Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pour passer l’hiver

Publié le par Aimela

                       Pastel et encre  réalisé par moi, il y a bien longtemps

 




L’automne est arrivé, les feuilles sur un sol détrempé sont tombés.
Les cigognes, les hirondelles se sont fait la belle vers les pays oubliés
Une, deux, trois, je me suis promenée dans les bois.
J’ai mis dans mon panier, des feuilles rouges et des jaunes ma foi.
Je suis rentrée, j’ai jeté mon butin dans une grande marmite.
J’ai mélangé, mélangé et l’orange s’est amené, quelle faillite...
Alors voyant cela, j’ai couru dans le pré encore vert,
Cueilli des mûres, des champignons, des pommes et des vers.
J’en ai pris assez pour une soupe qui me tiendrait chaud le soir
Où dans ma longue solitude, je broierai tout mon désespoir
Que nenni,ma fille, la soupe a viré ; tu es nulle...
J’étais une pauvre sorcière tapie dans ma bulle
Ma baguette s’étant brisée, le sort en a décidé autrement,
je ne désirais plus rien, me voilà avec un homme charmant.
Si ce n’est ses rides mais qu’est ce que cela peut faire ?
Je ne demande à la vie que peu de chose qu’elle ne puisse taire
Un  lit, une couverture, une cheminée et des bras qui m’enlacent
L’hiver peut arriver, nous sommes prêts à vaincre les glaces.

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

Culture pour tous

Publié le par Aimela

Thème : " COMBATS "



Un défi d'Abeille

 Culture pour tous

 Des combats, j'en ai eu  beaucoup dans ma vie, j'en ai gagné quelques unes d'autres non  mais là n'est pas la question  car elles sont personnelles  et je n'ai pas envie de remuer le passé . Je vous raconterai   ce qui  me fait vivre, vibrer  malgré les difficultés  rencontrés. Vous allez me dire que c'est une  piètre bataille , qu'il y a trop de misères trop de maladies pour lesquelles les combats sont honorable et pourtant...  Elles sont bonnes tout pendant que c'est pour une  juste cause... celle là est  honorable et c'est  là que je me sens le mieux.

Cela a commencé par un article que j'ai écrit un jour pour un petit journal de quartier << Que l'on soit riche ou pauvre, chacun  devrait avoir accès à la culture. Tout comme chacun  a besoin de manger pour vivre, la culture est la nourriture pour vivre>> Ce n'est pas toujours le cas, certes les bibliothèques, les expositions sont accessibles mais pas les concerts, le théâtre et même le cinéma qui par leur prix excluent les personnes seules, isolées géographiquement ou financièrement. J'en ai parlé à deux ou trois   habitants ainsi qu'au directeur du centre socioculturel de mon quartier, nous avons beaucoup discuté et nous avons  opté pour monter une association  qui vise  tous les habitants du quartier . Celle ci amènerait les gens vers  la culture  mais  aussi la culture vers les gens . Nous avons eu du mal car il nous a fallu trois ou quatre réunions pour avoir le nombre  adéquat pour commencer . Enfin  l'association est née , elle s'appelle  EVAEC « Ensemble vers l'art et la culture » Nous proposons des spectacles  au théâtre, aux concerts pour une modeste somme même si nous  payons  aux fournisseurs de spectacles le prix normal. Nous sommes maintenant connus et reconnus dans notre ville et nous pouvons débattre avec tous les protagonistes qu'ils soient directeur , comédiens metteur en scène mais aussi avec les élus .  Une bataille bien gagnée  seulement nous avons beaucoup de difficultés avec les  familles très modestes.  Comment voulez vous qu'une famille de deux, trois ou plus puissent aller au spectacles alors qu'elle a du mal à  manger tous les jours? Impossible et cela ne va pas en s'arrangeant . Pour toutes ces familles, nous faisons venir des spectacles aux fêtes de fin d'année ou en été et cela gratuitement . Il y a eu trois ans, j'ai une idée de génie de faire nous même le spectacle ( moi j'écrivais, les copines jouaient, rires) Le metteur en scène que nous avons engagé  m'a dit que si j'écrivais, je jouais, je l'ai fait  mais là, c'est une autre histoire.

Nous sommes très loin de gagner  ce combat car si nous mettons tout en oeuvre  pour donner la culture, les familles ne viennent  pas ou peu  car la plupart ne connaissent de la culture que la télévision et les programmes nullissimes malheureusement  mais on s'accroche  dur car on croit à notre mission même si c'est une goute d'eau dans l'océan.






Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Toâ( Sacha-guitry)

Publié le par Aimela

 Cela faisait longtemps que je ne vous ai pas parlé de  spectacles vus au théâtre. Juillet et août , ils étaient fermés et après, je n'étais pas en forme, pas de titre ou d'auteurs qui m'attiraient. Le goût m'est revenu avec le festival du théâtre amateur dans un quartier de Caen. où j'ai vu de bien jolies pièces  mais là n'est pas mon propos

Mardi soir, je suis allée voir " Toâ" de sacha Guitry jouée par la piccola Familia

mise en scène et scénographie de Thomas Jolly. Si j'en parle c'est parce que cette pièce est une vraie réussite déjà par l'auteur qu'était Guitry mais aussi par la mise en scène et les comédiens surtout  celui qui jouait " Michel"  Je n'étais pas seule de cet avis, la pièce a été  très largement ovationnée par les spectateurs  de tous âges applaudissant   debout

Si jamais cette pièce  passe chez vous avec cette compagnie, ruez vous dessus . A voir et même revoir, c'est sûr qu'il y avait encore des   petits trésors  cachés;

"Toâ"
Pièce bilan pour Sacha Guitry , il pose sur lui même -via le personnage de Michel, auteur dramatique qui écrit une pièce sur sa rupture avec Ecaterina, et sur son théâtre, un regard honnête, juste et objectif. Il se moque de lui-même en même temps qu'il se défend des critiques qu'on lui fait. sacha Guitry était appelé "Monsieur Môa", il a répondu à cette critique:
<<Pauvres sots qui me reprochez ma façon de dire moi, si vous étiez mes intimes, vous sauriez comment je dis toi>>

Cette citation ouvre le spectacle

Guitry en inventant  son double ( Michel) , prend alors du recul sur lui même , sur son travail et dresse un bilan sensible.

Derrière l'auteur à succès, il y a l'homme, il y a l'artiste et c'est sur luique Sacha Guitry  dirige son regard... et le notre. C'est au final un questionnement sur l'artiste et ce qu'il met de lui dans son oeuvre: peut -on jouer avec notre histoire? Quand commence l'impudique? et d'autres questions encore

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>