L'enfant sud américain

Publié le par Aimela

L'enfant sud américain

Voilà ce qui arrive lors-qu ’on somnole devant une photo. La réalité est souvent pire mais je ne la connais pas,n' ayant jamais voyagé ci loin.

Une image, un enfant brun,la peau mate, les yeux très foncés, triste, malgré son sourire. Le bras appuyé contre un vieux mur en ciment brut. D’où vient-il ? Sud américain ? Brésilien ? Pourquoi pas.

<<Pourquoi me regardes tu comme cela ? Tu ne vois pas que je suis un enfant comme les autres. Tu ne vois pas que moi aussi je rêve à de belles choses. Tu ne me connais pas et tu me juges. De quoi suis je puni ? Dis le je t’en prie.

-Mais je ne te juges pas, tu es sur la photo dont je dois faire la description. Tu n’es qu’un support.

-Un support ? Tu me prends pour un support, merci pour moi. Je vois que je ne suis rien comme toujours.

-Toi non plus, tu ne comprends pas. C’est la photo qui est mon support, pas toi.

-Je te remercie, Tu me réchauffes un peu le coeur, avec ce que tu me dis, mais peux tu m’écouter un peu plus ?

Je vais essayer mais tu sais ce n’est pas toujours facile. Nous sommes de deux mondes différends, avec la frontière de la langue. Expliques moi ce qui te tracasse.

Je suis très pauvre, mes parents ne travaillent pas ,il y a beaucoup de chomage et nous, les enfants, sommes obligés de mendier dès le plus jeune age, si bien que je vais très peu à l’école et cela m’ennuie. J’aimerai tant apprendre, avoir un beau métier pour aider mes parents qui nous aiment tous les dix.

Dix enfants ?Cela fait beaucoup, non ?

Ici, c’est comme cela, on n’y peut rien

Je sais. La vie pour toi doit être très difficile ?

Oui, surtout loin des villes.. C’est pour cela que je te demande ton aide.

Tu vas y arriver, tu as la volonté, de plus, je te donnerai des leçons par correspondance.

Comment ? Le courrier passe très peu. J’habite dans un petit village, loin de toute civilisation. Pour mendier, je suis obligé de faire une vingtaine de Kms tous les jours. Cela me crève.

-Que faire alors ?

Rien, il n’y a rien à faire. Laisse tomber. Je resterai comme je suis et toi , tu continueras à dormir devant ma photo.

Tu crois que je rêve ? C’est fort possible, ma foi.

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Florence 29/05/2015 08:17

Florence - Testé pour vous
Bonjour...je ne sais pas quoi dire car j'ai l'impression d'avoir voulu faire ma moralisatrice alors que ça n'était pas du tout ça..c'était juste pour donner un avis sur une asso et aider si tu voulais participer...mais je suis tout à fait consciente que c'est un engagement (à long terme en plus) et que ça n'est pas facile d'assurer financièrement...et je ne sais pas quoi dire mais je comprends tout à fait...et je ne sais pas quoi dire :-)
Donc voilà, c'était juste pour causer en fait :-) :-)
Je te souhaite une très très bonne journée, à très bientôt et j'espère que tu as plein plein de soleil :-)

aimela 29/05/2015 14:03

Ne te soucies pas, je n'ai pas pris ton commentaire pour une leçon de morale, loin de là. Ce que tu dis peut servir à d'autres qui aimeraient s'investir sur des projets humanistes:) Merci Florence et continue de parler ( rires) Bon weekend :)

Quichottine 25/05/2015 18:59

Non, je ne crois pas que tu rêves... mais l'enfant a raison.

aimela 29/05/2015 14:04

Merci de ton gentil commentaire Quichottine et bises

annick bourguet 24/05/2015 17:28

merci pour ce que v ous dites
c'vrai les enfants , mais la vie est très dur pour les enfants très pauvres
il faut que cela change

aimela 25/05/2015 18:21

La vie est très dur en général que cela soit pour les adultes comme pour les enfants d'ici ou ailleurs malheureusement :( Merci Annick et bises

