Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lumière tragique

Publié le par Aimela


 
Je me suis servie de ce beau tableau de Dali pour écrire cette nouvelle, j'espère qu'elle vous plaira.


Je suis sorti ce matin de ma chrysalide. Avant ? Je vivais sur les branches des arbres. Je me trainais lamentablement, ne voyant dans l'univers... le bout de la feuille que je grignotais. Ensuite, ne sachant pourquoi Je me suis enfermé quelques temps dans un cocon.

Depuis ce matin, j'essaie mes ailes toutes neuves,de belles ailes dentelées aux couleurs chatoyantes marron, blanches, quelques ronds oranges bordent, les extrémités. J'espère que vous cernez un peu maintenant.


La parenthèse étant refermée, je vous invite dans ce nouveau monde qui est le mien. Je vole comme les oiseaux dans un ciel bleu, me posant de temps en temps sur une fleur rouge, jaune, quelques fois bleues comme le ciel. De là où je suis, j'aperçois la mer, la montagne, la campagne, le désert. C'est beau, tout m'amuse, tout m'attire... Je suis heureux. J'aurais pu passer des jours et des jours ainsi mais... Dans ce monde merveilleux, une lumière inconnue s'allume et mon regard s'achemine vers elle. Des tons chauds rouges, oranges me chauffent les ailes doucement et c'est vers elle que je me
dirige, entrainant avec moi un ami de route. Quelle est belle cette lumière ! Qu'il est doux d'y aller me reposer un instant mes ailes fatiguées, par toutes les routes visitées.


Malheur ! Ce n'est qu'un leurre, je viens de sortir de mon tableau et je meurs avec mon camarade dans cet univers confiné... sans espoir de sortie. Vous, oui vous là... derrière, qui me regardez sans rien dire, ouvrez moi cette fenêtre que je puisse reprendre ma liberté.

 


Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Guernica ( Picasso)

Publié le par Aimela

On aime ou pas Picasso , cela n'empêche pas que c'est  un peintre reconnu . Je vous dépose aujourd'hui  le dernier  article sur lui et sur  le cubisme avec Guernica  qui a lui seul mérite des explications  pour comprendre le tableau.

 

guernica pablo picasso-2

 

J'ai emprunté  cet article  sur ce  lien :

http://dp.mariottini.free.fr/weekend/madrid/photos/guernica-picassos-pablo.htm

 

 

 

Histoire de Guernica, historique du tableau
Créé en quelques semaines par Pablo Picasso, sur commande des républicains pour le pavillon Espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937 (dédiée au progrès et à la paix), Guernica exprime la révolte du peintre espagnol. Cette immense toile monochrome est le symbole des horreurs de la guerre, inspiré du bombardement de la ville de Guernica, le 26 avril 1937, pendant la guerre d’Espagne, par l'aviation nazie, alliée de Franco (1600 morts).
Mais les républicains sont écrasés par les putschistes franquistes et après la guerre civile, Guernica, manifestation de la culture dans la lutte politique, a sillonné le monde pour des expositions. Après, Picasso a souhaité que le tableau ne bouge pas du MoMA de New York, sauf pour revenir en Espagne «quand les libertés publiques seraient rétablies». En effet Pablo Picasso refusait son retour en Espagne tant que vivrait le général Franco, aussi le tableau a passé une partie de sa vie en exil.
Il est ramené du MoMA en Espagne en 1981 et installé au musée du Prado, en attendant la construction du musée d'art moderne. Il est actuellement exposé au musée Reina Sofia à Madrid depuis 1992 dans une salle à son intention et pour une installation définitive ( ?)
2006 sera l’occasion pour le Musée Reina Sofia de célèbrer le 25° anniversaire du retour de Guernica en Espagne

 

Comprendre Guernica : description et analyse de Guernica
Oeuvre de dénonciation et de protestation contre le bombardement de la ville basque Guernica (qui a donné son nom au tableau), Guernica est une lutte révolutionnaire par la peinture, le manifeste politique de Picasso et l’emblème de la participation du peintre aux drames de son temps : la violence, la barbarie et la guerre. Pablo Picasso rejoint en ce sens Francisco Goya, devenu lui aussi témoin engagé des évènements de son époque (violences et répressions lors de la guerre de 1808).
Picasso utilise à ces fins une peinture aux formes dramatiques, aux contrastes violents et aux couleurs peu nombreuses (du gris-noir barré de jaune et blanc). Cette absence de couleur évoque la mort, à la fois la mort des victimes et la mort de la civilisation.
Picasso se sert aussi de symboles empruntés à la mythologie espagnole, le taureau et le cheval ; le taureau c’est la brutalité et le cheval c’est le peuple. Dans la période qui suit les années vingt, Picasso exécute déjà des œuvres tourmentées de corrida qui préfiguraient Guernica et en 1935, dans une eau-forte, la « Minotauromachie », il exécute une représentation, aux formes torturées, du Minotaure, annonçant une tension qui se terminera deux ans plus tard dans Guernica.

 

http://dp.mariottini.free.fr/weekend/madrid/photos/guernica-picassos-pablo.htm

 

    

J'ai trouvé une vidéo de "guernica " où l'on peut voir  les  détails  de la toile 

 


Pour finir définitivement avec Picasso, je vous invite à aller  voir  Paul en arlequin  que j'aime énormément.

Partager cet article

Repost 0

Elle do radeau

Publié le par Aimela

Une de mes oeuvres sur papier  

Elle,

Petite étincelle

Sur un fil tenu,

Danse de ses pas légers

Sur une vie inconnue.

Bonjour les dangers.

 

Do ,

Enfant do

Dans sa bulle de douceur,

Dort à point fermé,

Ignorant les douleurs

D'amour fracassés.

 

Radeau,

Raz de l'eau

Tu vogues doucement

Les amenant tous les deux

Vers un monde carressant

Sans l'ombre d'un adieu .

 

El do radeau ,

Eldorado, cadeau

Plus rien du passé ,

Encore rien de l'avenir.

Je le cherche préssée ,

De mes mains le tenir .

 

 

 

 

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>