Brouillard

Publié le par Aimela

En attendant que l'on ne change plus d'heure au printemps 

A mon petit atelier de quartier, on avait  des phrases au choix à placer dans  notre texte, j'ai choisi celles là :
 

Ce jour là, oui, je planais, et tout allait de travers

Je l'ai vu arriver au coin de la rue, alors, j'ai pris la rue tout de suite à droite...

Au café du coin, il y a de drôles de zouaves.


Brouillard

Ce jour là, je planais, oui, je planais et tout allait de travers... A commencer au lever, une heure de moins à dormir et je me retrouvais dans le brouillard, je me cognais partout et plus tard , en voulant nettoyer mes lunettes, je m'aperçus qu'un verre s'était fait la malle... Panique à bord...

Je pensais que le verre était tombé la veille lorsque je me suis cognée à une table dans la petite salle de spectacle et là pour le récupérer c'était chose pratiquement impossible vu le monde qu'il y avait et puis, il a pu être piétiné.

Les un, deux, voir trois cafés ne m'ont pas réveillée, ce jour là . Lorsque je répondais au téléphone mes phrases étaient sans queue ni tête. Mes mouvements étaient désaccordés et pour finir, en plus du brouillard, je passais la matinée et début de l'après-midi dans des angoisses sans nom, me demandant comment faire pour mes lunettes.
 

Le soir alors que je commençais enfin à émerger , je retrouvais par hasard le verre de lunettes qui m'attendait tranquillement sur mon lit. Ouf ! Je pouvais dormir tranquille.
 

Le lendemain, levée à la première heure, j'ai couru à l'arrêt pour prendre le bus et alors que je l'ai vu arriver au coin de la rue, j'ai pris la rue tout de suite à droite car je me suis aperçue que j'avais oublié mes lunettes sur la table . Retour chez moi pour les prendre et de nouveau attendre vingt minutes que le bus passe.

Aucun souci sur le trajet ni au magasin où l'on m'a dépannée très vite, rassurée et ayant un peu de temps, je décidais d'aller prendre un café. Au café du coin, il y avait de drôles de zouaves. Leur conversations allaient dans tous les sens, mélangeant le sport et la politique lorsque ce n'était pas le temps et le prix des cigarettes. J'avais l'impression d'être sur une autre planète car tout s'embrouillait dans ma tête. J'ai bu mon café et j'ai filé chez moi me recoucher.


 

Encore six mois à supporter ce changement d'heure, je n'en peux plus.


 


 


 


 

Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
Allez, courage...
Ceci étant, je crois que je serais dans le même état sans mes lunettes.
Le changement d'heure sera peut-être bientôt abandonné, j'aimerais qu'il le soit.
Bises et douce journée.
Répondre
A
Avec ou sans lunettes c'est le brouillard pour moi le temps que mes médicaments fassent de l'effet et avec une heure en moins c'est la catastrophe . J'espère qu'un jour ils enlèveront leur connerie de changement d'heure . Merci Quichottine et bises
J
Ah pas facile de démarrer certaines journées , le café oui en principe aide . En ce qui me concerne j'ai du y renoncer, mon estomac se rebellant , les premiers temps ont été durs .
Bonne soirée
bisous
Répondre
A
C'est tous les jours que c'est compliqué et lors du changement d'heure, c'est horrible pendant un mois :( Vivement qu'ils retire leur connerie . Merci Jazzy et bises
L
On court partout avec toi ! "comme une poule saoule", dit-on chez moi.
Répondre
A
Oui on court partout mais lentement ( rires) Merci Loïc et amitié
M
Dis donc,il te met dans un drôle d'état ce changement d'heure
.A moins que ce ne soit une surdose de café
Et, d'après ton récit ,tu te remontes le moral au café, ??????
Michel
Répondre
A
Ah oui ! ce changement d'heure me perturbe au plus haut point , tu n'as pas idée et cela pendant au moins un mois . J'ai horreur de l'heure d'été. J'espère qu'ils vont arrêter leurs conneries surtout que cela ne donne rien comme économies mais cela empli les caisses des laboratoires. Bon tu n'y es pour rien ( rires) Merci Michel et bises
M
Changement d'heure ou pas il y'a des jours sans ... Je n'aime pas les changements d'heure mais on s"y habitue vite. Belle soirée.
Répondre
A
Avec ma maladie et mes médicaments, il me faut au moins un mois pour m'habituer alors tu comprends à quel point, je haïs le changement d'heure : hiver-été par contre été -hiver, ce fait en une semaine :) Merci Martine et bises
E
très amusant ton récit : (à condition de ne pas être la narratrice) - et les verres de contact, tu ne les supportes pas ? quoique un jour, dans un bal, ma copine s'est soudain accroupie au milieu des danseurs, elle avait perdu un verre de contact et voulait sécuriser la zone (elle l'a d'ailleurs retrouvé)
Répondre
A
Je ne peux pas les verres de contact , l'histoire du verre ne m'a pas trop perturbé quoique ( rires) Le souci chez moi, c'est le changement d'heure. Il me faut déjà une heure pour que mon médicament fasse de l'effet mais si on avance l'heure, il est perdu et comme je le dis, je suis dans le brouillard au moins un mois même avec des lunettes ( rires) . Vivement qu'il retirent cette conneries car avec l'âge, cela empire :( Merci Emma et bises
M
Ton récit sent le vécu :) bel et amusant exercice, bravo !
Répondre
A
Oh que oui, il est vécu et le pire que le changement d'heure revient bientôt :( Cela me rend malade leurs conneries :( . Pour changer de sujet et pour pas que tu t'inquiète,j'ai internet qui débloque alors je ne peux pas faire grand chose. Merci Mony et bises
A
Patience ... En attendant, mets tes lunettes sur le nez et parcours le net !!! ;-)
Répondre
A
Je veux bien parcourir le net seulement avec un heure en moins et mes médicaments qui ne me réveillent pas, cela ne fera rien, je reste dans le brouillard ( rires) . Merci Annick et bises