Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le secret

Publié le par Aimela

<!-- 11352735-general-view-of-downtown-in-murmansk-russia

if(tyMurmansk

 

peof top.frames["wmailmain"] != "undefined") window.open("http://mail.yahoo.com", "_top");
Il restait là,sur le trottoir en face de l'hôtel à attendre mais attendre quoi ? Il espérait tant rencontrer Nathalia et lui dire...

 

Tout avait commencé, il y a fort longtemps, il était jeune et vivait chez Alevtina, sa mère, enfin celle qu'il pensait l'être... Il vivait heureux alors... jusqu'au jour où il apprit que ce n'était pas elle qui l'avait mis au monde. Ce jour là, il fut pris d'une grande colère et demanda des explications.

 

Ta vraie mère, trop jeune, ne pouvait le faire et t'a confiée à moi mais depuis de nombreuses années, je n'ai plus de nouvelle d'elle. Elle est parti ailleurs... Elle t'a oublié...

 

- Le nom, criait-il . Je veux son nom.

 

- Je ne peux rien te dire pour l'instant mais je te le dirai ... un jour.

 

Il fit ses bagages et partit s'engager sur un bateau. Il ne revit plus jamais la petite ville de Murmansk ni Alevtina.

 

Il se trouvait à St-Pétersbourg, lorsqu'il fut informé du décès d' Alevtina. Il prit sa voiture et monta vers Murmansk pour s'occuper des formalités. Il était le seul à pouvoir le faire, elle n'avait plus de mari, pas d'enfants. Malgré son ressentiment, il ne pouvait pas laisser enterrer la pauvre comme un animal.

 

Parmi tous les papiers se trouvait une enveloppe adressé à son nom. Il l'ouvrit et découvrit le nom de sa vraie mère : Nathalia, la soeur cadette d'Alevtina.

 

Elle avait seize ans lorsqu'elle se retrouva enceinte. L'avortement n'existait pas, trop jeune et sans père pour le petit, elle a préféré laissé l'enfant à sa sœur qui ne pouvait pas en avoir. Elles avaient caché l'une et l'autre la vérité à tous. Alevtina est partie avec sa sœur dans une petite maison tout près de la Sibérie. Elles y ont vécu le temps de la grossesse et quelques mois après. L'accouchement ? C'est une femme d'un petit village qui l'a pratiqué. Lorsqu'elles sont rentrées l'une et l'autre personne ne pouvait deviner quoi ce soit. Cela aurait pu durer toute une vie mais voilà quelqu'un a parlé et elle se devait de tout révéler à Rodoslav avant de mourir.

 

Il a fait quelques recherches mais pas trop, Alevtina avait tout noté sur un petit cahier, il y avait même l'adresse à Berlin. Il a appelé Nathalia et lui a annoncé l'accident. Il a pris rendez-vous avec eux et les attendrai, elle et son mari dans un hôtel à Saint-Petesbourg.

 

 

C'est là qu'il est ce soir... qu'il attend. Il aimerait tant voir le visage de Natalia, lui parler, lui dire qu'il sait tout mais c'est un homme inconnu qui le regarde par la fenêtre, sûrement son mari... Il n'a rien à dire à cet homme. Ce qu'il veut c'est voir Nathalia mais comment la reconnaître, il ne l'a jamais vu que sur une petite photo cachée dans “Crime et châtiment” de Dostoïevski... Elle est si jeune sur la photo, quinze ans, peut-être seize mais pas plus. Elle a du changer depuis... Il ferait mieux de partir et ne rien dire. Taire cette souffrance qui l'étreint depuis tant de temps... Sa décision est prise. Demain, après les obsèques, il repartira sur son bateau et se saoulera des vagues de toutes les mers du monde... 

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Les maudits français de Lynda Lemay

Publié le par Aimela

Je ne sais pas  si tous  les québécois   nous voient  comme ça  mais  Lynda Lemay  si et  J'adore alors  je partage 

 

Publié dans divers-et-contre-tout

Partager cet article

Repost 0

Place maudite ( pour miletune)

Publié le par Aimela

 

 incendie

Il a fait très froid ce jour là, un de ces froids que l'on trouve en Sibérie et pas du tout en Normandie. N'ayant plus d'argent pour remplir sa cuve, Jeanne a allumé un feu dans la cheminée et l'a approvisionné avec ce qui lui restait de bûches. Bien emmitouflée dans une couverture et fatiguée, elle s' est endormie. Elle n'a pas vue la brindille sauter sur le tapis et qui a tout embrasé . Jeanne ne s'est pas réveillée.

 

Le lendemain un article dans le journal local

 

Cette nuit, à Rouen,un incendie s'est déclaré place du marché, Les pompiers ont malheureusement retrouvé les restes de la propriétaire, elle portait le même patronyme que la pucelle d'Orléans : Jeanne Darques .

 

Jeanne d'Arc est morte sur un bûcher

 

Jeanne Darques est morte brûlée chez elle et toutes deux sur la place du Marché à Rouen. 

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>