Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Georges Seurat

Publié le par Aimela

  Seurat( 1)

                              Georges Seurat

 

Georges-Pierre Seurat naît le 2 décembre 1859 à Paris, dans un milieu bourgeois

 

En 1877, il s'inscrit aux Beaux-arts. Ses études sont interrompues par son service militaire qu'il effectue à Brest, où il réalise de nombreuses esquisses de bateaux, de plages et de la mer. En 1882, Georges Seurat se consacre à la maîtrise du noir et blanc et commence à peindre réellement. Il achève, en 1884, Une baignade à Asnières, le premier des sept grands tableaux qu'il va peindre dans sa courte vie. De plus, Il participe à la formation de la Société des artistes indépendants, ouverte, sans jury ni récompenses, et prend la tête du néo-impressionnisme (terme souvent traduit par pointillisme), qui réunit entre autres Paul Signac, Henri-Edmond Cross, Charles Angrand, Maximilien Luce et pendant un certain temps Camille Pissarro. Il reprend ainsi le folklore de ses aînés et cultive « l’harmonie », « l’analogie des contraires ».

 Seurat commence par s’inspirer de Millet, Manet, Monet, Renoir, Pissarro et sera très influencé par Rembrandt, Francisco Goya et Pierre Puvis de Chavannes, ainsi que par Ingres, de qui son professeur, Henri Lehmann avait été un disciple. Il est un ami très proche de Edmond Aman-Jean.

 

L'été 1890, le peintre réside à Gravelines, où il exécute quatre toiles de marines ainsi que quelques dessins et "croquetons", petits panneaux de bois peints qu'il avait ainsi baptisés. Ses paysages assujettissent la nature aux rigoureuses « ponctuations » de sa théorie des couleurs, et il s’en dégage une paix intérieure prenant superbement le pas sur la confusion de la réalité. Il écrit une révision des concordances entre les caractères des tons (sombres ou claires), des teintes (froides ou chaudes), des lignes (tombantes et tristes ou ascendantes et gaies). À son retour à Paris, il met en projet son tableau Le Cirque qu'il montre, inachevé, au huitième Salon des Indépendants.

 Il meurt subitement, pendant l'exposition, à l'âge de 31 ans, probablement des suites d'une angine infectieuse (ou diphtérie). 

 

    Si  Georges Seurat vous intéresse la suite est sur Wikipédia

 

Voici quelques toiles mais il y en d'autres ici

 Le jardinier

                                  jardinier

 

Seurat ( Un paysan)

                                          Un paysan

 

Georges Seurat le Crotoy à Marrée basse

                                                   Le Crotoit à marée basse 

 

Bain à Asnière ( Seurat)

                                                   bain à Asnière

 

La Seine à Courbevoie( Seurat)

                                              La Seine à Courbevoie

  Le cirque( Seurat)

 

Le cirque est la dernière toile non terminée   à cause de son décès

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Devoir en retard ( pour miletune)

Publié le par Aimela

 

pharaon

 

Romance,phénix,Londres, voyou, amour, honte, rouge, pharaon,sanguinolent, chien, ahan, lactée

 

Devoir en retard

 

A madame logo-rallye

 

Excusez mon retard à rendre ma missive j'ai bien reçu à temps tous vos mots à inclure dans un texte , je les ai tournés dans tous les sens , à l'endroit, à l'envers , je les ai même écrit en rouge pour bien m'en imprégner. Je reconnais que j'ai eu du mal au début mais j'ai trouvé...

 

Je commençais un roman sanguinolent de bons sentiments lorsque mon chien s'est sauvé non pas sous la voie lactée chanter une romance à sa belle mais près du tombeau vide du dernier pharaon d' Égypte. Ce voyou croyait faire bombance de vieux os oubliés seulement tel un phénix, Ahan, le pharaon se trouvait aux jeux olympiques de Londres, Il concourrait au tir à l'arc et dans son carquois, une flèche... d'amour (s'il vous plaît ) qu'il m'a lancé seulement, n'étant pas doué, il a raté sa cible et me voilà , pleine de honte, quoique... à vous envoyer un brouillon de texte . J'espère que vous me croirez car je n'ai pas d'autres histoires dignes de ce nom à vous raconter.

 

Serait-il possible la prochaine fois de fournir d'autres mots, plus faciles à caser que sanguinolent ou ahan ? Je vous en serai reconnaissante car là, je suis bien fatiguée

 

Aimela

 

Ps : Ne me dites pas qu'Ahan n'est pas le dernier pharaon , je l'ai lu sur internet qui comme chacun sait ne dit que des choses vraies …

 

 

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Tel un papillon

Publié le par Aimela


Tel un papillon perdu, il s’est brûlé
Grillé les ailes, le coeur incendié.
La folle lumière l’a consumé
Dans une belle nuit d’ivresse rêvée.

Elle est trop belle mais si fatale
Elle le sait mais ne s’en soucie
Elle se joue de lui, femme vénale
Elle est présente, lui pleure et sourit

Pauvre pantin désarticulé
Il boit son souffle comme du lait
Il attend, un regard, un geste un mot
Espère la nuit pour taire ses maux

Tel un spectateur muet, je me tais
Comment réveler qu’il me plaît ?
Comment oublier et ne plus souffrir
Comment faire pour enfin le guérir ?

Je ne sais pas, je ne sais plus.

21 août 2006

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>