Rondeurs et douceurs

Publié le par Aimela

Pour miletune

œuvre de Folon

 

Rondeurs et douceurs

 

Tout n'est que rondeur et douceur dans cette œuvre de Jean-Michel Folon.

Un tableau enveloppant qui nous amène dans un rêve empli de beautés et de chaleur. C'est une poésie à l'état pur.

 

J'aimerais entrer dans ce tableau, me coucher dans ces bleus peints à l'aube ou au coucher du soleil. Qu'importe, l'ivresse est là, elle nous fait oublier que le monde est horrible seulement par ce personnage tout bleu.

 

Cependant, un œil rouge et orange est peint. Ne cacherait-il pas une colère quelque part, qui n'attend qu'une allumette pour mettre le feu à tout ?

 

Cet œil qui me surveille dans mon sommeil me fait peur. Serait-il vengeur ? Et de quoi ? Je ne suis coupable de rien.

 

Cachez cet œil que je ne saurais voir afin que je finisse ma nuit en toute sérénité, Monsieur Folon !

Publié dans prose mes textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Cet œil exerce un pouvoir hypnotique sur ce tableau, il perturbe la sérénité de l'ensemble. On peut y voir une espèce de big Brother donc une certaine menace .<br /> Bonne journée <br /> Bises
Répondre
A
C'est bien ce que j'ai ressenti ( l'ombre de Big Brother ) Merci Jazzy et bises
M
Un regard qui joue à cache-cache mais qui trouble ta sérénité. Parfois, les rêves sont bien étranges et servent d'exutoire. J'aime beaucoup le travail qu'a réalisé Folon, il me tient compagnie tous les jours depuis de nombreuses années.
Répondre
A
Même si Folon n'est pas mon peintre favori, j'aime bien ces oeuvres toutes en douceur sauf l'oeil) Merci Mony et bises
M
Ce bleu apaise mais il est vrai que cet oeil est effrayant mais on peut y voir aussi un soleil couchant. Bisous
Répondre
A
J'aime bien l'idée du soleil couchant, cela fait moins peur ( sourire) Merci Martine et bises
R
Les couleurs sont jolie apaisante avec tout ce bleu mais ce genre de tableau ne me plait pas spécialement.
Répondre
A
On aime pas tous les mêmes oeuvres et c'est heureux car sinon ce serait monotone ( sourire) Merci Renée et bises