la chasse a l'enfant de Jacques Prévert

Publié le par Aimela

 

La centrifugeuz à Caen

L'année dernière à la centrifigeuz, on devait faire  une porte ouverte autour de Jacques Prévert, seulement, il y a eu beaucoup d'incidents   sur le site que celui-ci a du fermer pendant quelque temps. Cette année, nous avions repris  ces activités  et  nous avions prévu de jouer le 21 juin  et là encore , c'est fichu  à cause d'un virus  et surtout ( pour être gentille) aux incompétences d'un gouvernement. Nous n'avons   toujours pas de masques , ni de tests. Nous sommes tous confinés et nous serons pas prêts  pour le spectacle.

Le poème  que je vous délivre ne fait pas parti des textes que l'on a choisi   mais je vous le  mets quand même

 

 

Voici les paroles 

 

Paroles de la chasse à l'enfant

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Qu'est-ce que c'est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Il avait dit j'en ai assez de la maison de redressement
Et les gardiens à coup de clefs lui avaient brisé les dents
Et puis ils l'avaient laissé étendu sur le ciment

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Maintenant il s'est levé
Et comme une bête traquée
Il galope dans la nuit
Et tous galopent après lui
Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Pour chasser l'enfant, pas besoin de permis
Tous le braves gens s'y sont mis
Qu'est-ce qui nage dans la nuit
Quels sont ces éclairs ces bruits
C'est un enfant qui s'enfuit
On tire sur lui à coups de fusil

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Tous ces messieurs sur le rivage
Sont bredouilles et verts de rage

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent !

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau

 

Jacques Prévert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
On ne devrait jamais tirer sur un enfant...
J'avais oublié ce poème publié dans "Paroles"... et pourtant, j'ai si souvent lu et relu ce recueil que j'aurais dû le garder en mémoire.
Merci pour le rappel...
Passe une douce journée.
(Courage pour l'événement annulé, j'espère que vous pourrez le faire l'an prochain)
Répondre
A
Contrairement à toi, je n'ai pas le recueil mais je l'achèterai lorsque l'on sortira de prison Merci Quichottne et bises
J
Un poème que je découvre de Prévert , il est poignant .
Bises
Répondre
A
Oui, il est très dur ce poème. Prévert l'a écrit à la suite et qui évoque la mutinerie d'août 1934 de Belle-Île-en-Mer. Merci Jazzy et bises
R
Ce texte est poignant et révoltant tire t-on sur un enfant? Non on ne devrait jamais..Bisous
Répondre
A
Non, on ne devrait pas tirer sur un enfant et pourtant cela a été fait entre autre lors de la mutinerie d'août 1934 de Belle-Île-en-Mer. c'est ici ce Prévert dénonçait . Merci Renée et bises
M
Voilà un poème que je n'aurais pas attribuer à Prévert… Merci pour la découverte de ce texte et de ce clip vidéo. Prends soin de toi !
Répondre
A
Prévert qui était près du peuple a écrit ce poème qui évoque la mutinerie d'août 1934 de Belle-Île-en-Mer. Il a écrit beaucoup sur les inégalités et les injustices . Merci Mony et bises
E
très bell e interprétation de ce poeme terrible
Répondre
A
Un poème qui qui évoque la mutinerie d'août 1934 de Belle-Île-en-Mer. Une bien triste affaire . Merci Emma et bises
N
Pauvre gosse...
Cette publication me fait mal.
Répondre
A
Ce poème peut faire très mal , oui car cela évoque qui évoque la mutinerie d'août 1934 de Belle-Île-en-Mer. où des enfants essayaient de fuir la maison de redressement . Mer Nina et bises