Blues de la pièce vide

Publié le par Aimela

Edward Hopper

Pour miletune

Une pièce vide s'ennuie énormément, ses occupants sont partis en emportant tout de leur vie. Plus de rires, plus de pleurs, plus de souvenirs, plus rien de ce qui faisait sa vie auprès du chêne, dehors, par delà la fenêtre. La pièce aimait les enfants qui écrivaient des graffitis sur les murs que les parents cachaient sous des tonnes de papiers peints généralement affreux. Aujourd'hui, il n'y a même plus rien sur les murs et la pièce se sent nue, elle a froid. Elle a bien eu des visites mais c'était au début, maintenant plus un quidam n'entre. Qu'a t-elle fait pour qu'on l'abandonne ainsi ? Soudain un bruit, la pièce se tait et laisse entrer Edward. Il prend une toile bien blanche et peint cette pièce délaissée puis repart. "Edward reviens" crie la pièce mais lui ne l'entend pas et la pièce pleure à chaudes larmes le temps des joies universelles qui ne sont plus les siennes.

Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stef Dan 15/09/2017 13:12

La pièce dort , elle attend l arriver ....

aimela 16/09/2017 15:44

J'espère que la pièce va bientôt se réveiller . Merci Stef, bon dimanche et amitié :)

jazzy57 14/09/2017 15:43

Bravo pour ce blues de la pièce vide , j'aime bien quand on donne la parole à l'inanimé .
Bon jeudi
Bisous

aimela 16/09/2017 15:45

J'aime bien faire parler les choses :) Merci Jazzy , bon dimanche et bises :)

Martine 85 12/09/2017 11:30

Un tableau à donner le cafard mais j'aime vraiment beaucoup ton texte qui donne une âme à cette pièce qui semble ne pas en avoir.

aimela 16/09/2017 15:46

Merci Martine, bon dimanche et bises :)

Rebecca G. 10/09/2017 12:18

Magnifique! J'adore! :D

aimela 11/09/2017 14:29

Merci Rebecca, c'est gentil :) Bonne semaine et bises

michel 09/09/2017 16:52

La pièce pleure
Que de personnes pleurent l'indifférence du monde qui les entoure.
Comme toujours ton imagination a fait merveille
Bisous
Michel

aimela 11/09/2017 14:30

Eh oui, le monde devient de plus en plus indifférent :( Merci Michel, bonne semaine et bises :)

Solange 08/09/2017 16:37

C'est bien dit, on a presque envie de l'habiter cette pièce.

aimela 11/09/2017 14:31

oui on a presque envie de l'habiter :) Merci Solange, bonne semaine et bises :)

Renée 08/09/2017 14:47

Si la pièce a été repeinte elle va être à nouveau occupée sèche tes larme pièce...Bises c'est joliment écrit

aimela 11/09/2017 14:32

J'espère qu'elle sera de nouveau habitée maintenant qu'Edouard la peinte :) Merci Renée, bonne semaine et bises :)

Mony 08/09/2017 11:48

Se sentir inutile est un bien triste sort. Mais je pressens que quelqu'un aura envie bientôt de se blottir entre ces murs...

aimela 11/09/2017 14:34

Maintenant qu'Edouard la immortalisée, la pièce aura peut-être des habitants :) Merci Mony, bonne semaine et bises :)

Loïc Roussain 08/09/2017 10:48

Un cadre angoissant, dérangeant, mais qui donne, mystérieusement, un élan pour le faire revivre.

aimela 11/09/2017 14:36

C'est peut-être parce-qu'elle est vide qu'on a un cadre mystérieux et angoissant, on n'aurait pas le même sensation si elle était habitée mais je n'aurais peut-être pas écrit :) Merci Loïc, bonne semaine et amitié :)

emma 08/09/2017 08:33

tu dis bien la mélancolie qui imprègne les lieux abandonnés

aimela 11/09/2017 14:37

Merci Emma, c'est gentil :) Bonne semaine et bises :)