Florence 24/05/2015 07:55

Florence - Testé pour vous
Bonjour...est-ce que tu as rêvé ? Non, je ne crois pas.
Oui, cette misère que l'on ne voit pas ou plutôt que l'on ne veut pas voir parce qu'on se dit que l'on ne peut rien faire. Mais où je ne suis pas d'accord, c'est lorsque tu dis (ou plutôt que l'enfant te dit) que ça ne peut que rester ainsi, que rien ne peut changer...si, si, les choses peuvent évoluer...mais comment ? Déjà, en en prenant conscience, en en parlant, comme tu viens de le faire. Puis à travers des associations, qui eux sont sur le terrain et aident tous les jours des enfants ou adultes. Donner à un enfant la possibilité de s'instruire c'est sauver une famille...et tu pourrais me répondre "mais les associations font elles vraiment ce qu'elles devraient faire ? L'argent que je vais donner ne va-t-il pas aller dans d'autres poches ? Servira-t'il vraiment à la cause de ces enfants ?" et je pourrais te répondre "une partie de cette somme sera détournée, oui, sans doute. Une partie de cette somme ira enrichir une personne déjà riche. Mais la partie qui restera, si infime soit-elle, aidera un enfant, une famille." C'est regrettable que l'ensemble de la somme ne soit pas vraiment pour les enfants, mais même s'il ne reste qu'un euro, cet euro là fera du bien !
Il existe une association qui peut te permettre de parrainer l'enfant de ton choix...http://www.planfrance.org/
Si ça te dit, va sur le site...je ne sais pas si tu connais. En fait, tu choisis et grâce à tes dons, c'est le village qui en bénéficie. Tu auras des liens avec l'enfant (courrier, photo) et tu verras où part vraiment (une partie) de ton argent..Je ne voudrais pas que tu penses que je me prends pour le messager de la paix...non non, ça n'est pas ça..mais j'ai eu l'impression (à travers ton article) que tu avais envie de faire quelque chose, que tu avais envie que l'on fasse quelque chose..que tu avais envie de secouer l'inertie de tout le monde...bref, je t'ai mis le lien plus haut et tu peux toujours aller faire un tour...Je te souhaite une très bonne journée...et tu sais, j'ai toujours pensé que si tous ceux qui avaient ce qu'il faut pour vivre, où qu'ils soient, prenaient une famille sous son aile, le monde serait bien moins triste...et plus juste :-)

aimela 25/05/2015 18:20

Je connais cette association par une amie qui a parrainé un enfant seulement,mes moyens financiers ne me permettent absolument pas de parrainer même si c'est une petite somme mais je ne vais pas raconter ma vie sur mon blog ( rires) Merci Florence et amitié

clara65 24/05/2015 07:20

Je me sens tellement impuissante moi aussi, devant toute la misère du monde et les enfants me touchent particulièrement.
Que faire ? à part donner de l'argent qui n'ira peut-être pas jusqu'à eux !
Bien amicalement.

aimela 25/05/2015 18:14

S'il y a de mauvaises associations, il y en a aussi des bonnes et heureusement mais il y a tant à faire ... Merci Clara et amitié :)

Mony 22/05/2015 19:06

Oui, c'est fort possible que tu rêves et c'est tant mieux pour nous :)

aimela 23/05/2015 15:47

Merci Mony et bises

Solange 22/05/2015 15:14

Il y a des enfants qui ont des vies bien misérables, et nous sommes si impuissant devant ça.

aimela 23/05/2015 15:48

Oui, nous sommes impuissants devant la détresse des enfants. Merci Solange et amitié :)

michel 21/05/2015 21:42

beau texte

aimela 23/05/2015 15:48

Merci Michel et bises :)

flipperine 21/05/2015 18:52

un texte très émouvant et comme il est beau cet enfant mais à notre époque voir encore de telles situations c'est affreux

aimela 23/05/2015 15:49

Merci Flipperine et amitié :)

Renee 21/05/2015 17:38

C'est bouleversant.................l'impuissance que l'on peut ressentir.

P.S. moi je vois ses yeux rieur comme ceux de ces enfants qui n'ont rien mais savent si bien se contenter de rien........Comme les enfants Africains que j'ai côtoyer. Bisesssss

aimela 23/05/2015 15:50

Il est vrai que ces enfants qui manquent de tout sont souvent souriants . Merci Renée et amitié