Les montres et moi

Publié le par Aimela

Pour miletune

 

Salvador Dali : les montres molles
Salvador Dali: les montres molles

Les montres  et moi

 

Il est 12 h 45, je suis à mon ordinateur occupée à regarder mon courriel lorsque soudain :

 

 - Ouh ! Ouh !

 

 - Qui m'appelle ?

 

 - Ben nous !

 

 - Qui nous ?

 

 - Les montres.

 

 - Les montres ? Je ne vous vois pas...

 

 - PFF ! Andouille, regarde mieux, nous sommes sur le site de mille et une.

 

 - Désolée les filles, je n'ai pas le temps, entre le ménage, mes occupations en dehors et mes soucis, je ne vois pas le temps passer, le temps me brûle.

 

 - Et tu crois qu'il ne fait pas pareil avec nous, on se ramollit et si tu ne viens pas nous sauver, c'est un magma que tu vas retrouver sur le site et crois nous les lecteurs vont râler, ils ne pourront plus écrire.

 

 - Je ne vois déjà pas ce qu'ils vont sortir comme texte sur des montres alors ne rien faire les reposera et ils seront ainsi en forme pour une prochaine proposition.

 

 - Ah oui ? Tu vois ça comme cela ? 

 

 - Ben oui, que voulez vous que je vous dise de plus.

 

 - Tu ne veux pas parler de Dali  ?  C'est pourtant ton peintre préféré.

 

 - C'est vrai mais je lui ai écrit et il ne m'a jamais répondu. 

 

 - C'est qu'il n'avait pas le temps, il était en train de nous peindre, tu l'as dérangé et pendant qu'il lisait ton courrier nous on fondait.

 

 - Il pouvait recommencer, d'ailleurs à vous voir, cela n'a rien changé, vous êtes toujours molles. 

 

 - On le sait et c'est pourquoi on vient te chercher pour nous sauver car c'est bien de ta faute si nous en sommes là.

 

 - Désolée les filles, je dois partir, on m'attend pour la préparation d'une grève, je dois aussi sortir le chien et c'est urgent. Peut-être une autre fois qui sait ?

 

 -  Nous serons mortes la prochaine fois et tu auras dans ta boîte de courriel toutes les colères des lecteurs mécontents.

 

 - Ecoutez, je ferai ce que je peux, je vais essayer d'écrire un truc mais je ne vous promets rien.

 

5 heures plus tard environ, il est 18 h 18, c'est important de dire l'heure comme cela il n'y a pas de surprise. Alors il est vrai que je ne donne pas les minutes ni les secondes mais cela n'a pas d'importance. Si ?  Vous croyez que j'ai le temps de calculer, j'ai du travail…

 

- Ouh ! Ouh !

 

Mince alors, revoilà les montres qu'est-ce qu'elles me veulent encore ?

 

 - Tu en as mis du temps

 

- Et alors, on ne fait pas une réunion en 5 minutes et puis je vous ai dit que je n'avais pas le temps de m'occuper de vous surtout que rien n'a changé, aucune de vos aiguilles n'a avancé d'un iota. Alors vous n'êtes pas à des années près.

 

 - Ce qu'il ne faut pas entendre ! C'est sûr qu'avec des gens comme toi, tout se casserait la figure.

 

 - C'est cela oui, avec tout ce que je fais, on se permet de critiquer... Allez au-revoir les filles et surtout à ne jamais vous revoir.

 

 

Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mony 06/11/2020 10:51

Un dialogue toujours aussi vif et délirant, bravo ! Ce tableau est peut-être une manière de Dali de répondre à ton courrier "je n'ai pas le temps" Bises.

aimela 17/11/2020 09:50

Oui peut-être que Dali m'a répondu avec ce tableau, va savoir ( rires) Merci Mony et bises

jazzy57 05/11/2020 20:38

Un tableau qui t'a bien inspirée . J'aime Dali et j'ai apprécié ta mise en scène des montres molles .
Bonne soirée
Bises

aimela 17/11/2020 09:53

J'adore écrire des dialogues malheureusement vu les circonstances , mon imagination s'est un peu tarie, j'espère que l'avenir sera un peu meilleur et que mon imagination reviendra. Merci Jazzy et bises

Renée 05/11/2020 15:42

Bravo pour ce texte fort amusant a lire. Bisous

aimela 17/11/2020 09:54

Merci Renée , c'était un peu le but de ce texte :) Bises

Martine Martin 05/11/2020 11:51

Je ne suis pas une fan de Dali mais ce tableau là je l'aime assez. Bises

aimela 17/11/2020 09:55

Je n'aime pas tout de de Dali, il y a des peintures qui me font froid dans le dos mais pour la majorité, elles me font rêver à une autre vie . Merci Martine et bises

Annick SB 05/11/2020 10:37

C'est vrai que tu es fan de Dali !
Et cette toile des montres t'a bien inspirée !
Le temps passe ... avec ou sans mollesse !
;-)

aimela 17/11/2020 09:57

Ah oui très fan , bon pas toutes de ses peintures mais de la plupart dont celle des montres . Merci Annick et bises

Nina Padilha 05/11/2020 10:30

Je n'ai toujours pas compris les délires picturaux de Dali...
Bizzz

aimela 17/11/2020 10:00

Justement comme ce sont les fruits de ses délires, il ne faut pas chercher à comprendre d'ailleurs lui même le disait lorsqu'on lui demandait d'expliquer ses toiles ( rires) . Merci Nina et bises