Frédéric Bazille

Publié le par Aimela

Dans ma série impressionniste, j'ai oublié Frédéric Bazille, très peu connu ( même par moi) malheureusement  mais qui vaut la peine qu'on s'y attarde. 

article wikipédia

 

Frédéric Bazille, né dans une famille de notables protestants de Montpellier (Hérault). Son père, Gaston Bazille, est agronome et sénateur2, sa mère Camille Vialars est héritière du domaine agricole de Saint-Sauveur à Lattes. Frédéric Bazille commence des études de médecine pour faire plaisir à ses parents. Mais la vocation est pressante : dès 1859, il suit des cours, au musée Fabre, de dessin dans l'atelier des sculpteurs montpelliérains Baussan père et fils3 et de peinture en copiant les maîtres anciens comme Véronèse.

En 1862, il part s'installer à Paris où il s'inscrit à l'atelier du peintre Charles Gleyre sous les conseils de son cousin peintre Eugène Castelnau. Il commence par se perfectionner en dessin, mais sait qu'il sera peintre. Dans cet atelier, il rencontre Claude Monet, puis Auguste Renoir. Très vite, un groupe se forme qui intègre Edgar Degas, Alfred Sisley, Édouard Manet, Berthe Morisot, Paul Cézanne, Camille Pissarro, Émile Zola, Paul Verlaine…

Plus favorisé qu'eux, il loue son premier atelier en 1864, puis il partage divers ateliers avec Renoir et Monet dès 1865. Il se sent prêt à participer au Salon de 1866 et soumet deux toiles à l'épreuve du jury : un sujet moderne Jeune fille au piano et une nature morte classique Poissons. Seule la seconde est acceptée comme le prévoyait d'ailleurs Bazille.

À Paris, la peinture n'est pas le seul centre d'intérêt de Frédéric Bazille. Il se passionne pour l'écriture, le théâtre, la musique, l'opéra. Il se lie d'une grande amitié avec Edmond Maître et fréquente en sa compagnie les concerts. Henri Fantin-Latour le représente debout de profil, à droite du tableau Un atelier aux Batignolles (1870). Il tente aussi de pratiquer l'eau-forte chez le galeriste-éditeur Alfred Cadart : on connaît une seule épreuve, La Vue de village.

Il passe généralement ses étés dans la propriété familiale du Domaine de Méric, à Montpellier, et face au village de Castelnau-le-Lez, domaine qui sert de décor à quelques-unes de ses toiles, comme La Robe rose (1864), Réunion de famille (1867) ou Vue de village (1868).

Sa palette s'éclaircit et se colore.

Le 16 août 1870, il s'engage au 3e régiment de zouaves, contre la volonté de ses proches, dans le conflit franco-prussien. Sergent fourrier puis Sergent-major, touché au bras et au ventre il meurt à 28 ans, le 28 novembre 1870, à la bataille de Beaune-la-Rolande.

La première exposition des Impressionnistes a lieu du 15 avril au 15 mai 1874 chez Nadar, boulevard des Capucines à Paris, quatre ans après sa mort sans qu'aucun de ses tableaux ne soit exposé. En 1900, le critique et historien Roger Marx, découvre Bazille et inclut deux tableaux dans sa grande exposition d'art français, organisée pour l'Exposition universelle de Paris.

la suite ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Bazille

La Vue de village.( eau forte) par Frédéric Bazille

L'Atelier de la rue de la Condamine , 1870

L'Atelier de la rue de la Condamine , 1870

réunion de famille par Frédéric Bazille

réunion de famille par Frédéric Bazille

Commenter cet article

Florence 21/05/2017 00:35

Florence - Testé pour vous
Bonjour..Je ne connaissais pas du tout et j'avoue que j'ai bien apprécié...ses peintures sont "fraîches", jolies...et ne ressemblent pas à des photos, donc j'aime bien ;-)
Je te souhaite une excellente soirée et à très bientôt

michel 17/05/2017 22:25

Belles peintures
Splendides
Bisous
Michel

aimela 20/05/2017 16:02

Je suis contente que le billet sur Bazille te plaise :) Merci Michel, bon dimanche et bises :)

Quichottine 16/05/2017 09:35

La réunion de famille est mon tableau préféré sur ta page.
Je l'avais évoqué autrefois.
http://quichottine.fr/2009/10/enseptembrechezquelquesblogamis.html
Merci pour cette page, Aimela.
Bises et douce journée.

aimela 20/05/2017 16:03

Je suis passée sur ton blog pour lire ton article malheureusement, je n'ai pas pu faire de commentaires :( Merci Quichottine, bon dimanche et bises :)

Solange 15/05/2017 22:09

Dommage qu'il soit mort si jeune, il aurait pu faire tellement.

aimela 20/05/2017 16:05

C'est sûr que sa peinture aurait évoluée malheureusement ce ne fut pas le cas . Merci Solange, bon dimanche et bises :)

Mony 15/05/2017 19:53

Inconnu pour moi aussi :)

aimela 20/05/2017 16:06

Il l'est un tout peu moins maintenant :) Merci Mony, bon dimanche et bises :)

jazzy57 15/05/2017 18:56

Je ne connaissais pas non plus ce peintre , je suis allée voir d'autres œuvres sur google il y en a certaines que j'aime bien .
Bonne soirée
Bisous

aimela 20/05/2017 16:07

Certaines me plaisent aussi mais pas tout . Merci Jazzy, bon dimanche et bises :)

Rebecca G. 15/05/2017 08:23

Je connaissais de nom (ayant fait des études d'Histoire de l'Art...) mais je n'aime pas trop non plus ces toiles. Je ne saurais pas vraiment dire pourquoi... Je les trouve un peu froides, figées... Peut-être est-ce à cause des couleurs employées? Je ne sais... Merci pour cet article. <3

aimela 20/05/2017 16:11

Il avait gardé le côté réaliste de sa peinture qui à mon avis fige les personnages et puis il s'essayait aux peintures en tube et à peindre à l'extérieur . Je pense que s'il avait vécu plus longtemps sa peinture aurait évoluée . Merci Rebecca, bon dimanche et bises

Martine 85 15/05/2017 07:27

Je ne connaissais pas ce peintre de talent. Néanmoins je n'aime pas trop ce type de tableau. Bisous.

aimela 20/05/2017 16:13

Je te comprends, ses toiles ne me plaisent pas toutes non plus mais il valait le coup d'avoir un petit billet sur lui . Merci Martine, bon dimanche et bises :)