Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Eric Satie

Publié le par Aimela

 

Dans les normands célèbres se trouve Eric Satie, c'était un touche à tout mais d'abord musicien.je ne suis pas du tout musicienne mais si je vous parle de lui aujourd'hui c'est parce-que J'ai visité sa demeure qui est devenue musée. Je vous mets en copié-collé, l'article sur lui ,  voir http://www.musicologie.org/Biographies/satie.html

Alfred-Erik Leslie-Satie. *Honfleur 17 mai 1866 - † Paris 1er juillet 1925. Passe son enfance à Honfleur. Après le décès de sa mère, il est élevé par ses grands-parents.

Il prend des cours d'orgue avec un oncle. En 1879-1886, il rejoint son père, courtier maritime, à Paris.

Il entre au conservatoire de Paris et suit les cours de Decombes, Taudou, Mathias, peut-être de Lavignac.

En 1886, il compose Ogives, pour le piano. A partir de 1887, il adopte la vie Montmartroise. Les Trois Gymnopédies datent de 1888, les Trois Gnossiennes de 1890.

De 1891 à 1895, il connaît une période assez énigmatique d'adhésion au mouvement de laRose-Croix de Joseph Péladan qui porte le titre de «Sâr».

En 1891, il compose les Trois Préludes du Fils des étoiles «wagnerie kaldéenne» sur un texte de Péladan. On fera de cette œuvre une source d'inspiration de Pelléas de Debussy.

En 1892-1893, il compose les Sonneries de la Rose-Croix et les Danses gothiques (écriture sans barres de mesure, utilisation d'accords parallèles de 9e et de 11e) et en 1895, la Messe des Pauvres pour chœur et orgue.

Il s'engage comme pianiste dans des cabarets de Montmartre. Pièces froides pour piano (1893), pantomime Jack in the box (1899) et un petit opéra pour marionnettes, Geneviève de Brabant (1899), en trois actes dont chacun dure moins de cinq minutes.

Il s'installe à Arcueil vers 1898. En1905 il entre à la Schola Cantorum, et suit des études de composition et de contrepoint avec Vincent D'Indy, Roussel et Sérieyx. Vers 1910, il se rapproche de novateurs comme Diaghilev, Picasso, Cocteau.

Heures séculaires et instantanées ; Sports et divertissements (1914) pour piano. En 1917, il écrit la musique de Parade, «ballet réaliste» sur un argument de Cocteau, des décors et des costumes dessinés par Picasso, une chorégraphie de L. Massine, représenté par les Ballets russes de Diaghilev.

Il compose Socrate, certainement son chef-d'oeuvre en 1918. En 1924, celle de Relâche «ballet instantanéiste», sur un argument de Francis Picabia, avec un intermède cinématographique de René Clair ( Entracte), une chorégraphie de Jean Borlin, avec les Ballets suédois de Rolph de Maré. La même année on donne Mercure, dans des décors de Picasso et avec une chorégraphie de Massine.


Satie fait figure de proue de l'Avant-garde et deux groupes se recommandent de son autorité. Le Groupe des Six et l' École d'Arcueil. Engagé dans la vie sociale, il collecte des fonds et organise des goûters pour les enfants déshérités. Il écrit plusieurs articles pour le journal l'Humanité, mais estime que ses camarades Bolchéviks ne valent pas mieux que les bourgeois.

 

Publié dans Normandie

Partager cet article

Repost 0

Un rève

Publié le par Aimela

Un de mes plus grands  rèves  est d'aller en Russie  et  surtout à  ST-Pétersbourg , je suis très sensible à toute cette culture slave. Les paysages, les peintures, les musiques etc  ...  Y aurais-je vécu dans une de mes vies antérieur ?  Qui sait
http://fr.filopix.com/Loisirs/html/pl/Voyage/0,243,0,0,1937,0,0/0/Russie/Saint-Petersbourg.htm 

Publié dans divers-et-contre-tout

Partager cet article

Repost 0

Mémorial de la paix

Publié le par Aimela



  A caen nous avons un mémorial pour la paix malheureusements, la vie, mes occupations on fait que je n'ai jamais eu le temps de le visiter, j'espère rattraper cela un jour




Mémorial de Caen
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Ce « musée pour la Paix » réunit un certain nombre d'objets de la vie quotidienne sous l'Occupation par l’Allemagne nazie, des plans et des maquettes des engins de guerre notamment un Hawker Typhoon au plafond de l'entrée.

Les différentes étapes du conflit et particulièrement la bataille de Normandie puis l'avancée des forces alliées en France sont bien présentées de même que l'histoire de la Shoah.

Quelques points marquants :

en dessous du bâtiment se trouve la galerie des prix Nobel de la Paix, inaugurée en 1991.
deux jardins furent édifiés en mémoire de deux des forces alliées qui ont combattu pour la Libération : le jardin canadien et le jardin américain. Le 5 juin 2005, un troisième jardin est inauguré: le jardin britannique
sur l’entrée principale de l'édifice, on peut lire cette phrase :
La douleur m’a brisée, la fraternité m’a relevée, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté

 Inauguration  

Construit à l’emplacement d’un ancien blockhaus, le mémorial a été inauguré en 1989 par le président de la République française, François Mitterrand et son agrandissement par Jacques Chirac, successeur du précédent, et Gerhard Schröder chancelier allemand.


 Évènements 
Lors des commémorations du cinquantenaire du débarquement de Normandie, une pyramide fut installée aux abords du bâtiment, afin d'y promouvoir un spectacle. De nombreuses personnalités furent invitées dont notamment Bill Clinton.


 En ce moment a lieu cette exposition :

"Où étiez-vous le 11 septembre 2001 à 14h46"? Avec cette grande exposition qui raconte sur plus de 1.000m2 les attentats à travers les objets trouvés par le FBI, mais aussi des témoignages sonores et filmés, le Mémorial veut offrir au public l'occasion de mieux comprendre le premier grand drame du XXIe siècle.

Elle évoque en préambule ce qu'étaient et ce que représentaient le complexe architectural des Twin Towers à New York, mais rappelle également la chronologie de la formation d'Al-Qaïda ainsi que le portrait des 19 djihadistes qui détourneront quatre avions de ligne ce jour-là. Deux d'entre eux viendront percuter successivement les tours jumelles, un autre tombera sur le Pentagone à Washington, le dernier s'écrasant dans un champ de Pennsylvanie après une révolte des passagers.

Puis le visiteur tombe nez à nez avec ces 130 objets récupérés sur Ground Zero qui vont de la voiture de police écrasée aux fragments du fuselage d'un des Boeing 767 en passant par une chaussure, une ceinture de sécurité d'un passager, des clefs, un casque de pompier...

"Tous ces objets sont extraits des 1,8 million de tonnes de gravats des deux tours de New York qui ont été passés au crible sur Staten Island", explique Stéphane Grimaldi, directeur du Mémorial de Caen.

Ces objets sauvés par Mark Schaming, directeur du New York State Museum, ont été confiés au Mémorial de Caen grâce à la rencontre de M. Grimaldi avec l'Américain Tom Roger, un membre de la Fondation du 11-Septembre dont la fille, hôtesse de l'air, est décédée à bord de l'un des avions détournés. Les attentats ont fait 2.973 morts et plus de 2.700 blessés. AP

- "Où étiez-vous le 11 septembre 2001 à 14h46?"

Du 6 juin au 31 décembre 2008

Sur le Net: http://www.memorial-caen.fr/9-11/

 

Publié dans Ma-ville

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>