Un passé très lointain

Publié le par Aimela

 

Assise dans mon rocking-chair, une choppe à la main, j'écoute... Enfin, je perçois la musique sortie d'un vinyle que ma sœur a déposé sur l'électrophone dans la pièce d'à côté.

 

Mes pensées sont ailleurs, dans un passé très lointain. J'étais commerçante à l'époque, je vendais des chaussures. Un jour, je vis entrer une femme jeune, brune, élancée qui tenait dans ses bras une petite fille aux cheveux blonds bouclés et aux magnifiques yeux bleus . Je lui ai vendu une paire de chaussures blanches, ses premières. L'enfant était toute fière avec .

 

Sorties du magasin, la femme et l'enfant se sont assises sur un banc face au carrousel du village. Il faisait beau. La femme a installée l'enfant dans une petite voiture du manège. Elle allait se rasseoir lorsqu'une moto a surgi de nulle part, a renversé la maman et s'est encastrée dans un mur plus loin. On a retrouvé le casque près de l'homme tué sur le coup tout comme la pauvre femme. La petite s'est retrouvée toutes seule alors, je suis allée la chercher et ramenée chez moi, le temps que les services sociaux s'occupent d'elle.

 

J'ai eu quelques nouvelles de cette enfant, les dernières remontent à dix ans. Elle habite maintenant aux États-Unis. Elle est mariée et semble heureuse. La seule chose qu'elle regrette de la France est la baguette bien chaude, sortie du four que je lui avais servie le jour où sa mère est morte et qu'elle pleurait très fort .

 

Je ne sais pas pourquoi, cette musique me fait penser à cet enfant... peut-être le son triste et monocorde.

 

Ce n'est pas tout, il est temps de se remuer, j'ai une tonne de linge à repasser et ce n'est pas en restant assise que cela se fera.

 

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Rebecca G. 07/06/2017 21:39

Un bien joli texte, qui en effet parait vraiment réel... Très fort et émouvant. Bravo!

jazzy57 07/06/2017 16:52

Même si inventée un texte qui plonge dans la réalité des accidents . Il y a quelques années un motard a aussi perdu la vie dans notre rue il est allé s'encastrer dans l'abri bus heureusement à 20 heures il n'y avait plus personne .
Bonne journée
Bisous

Renee 07/06/2017 16:23

c'est un très beau texte il semble si réel....bisesss

Quichottine 07/06/2017 10:24

Un souvenir qui revient, entre un accident terrible et ce moment de douceur partagé avec l'enfant.
C'est superbe !
Je n'aime pas repasser, mais quand il le faut... il faut s'y coller. :)

aimela 07/06/2017 15:39

Je te rassure c'est un texte inventé, je n'ai jamais vendu de chaussures :) Merci Quichottine et bises

Hamid 06/06/2017 17:04

Merci pour le texte.

aimela 07/06/2017 15:40

Merci à toi Hamid d'être passé et d'avoir déposé un gentil commentaire :) amitié

Solange 06/06/2017 16:12

Une chaise berçante et les souvenirs reviennent, beau texte!

aimela 07/06/2017 15:41

ce ne sont pas mes souvenirs, c'est juste un texte inventé pour un atelier d'écriture :) Merci Solange et bises :)

Mony 06/06/2017 13:03

Une petite pause, une musique et les souvenirs affluent...
La vie est si fragile, profitons-en chaque jour et apprécions les petites choses qui nous revigorent.

aimela 07/06/2017 15:42

Juste un texte inventé car moi et la musique ... ( rire) Merci Mony et bises :)

michel 05/06/2017 15:21

Bien triste cette histoire
Malheureusement toujours d'actualité, si ce ne sont les motos ou véhicules , mainteneant ce sont les attentats qui font des malhereux.
Vivont la vie au présent
Bisous
Michel

aimela 07/06/2017 15:44

L'histoire et triste mais complètement inventée pour mon petit atelier de mon quartier . Merci Michel et bises