Toi qui...

Publié le par Aimela

Toi qui n'as  pas de toit

Tu erres dans les rues sans noix

A la recherche d'un espoir

Dis toi bien que c'est illusoire

Les gueux n'ont plus de certitudes

Toi qui n'as plus de toit

Tu n'as rien de droit

Qu'un bout d'trottoir ou d'un banc

Tu serais mieux dans un champ

Tu pourrais y cueillir p'tête des pommes

Si cela ne t'es pas refusé par les hommes

Toi qui ne veux plus de toit

Dans ta tête tout choit

Cervelle fracassée, folie assurée

A l'hôpital on t' enferme

Par la fenêtre tu t'envoles

Toi, plus de toit, toi, plus de casse-noix,

Toi, n'importe quoi, toi...toi...toi...

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Commenter cet article

Nat 25/02/2017 15:50

C'est beau de penser à eux, un texte fort !

aimela 26/02/2017 15:23

l'injustice, la pauvreté ont toujours été mon combat , je fais ce que je peux . Merci Nat, bonne semaine et bises

Michel 24/02/2017 21:58

Malheureusement ,il n'est pas seul dans son cas
Eux, les gueux, sans abri, n'ont rien
Ils ne sont comme ceux qui viennent ,restent et, tout en étant en irrégularité, sont aidés finacièrement
et matériellement par "l'état"
Bisous

aimela 26/02/2017 15:25

Que veux tu, on ne peut pas changer le monde malheureusement mais cela fait froid aux yeux . Merci Michel, bonne semaine et bises :)

Quichottine 23/02/2017 12:43

J'écoutais hier un débat sur le droit à l'eau...
C'est terrible de voir que certains reculent devant le coût... au lieu de penser à ceux qui en sont privés.

Ta page est belle, Aimela.
Espérons qu'un jour tout change.

aimela 26/02/2017 15:26

Oui espérons car pour l'instant, on est mal parti. Merci Quichottine, bonne semaine et bises

Solange 22/02/2017 16:35

Bel écrit sur un triste sujet.

aimela 22/02/2017 21:09

Merci Solange :) Bonne fin de semaine et bises

Clara65 20/02/2017 16:10

Je pense que ce style de personne a justement du mal à se considérer comme une personne à part entière, à force de n'être considérée par les autres ! ce doit être dur.
C'est très bien écrit, bravo.
Bonne soirée

Mony 20/02/2017 16:00

Ce toi pourrait être nous, tout peut basculer si vite dans la vie...

aimela 22/02/2017 21:37

Un grain de sable dans l'engrenage et c'est l'enfer et personne n'est à l'abri malheureusement :( Merci Mony, bonne fin de semaine et bises

jazzy57 20/02/2017 14:03

Émouvant poème et reflétant une triste réalité qui touche de plus en plus de personnes .
.

aimela 22/02/2017 21:59

Oui malheureusement il y aura de plus en plus de personnes qui seront touchés :( Merci Jazzy, bonne fin de semaine et bises :)

emma 20/02/2017 09:55

Nul ne peut dire où je juche :
Je n’ai ni lit ni hamac.
Je ne connais d’autre huche
Si ce n’est mon estomac.
Mais j’ai planté mon bivac
Dans le pays de maraude,
Où sans lois, sans droits, sans trac,
Je suis le bon gueux qui rôde.(J Richepin)

aimela 22/02/2017 22:00

Merci Emma pour ce joli poème d'un auteur que je ne connais. Bonne fin de semaine et bises

Loïc Roussain 20/02/2017 09:11

La simple et terrible réalité ... et lorsque la misère sociale et psychologique rend malade ... Merci pour ce poème poignant.

aimela 22/02/2017 22:11

La simple et terrible réalité se produira de plus en plus souvent hélas :( Merci Loïc et bonne fin de semaine

Martine 85 20/02/2017 06:23

Pause petites filles terminée. Très émouvant poème.

aimela 22/02/2017 22:13

J'espère que tu as passé de bons moments avec tes petites filles :) Merci Martine, bonne semaine et bises