Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Comment se débarrasser de l'homme de sa « vie »

Publié le par Aimela

Avant que vous ne lisiez ce texte mes dames, sachez que  c'est du second degré et que l'homme ici n'est pas  ce que l'on croit . Alors  si vous êtes aimée et que tout se passe bien dans votre couple , passez sans lire. Je ne voudrais pas être responsable de votre divorce

 

 

saintelucie2
  Comment se débarrasser de l'homme de sa « vie »


Pour commencer. Assurez vous que vous ne l'aimez plus, après il sera trop tard pour faire marche arrière.


Faites une liste de ce qui vous a plu chez lui puis une liste de qui vous déplaît, si cette liste est la plus longue, passez à la pratique pour qu'il s'en aille. Tout est dans la pratique.
 
Pour commencer, faites les boutiques avec les copines en prenant sa carte de crédit ... de préférence. Ne lésinez pas sur les dépenses. Il est content de vos achats ?  Passez à la seconde étape.

 

Achetez vous des chemises de nuit en flanelle, vous n'en trouvez pas , portez son vieux polo toute la journée, prétextant que vous n'avez pas eu le temps de vous habiller pour aller dans sa famille. Il vous répond que ce n'est pas grave. Que ses parents ne vont pas en mourir pour une journée. Je ne voudrais pas dire mais la tâche sera plus ardue pour arriver à vos fins. Êtes vous toujours sûre que votre chéri ne vous plaît plus ? Oui, alors passons aux choses sérieuses.

 

Passez vos dimanches sur le canapé, ne vous levant que pour vos besoins. Laissez votre homme cuisiner et faire le ménage. Ah! Il fait déjà? Dans ce cas passez à autre chose . Ne vous coiffez plus ou gardez les rouleaux de la mise en plis toute la journée  et cela quatre fois par semaine. Surtout, n'oubliez pas de ne plus faire l'amour,  sinon mes recettes ne peuvent pas fonctionner.  Il s'angoisse et vous conduit chez le médecin. C'est sûr il pense que vous faites une déprime.

 

C'est un coriace votre homme, il tient à vous. Vous ne vous en débarrasserez pas comme cela. Il y en a qui seraient déjà partis pour moins que cela . Ce n'est pas le moment de vous décourager. Il y a l'ultime solution. Trouvez vous une amie ravissante sur tous les points, qui ait en plus, a l'envie de vous piquer votre mec. Elle ne vous le dira pas mais vous le savez par les regards qu'elle lui jette à votre insu. Vérifiez avant  et une dernière fois que vous voulez absolument jeter cet homme car en principe c'est là, l'arme fatale que je vous mets entre les mains. D'accord, d'accord, j'ai compris. Invitez le plus possible cette amie en prenant bien soin de les laisser seuls pendant quelques heures. Prétextez un rendez-vous chez un médecin. C'est là qu'on attend le plus longtemps. Attendez, vous en avez l'habitude, Vous patientez toujours des heures dans l'administration. C'est sûr que votre cher et tendre sortira de votre vie d'ici quinze jours... Non, il n'est pas parti . Mince alors.

 

homme-parfait-repassage

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Gérard Philipe - Liberté (Paul Eluard)

Publié le par Aimela

Pour continuer avec la liberté, j'ai trouvé  ce  magnifique poème de Paul Eluard " Liberté"  dit par  un  immense  comédien  qu'était Gérard Philipe.

 

 

Publié dans divers-et-contre-tout

Partager cet article

Repost 0

Liber...té

Publié le par Aimela

  782px-Francisco de Goya y Lucientes 023

 

Enfant, Simon vivait heureux dans sa famille. Ses parents n'étaient pas riches mais ils ne manquaient de rien et surtout pas d'amour. Cela aurait pu durer toute une vie seulement un jour, des soldats d'un pays voisin sont venus, ils ont tué pères, enfants, violé des femmes qui se suicidaient. Simon s'en est sorti de peu. Il a pu se sauver et se cacher. Les années ont passé douloureusement, l'occupant écrasait toute forme de rébellion. Simon, adolescent, est entré dans un groupe qui oeuvrait pour la liberté.

 

Simon partageait les idées de ses camarades et il les aidait en écrivant des pamphlets. Il se joignait à eux pour délivrer des innocents retenus dans les prisons , il a accompli d'autres missions mais jamais, il n'a pris d'armes pour tuer. Un jour un de ses compagnons s'est fait prendre et sous la torture, l' a dénoncé. Sans forme de procès, Simon est amené près du mur, un soldat s'est approché pour lui mettre un foulard sur les yeux ... il a refusé .

 

Quelques corps couchés à même le sol, morts et au milieu Simon se tient debout, la chemise ouverte. Près de lui quelques amis, certains pleurent, d'autres prient le ciel qu'on l'épargne. Devant un peloton d'exécution, bien rangé, fusils pointés attend l'ordre de tirer. Le général ordonne, Simon lève les bras et crie vive la liber... Le té sort alors qu'il tombe sur le sol ...mort

 

 

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>