C'était un soir

Publié le par Aimela

 

 Pour mon petit atelier  de quartier . un Logo rallye: choisir parmi les mots et construire une histoire*

 

Je conduisais….une voiture...un enfant...couper...la campagne...au loin...je bifurquais...j ai eu peur...la ville...dans l’obscurité...la fenêtre...un mur...j’ai oublié...le point de départ...la direction...une biche...sans interruption...la lune….j’ai cherché… étrange...un bruit bizarre...un homme...une explosion...dégâts...j’ai demandé ...des champs…perdu...des pleurs...un panneau...flaques d’eau...j’ai ramassé...

J'ai demandé à la lune

C'était un soir

 

« J'ai demandé à la lune

Mais le soleil ne le sait pas « Indochine

 

C'était un soir d'octobre ou de novembre, désolée, j'ai oublié le mois exact mais ce qui est sûr c'était en automne et que cela s'est produit un soir .

 

A l'époque j'avais une voiture et je revenais de l' inhumation d'un membre de ma famille . Il avait plu toute la journée et le soir est arrivé trop vite à mon goût. Alors que je me dirigeais vers ma ville, ma voiture est tombée en panne en pleine campagne où il n'y a bien sûr que très peu de passages. Ne pouvant rien faire puisque je ne connais rien en mécanique, je me suis risquée à sortir , j'ai fermé la portière et ramassé mes clefs dans mon sac . Autour de moi, aucune maison , je n'apercevais dans la pénombre que des champs et des arbres au fond. J'avançais le plus vite possible lorsque soudain , un bruit bizarre m'a arrachée de mes pensées lugubres. C'était comme une explosion tout prêt . Prise de peur, j'ai couru droit devant sans faire attention aux flaques d'eau et je me suis retrouvée au milieu d'un bois .

 

Là j'ai eu beau chercher une direction mais ce fut impossible , il n'y avait pas de panneau de signalisation , il n'y avait pas non plus de GPS sur les portables d'ailleurs ceux n'existent pas encore pour tout public. Fatiguée et en pleurs, je me suis assise par terre et j'ai demandé à la lune mais elle n'avait pas l'habitude de ce genre de question alors, j'ai demandé à une biche qui passait par là mais elle non plus ne savait pas. Que faire ? J'ai attendu dans la nuit , frissonnant de terreur et de froid, que le soleil se pointe .

 

Conclusion :

 

Le lendemain matin , j'ai pu accéder à la route et retrouver ma voiture sans dégâts apparents, j'étais rassurée, ce n'était donc pas elle qui avait explosé ; J'ai attendu un peu et là un homme en voiture a regardé le moteur , a trifouillé quelques fils et la voiture est repartie . Je n'ai jamais su d'où provenait le bruit bizarre qui m'a terrifiée .

 

 

 

Publié dans prose mes textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bravo pour ce logo rallye à suspens, qui nous donne la chair de poule , d'autant que je viens de terminer un polar nordique !<br /> Bonne journée <br /> Bises
Répondre
A
J'espère que le polar nordique s'est bien terminé :) Merci Jazzy et bises
M
Quel courage de quitter ta voiture et de partir à l'aventure dans la nuit. Jamais je ne m'y risquerais, je l'avoue, brrr ! Défi du logo-rallye très réussi, bravo et bises !
Répondre
A
Je te rassure, à part l'inhumation de ma tante qui a bien eu lieu , rien ne s'est produit, je suis rentrée saine et sauve sans quitter ma voiture . Merci Mony et bises
M
Tu as su faire monter le suspens et l'angoisse, mais tout se finit bien. Bravo pour ton texte. Bises
Répondre
A
Merci Martine c'est gentil. Bises
R
Mon Dieu et tu as passé toute la nuit dans la forêt? Quelle horreur, j'espère que c'est fictif ça...<br /> me suis désabonnée car je pars en Grèce et ne veut surchargé ma boite mail mais me réabonne a mon retour complet c'est à dire après la visite aussi chez maman au retour, vers mi juillet du coup. Bon début d'été a toi. Bises
Répondre
A
A part l'inhumation de ma tante qui a bien eu lieu en octobre ou novembre, le reste est inventé , je n'aurais jamais passé une nuit dans la foret. Merci Renée et bises