L' aventure de la main

Publié le par Aimela

 

 

 
L' aventure de la main
 
 
Il était une fois dans un pays imaginaire,un œuf tout blanc bien installé sur un plancher. Au milieu de la nuit alors que la lune brille, un petit bruit. Toc toc ! Il se fendille, un, deux, trois, quatre doigts apparaissent puis d'un coup c'est une main qui tombe sur le plancher. Une petite main toute rose. Le temps de reprendre ses esprits, de regarder ses doigts et aux alentours, où suis-je ? Se dit elle. Pas de réponse ! Elle avance sur le sol, un doigt après l'autre et fait ainsi le tour de la pièce. Tout est vide,rien, il n'y a rien que moi, je suis seule, peut-être que si je regardais d'où je viens, je trouverai une compagne. Aussitôt dit, aussitôt fait. Elle s'agrippe à l’œuf et plonge les cinq doigts dedans, fouille, au bout, le néant complet, mauvaise pioche aucun autre habitant dans la pièce, elle commence à se morfondre dans le coin d'un mur lorsque : Patatras ! un œuf exactement comme le le sien tombe et se casse, aussitôt une seconde main les cinq doigts en avant se redressent.
 
Main G
Ah ! Enfin, je croyais que je n'y arriverai jamais.
 
Main D
Arriver à quoi ?
 
Main G
Sortir de cette prison pourtant j'ai fait les pieds au mur, j'ai crié, je me suis débattue ... impossible de sortir. Étais tu enfermée toi aussi ?
 
Main D
Oui, J'ai gratté,il y a eu un trou et je suis sortie.
 
Main G
C'est tout ? Tu en as de la chance. Je parle, parle mais je ne me suis présentée, je suis main gauche.
 
Main D
Moi main droite viens là, approche toi de moi.
 
Main G
Pourquoi ?
 
Main D
Viens, je te dis.
 
 

 

Main gauche s'approche de main D et se pose jusqu'à la toucher complètement
 
Main D
Serres moi pour que l'on soit plus qu'une
 
Main G
Cela me fait peur.
 
Main D
Peur de quoi ? Tu ne devrais pas nous sommes semblables, deux sœurs jumelles unies pour le bonheur comme pour le pire. Tu comprends, nous avons la même âme
 
Main G
Justement, je ne veux pas d'une âme pour deux, je la veux pour moi toute seule
 
Main D
Tu sais que c'est impossible.
 
Main G
Ah ! Tu crois...
 
Elle a lâché D, celle ci est tombée sur le sol dans un cri de surprise et quelques secondes plus tard. G, elle aussi s’affaissât comme une chiffe molle.
 
Main D
Tu vois, nous devons rester unies sinon, nous sommes perdues.
 
Elle rampa de nouveau vers G et l’attrapa par le poignet toute heureuse de devenir enfin qu'une avec G. C'est enlacées qu'elles finirent leurs jours .
 
 

Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Très jolie interprétation.
Répondre
A
Merci Solange, c'est gentil :) Bonne fin de semaine et bises
M
Original: je me demandais ou tu voulais en venir 'UNION FAIT LA FORCE
Bonne journée
Bisous
Michel
Répondre
A
Tu sais que chez moi, l'imagination déborde par moments dans l'originalité :) Merci Michel , bonne fin de semaine et bises
J
Joliment interprétée cette sculpture de Rodin .
Je te rassure pour la photo , ce ne sont pas des rats mais des furets , j'en ai eu autrefois et je peux t'assurer que c'est animal vraiment sympa, les nôtres s'amusaient comme des petits fous avec le chien.
Bonne journée
Bisous
Répondre
A
Oui là, tu me rassures avec tes furets , je ne connais pas ces petites bêtes pour en avoir jamais vu , alors si tu me dis qu'ils sont sympas, je te crois et cela me fait pas peur. Merci Jazzy, bonne fin de semaine et bises
M
A deux on est plus forts, bien vu !
Répondre
A
A deux, ou en groupe, nous sommes plus forts mais il y en a qui oublient hélas ! :( Merci Mony, bonne fin de semaine et bises
Q
C'est magique... quelle belle interprétation pour la Cathédrale de Rodin.
Merci pour le partage, Aimela.
Bises et douce journée.
Répondre
A
Merci à toi quichottine pour tes fidèles passages sur mon petit blog :) Bonne fin de semaine et bises
N
J'aime ce monde imaginaire...
Bisous !
Répondre
A
Merci Nina, cela me fait plaisir :) Bonne fin de semaine et bises
L
Merci pour ce joli conte !
Répondre
A
Merci à toi Loïc d'être passé et déposé ce gentil commentaire :) Bonne fin de semaine et amitié
L
J'adore ta folie, Joli Prénom... Allez, tends-moi la main, j'aimerais tant une simple once de ton âme. Douceur du jour. l.
Répondre
A
Je ne sais pas si tu pourras l'attraper ma main , vu les centaines de kms qui nous séparent mais moralement cela fait du bien :) Merci poète, bonne fin de semaine et amitié
M
Unies comme les doigts de la main. J'ai beaucoup aimé
Répondre
A
Je suis contente que mon petit texte t'ait plu :) Merci Martine, bonne fin de semaine et bises