One man, nine animals,de Huang Yong Ping ( sculptures)

Publié le par Aimela

Quelques animaux imaginaires

Huang Yong Ping, One Man, nine animals (1999 ) ensemble de dix sculptures, 1.50 x 2.20 x 0.60m - dépôt du Fonds national d'art contemporain. Il s'agit d'un ensemble monumental : un homme sur un chariot posé au sol et neuf animaux imaginaires juchés sur 12 mâts de 4 à 12 mètres de haut chacun. Ce programme imposant investit  la pelouse du jardin à l'arrière du Musée des Beaux Arts, il a été conçu pour le Pavillon de la France à la biennale de Venise en 1999.

Après une formation à l’académie des beaux-arts de Hangzoi,Huang Yong Ping se pose en contestataire du réalisme socialiste, l'art officiel de son pays. Refusant tout expressionnisme, il se fait remarquer par son radicalisme  conceptuel et styliste et ses œuvres deviennent rapidement interdites par le gouvernement chinois. 

S'inspirant de différentes pensées et philosophies chinoises traditionnelles, il s'impose parmi les créateurs qui travaillent  sur les notions et de dialogues des cultures.

2 des "animaux" haut perchés

Cet imposant ensemble implanté dans le parc des  sculptures ( derrière le  musée des beaux-arts) représente des animaux  mythiques empruntés au guide de voyage chinois de plus  de 2300 ans, le Shanhai Jing( livre des montagnes et des océans ) 

 

Chaque animal annonce une catastrophe ou un épisode du voyage:

serpent à deux queues: grande  sécheresse

coq à tête humaine: guerre

sanglier à tête d'homme: innondation

 aigle à une patte: épidémie

serpent  à neuf  têtes: marécage

singe à tête d'homme: heureux ou malheureux présage

buffle à quatre cornes et le renard à neuf têtes et neufs queues: animaux canibales

poisson volant: qui le mange résiste à la guerre.

 

Le chariot reproduit à grande échelle une boussole mécanique inventée par les chinois au III ème siècle. Il supporte un homme en bronze qui indique le sud, retient les mauvais présages et  guide le voyageur

L'homme est si petit  dans le  monde qu'il soit réel ou imaginaire  mais il ne peut s'empêcher de s'en croire le maître 

Publié dans Ma-ville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Sculptures sont toujours la "pensée" du sculpteur
Complet
Bisous
Michel
Répondre
A
C'est bien la pensée du sculpteur représentée dans ces oeuvres, il en a fait part lors de l’installation ( eh oui, il était passé à Caen pour le montage) Merci Michel et bises
J
De superbes sculptures et une symbolique vraiment intéressante .
Merci pour les photos et les explications .
Bonne journée et bon week - end pascal
Bisous
Répondre
C
Surprenant, démesuré, et certainemet très adapté au lieu où ces sculptures sont impmantées.
Répondre
A
Oui ces sculptures sont très bien là où elles sont, elles se fondent dans les pierres du château. Merci Chinou et amitié
S
C'est original et merci pour les explications.
Répondre
A
Original et joli contrairement à d'autres qui n'ont rien à faire dans ce lieu . Merci Solange et bises
Q
J'aime beaucoup ta conclusion... si vraie !
Bravo à l'artiste et merci à toi pour la découverte.
Répondre
A
oui malheureusement l"homme" se sent supérieur . Je ne pourrais pas féliciter le sculpteur, il n'habite pas Caen et je ne connais pas. Merci Quichottine et bises
M
Etranges parfois les idées des artistes mais quand l'explication est donnée, cela parait moins nébuleux :)
Répondre
A
Il y a des artistes où il ne vaut mieux pas demander ( rires) Pour celui-ci, les explications s'imposaient et je les mises . Merci Mony et bises
M
J'aume ces animaux haut perchés.
Répondre
A
Moi aussi j'aime ces animaux surtout que dans leur cadre ( château)cela fait très joli. Merci Martine et bises