Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

RNJ: radio nomade jeune

Publié le par Aimela

 

Radio nomade jeune

Radio nomade jeune est une  association  qui s'installe  dans mon quartier pendant les vacances scolaires .   Cette  semaine était consacrée au best-off de l'année dernière  mais des lundi, on pourra écouter des émissions en direct  ou en différé  de ce que disent les habitants . Si j'en parle c'est que j'en fais partie... Après le théâtre et la peinture  pourquoi pas la radio qui sait   .

 

RNJ Chemin- Vert

 

Il est vrai que c'est une radio locale et que seuls les habitants de la région  peuvent nous entendre sur leur transistor mais ils ont tout prévu et on peut aussi écouter  sur  internet  ici  

Si vous ne parvenez pas à ouvrir le lien, j'ai fait une photo  tout est dessus. 

 

Zones d'ondes


Je lirai des textes  et  parlerai peut-être d'autre chose, on verra.   

 

Publié dans divers-et-contre-tout

Partager cet article

Repost 0

A la terrasse d'un café

Publié le par Aimela

Maisons à Dijon 



Il y a quelque temps lors de mon premier voyage à Dijon, Je suis allée avec mon hôtesse sur le marché, il faisait beau pas encore trop chaud. Nous nous sommes arrêtées devant les légumes puis la viande, les poissons les odeurs étaient fortes sous le marché couvert et la chaleur commençait à poindre. Les courses terminées, mon amie m'invita à m'installer à une terrasse d'un petit café dans une rue très calme près du marché . Les tables étaient en métal petites et rondes, les chaises dans le même métal gris et tout juste confortables. Autour quelques petits commerces vivotent tant bien que mal par le peu de passants. A une époque, J'aimais bien m'installer à cette terrasse avec un livre me confia mon amie mais c'était avant ma dépression depuis, je ne viens plus.


Un serveur grand, brun est venu nous demander ce que l'on désirait mon amie a  commandé un petit verre de blanc sec, moi, un jus de fruit pétillant. C'était calme, mon amie me parla de sa ville d'adoption et tout le bien qu'elle en pensait. Certes Dijon est une jolie ville mais je ne l'aurai jamais habitée car trop loin de la mer c'est sûr qu'elle m'aurait manquée même si je vis à une quinzaine kilomètres d'elle et que je ne peux pas m'y rendre souvent faute de moyens, le vol des mouettes m'indique qu'elle est bien présente et puis il y a le port où je peux longer les quais à l ' affût de beaux bateaux.


On parlait de tout ça et puis de nos familles respectives lorsque qu'une une femme habillée misérablement , tenant la laisse d'un pauvre chien hirsute d'une main et un caddy de l'autre stoppa net devant notre table et nous demanda une petite pièce. Mon amie lui dit qu'elle n'en avait pas mais qu'il lui restait un croissant et qu'elle lui donnait volontiers, la femme refusa et repartit en nous maudissant …


 - Encore une qui aurait bu avec la pièce, si cela n'avait pas été le cas, elle aurait accepté le croissant. Cette femme est une pleurnicheuse professionnelle et profite de toutes les associations, d'aides de la mairie et va même mendier pour le surplus. J'en ai plus que marre de les voir elle fait du tort aux vrais pauvres qui se cachent par fierté .


 - Il n'y a pas assez de contrôles hélas ! On est envahi par des parasites qui n'hésitent pas à s'en prendre à nous s'ils ne sont pas satisfaits. L'autre jour, mes enfants ont été importunés , ils n'ont pas cédés, la personne leur a fait le geste de l'étranglement , mon dernier a pris son téléphone et a commencé à faire le numéro de la police, la personne est partie en courant ...





Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Revenue

Publié le par Aimela

 

46 - Début sans fin mais avec 15 mots "imposés" et illustré

 

Votre texte devra commencer par : "C'est un glaçon..." , comporter au minimum 10 des 15 mots suivant :

 

angora - ordinateur - chanter - pousser - allumette - jeune - piscine - sept - rouge - courir - peindre - dépayser - salon - épisodique - linge

 

et être illustré si possible (avec une photo, un dessin, un tableau, une photo, une abstraction...)

 

 

 

Revenue...

 

C'est un glaçon envoyé par je ne sais quel idiot en plein dans le miroir, le cassant en mille morceaux éparpillés dans le salon  .

 

La voix - Sept ans de malheurs...

 

 

Moi - Sept ans de malheurs ? T'inquiète, j'ai toujours connu que ça et cela continue, vu que tu es revenue. J'étais contente de ne plus te voir , cela faisait un bon bout de temps .

 

La voix - Ouais, je sais, je passe de façon épisodique maintenant. Que veux tu, tu es trop fatiguante et puis j'avais envie de me dépayser un peu . 

 

Moi - Tu as trouvé une autre personne à hanter, ? Si oui, je la plains  .

 

La voix - Une autre personne ? Cela ne va pas non, j'ai déjà du mal avec toi, pourquoi j'irais embêter d'autres ?

 

Moi – C'est toi qui a envoyé le glaçon ?

 

La voix – N'importe quoi, j'étais dans la piscine faire des ronds dans l'eau . 

 

Moi - Où as tu appris à nager ? Tu sais bien que j'ai peur de la flotte sur la tête et que moi, je ne sais pas . 

 

La voix – Je me moque complètement comme de mon premier linge que tu aies peur ou non. Attention ! tu vas te couper avec tous ces fragments  .

 

Moi – Aie ! ça fait mal , regarde ce que tu as fait , c'est rouge maintenant  .

 

La voix – Oh ! Arrêtes de m'accuser, je te préviens et toi tu m'envoies courir je ne sais où. Tu as vraiment un sale caractère, je me demande ce que je fais chez toi  .

 

Moi – Je me le demande aussi, je ne t'ai rien demandé . Pendant que j'y pense, sais tu ce que sont devenus les autres ?

 

La voix – Quels autres ?

 

Moi – Les autres personnages de ma pièce de théâtre, tu sais Mumu, Marie et Serdaki . 

 

La voix - Ah ceux là ? Bof , je ne sais pas de trop. Je pense que La jeune Marie chante dans des petits cabarets.

 

Moi - Pour elle, je sais mais Mumu et Serdaki ?

 

La voix – Mumu a fait un régime, elle n'est pas plus grosse qu'une allumette. Elle est tellement frileuse qu'elle ne vit dans des pulls angora et désertent nos lieux . 

 

Moi - Pauvre Mumu ! Enfin pauvre Mumu, c'est de sa faute aussi, quelle idée d'aller feuilleter des magazines vantant la minceur... Est ce que j'y vais moi ? Bien sûr que non, de toute façon, je n'ai rien à perdre...

 

La voix ( riant) - Toi rien à perdre, on dirait un petit pot telle que tu es . Tiens une idée, je vais te peindre et envoyer mon chef-d'oeuvre sur ton blog  .

 

Moi – Je te défends de toucher à mon ordinateur, tu vas encore tout casser .

 

La voix ( en colère) – Ne pousse pas le bouchon  trop loin Maurice,  tu sais très bien que tu es la seule à t'en servir, moi, je ne suis que ta voix et ne peux toucher à rien . Casse pas les burettes, tu veux et nettoie tout ce sang que tu as foutu partout . Je file mais à l'allure que ça va, je suis très proche de revenir . 

 

Moi – C'est ça, cause toujours, allez débarrasse moi le plancher et mes amitiés à Serdaki  .

 

La voix – Mes amitiés à personne, Celui là a disparu et les autres sont bien où elles sont... Dans l'imaginaire...

 

 

 

 

-

 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>