Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La maison de Claude Monet

Publié le par Aimela

Un petit bout de la maison de Monet
Un petit bout de la maison de Monet

Après le jardin, la maison, une grande et longue bâtisse on y accède par un perron, les marches, les rampes et les volets sont peints en vert comme le petit pont japonais.

A l'intérieur, il y a un sens pour visiter, j'ai du commencer par l'atelier où les copies de ses œuvres sont exposées . Dans les couloirs et partout ailleurs se sont des estampes japonaises. Monet adorant ça, en avait fait collection.

Après l'atelier, je suis montée à l'étage là la chambre du maître . si la porte était ouverte, un cordon empêchait les visiteurs d'entrer . C'est du couloir que j'ai pris la photo.

Je suis redescendue et j'ai pénétré dans la salle à manger jaune ( voir photo plus bas ) puis dans la cuisine juste derrière qui elle est toute bleue.Là vous admirez le piano ainsi que pendue sur le mur d'en face, une grande batterie tout en cuivre.

l'atelier de Monet

l'atelier de Monet

une des nombreuses copies  des oeuvres

une des nombreuses copies des oeuvres

chambre de Monet

chambre de Monet

La salle à manger  jaune

La salle à manger jaune

le piano de cuisine

le piano de cuisine

la batterie de cuisine en cuivre

la batterie de cuisine en cuivre

Publié dans Normandie

Partager cet article

Repost 0

Le jardin de Claude Monet

Publié le par Aimela

Jardin  de Claude Monet
Jardin de Claude Monet

Le samedi 20 juin , j'ai fait une sortie avec l'association EVAEC, nous sommes partis en car et ce à sept heures quinze précises .Première destination : Giverny visiter la maison de Claude Monet J'ai du mal le matin mais tant pis, je tenais à retourner voir ce lieu . Eh oui, je l'avais vue il y a quelques années mais il n'y avait pas les œuvres dans l'atelier du maître à l'époque. Ce sont des copies puisque les originales sont dispersées à travers le monde mais qu'importe .

En ce moment, il y a une exposition des œuvres d'Edgar Degas mais c'était dans le musée d' à côté et je n'ai pas pu les voir ce n'est pas grave, j'ai vu le principal : un magnifique jardin et si je dis magnifique c'est qu'il l'est . n'étant pas friande ( loin de là) la campagne et les jardins, je suis tombée sous le charme de celui ci et ne parlons pas du petit coin des nymphéas. Une pure merveille à me "réconcilier avec le vert " tout au moins le vert foncé pour les clairs, il me faudrait bien plus que le jardin de Monet.

Ce ne fut pas facile de photographier tant il y avait du monde alors ne m'en veuillez pas si mes photos ne sont pas très réussies surtout qu'en plus, je ne suis pas du tout un as dans cette discipline .

Le jardin   de  Claude Monet
La maison  de Claude Monet

La maison de Claude Monet

Les nymphéas

Les nymphéas

Le jardin   de  Claude Monet
Le jardin   de  Claude Monet
le petit pont japonnais

le petit pont japonnais

Comme j'ai  déposé pas mal de photos sur le jardin et les nymphéas, je vous montrrai  l'intérieur de la maison  un autre jour  alors revenez, enfin si vous en avez envie  :)

Publié dans Normandie

Partager cet article

Repost 0

La vieille

Publié le par Aimela

 

PICT0004

 

 

La canne à la main, une vieille femme,  voûtée par les années de labeur semble pensive. Habillée de noir, un chapeau difforme sur la tête, ses yeux scrutent le sol, à la recherche de champignons et de racines. Pourquoi pas de fleurs me direz vous? Tout simplement parce qu'elle y est allergique. Les fleurs lui donnent des boutons et ça, elle n'en veut pas .Elle en est déjà constellé... de boutons ,pas besoin d'en rajouter. Non pas de fleurs, elle ne peut rien en faire . Ce n'est pas comme les racines et les champignons qu'elle ramasse pour la fabrication des tisanes et filtres d'amour

 

Elle est bien seule , les gens du village l'ont jeté dans ce bois, prétextant qu'elle est une sorcière. Oui, elle l'est et alors? Ce n'est pas une raison . Il y a des gentilles sorcières qui œuvrent à soigner les pauvres gens. En plus, elle donnait des filtres d'amour aux amoureux pour que cela dure toute une vie mais les jaloux, les mesquins , les villageois l'accusent des mille maux de la vie . Ils s'imaginent au village que seules les fées sont bonnes, tu parles, elles sont la perfection et elle la vieille, elle déteste ça... la perfection. Les fées sont comme les saints , ça prône la morale à tout va. Elle, la vieille, elle aime le feu, la tempête, les chemins qui se croisent et se décroisent pour finir dans une vie remplie d'épreuves certes, mais aussi d'ouverture, de sérénité et peut-être de bonheur. C'est à cela qu'elle pense au près de son arbre .

 

La canne bien en main s'agite soudainement.

 

La vieille <<Je n'ai plus que toi, ne me lâche pas.

 

La canne – Je n'y pense pas mais pourquoi es tu si sombre ?

 

La vieille – Je me demande pourquoi je les aide encore.

 

La canne – parce que tu es faite pour cela.

 

La vieille – Tu as vu ce qu'ils m'ont fait? Ils m'ont jeté là au fond de la forêt, n'ayant pour seule compagnie, des arbres morts.

 

La Canne – Je sais mais tu es une menace pour eux, au village.

 

La vieille – En quoi?

 

La canne – Tu connais les secrets de chacun et leurs noirs desseins.

 

La vieille – Je ne m'en suis jamais servi, tu le sais. Moi ce que je cherche c'est de faire leur bonheur.

 

La canne – Leur bonheur, ils ne savent être heureux que lorsqu'ils voient la souffrance chez les autres.

 

la Vieille –  Tu es méchante en disant cela certaines personnes m'aimaient.

 

la canne –Elles t'aimaient au moment que tu les as servi de poubelle pour vider leur souffrance. Tu les soignais de leurs maux mais...

 

La vieille – Mais quoi? N’ai je pas fait le maximum?

 

La canne – C'est là ton erreur, tu leur en as donné de trop, maintenant tu es vieille, tu ne peux plus leur apporté que quoi ce soit . Tu pourrais leur jeter un sort pour le mal qu'ils te font ce serait mérité.

 

La vieille – Je ne sais pas faire cela, ma mère m'a donné que des recettes de bonté et de tolérance.

 

La canne – Il ne faut pas t'en vouloir, au contraire, Tu as servi ton cœur et c'est bien, je suis fière de toi.

 

La vieille – Cela n'empêche pas que je suis seule et abandonnée ici.

 

La canne – Tu n'es pas seule, je suis là moi et puis tu peux faire parler les arbres. Regarde, il y en a un qui veut te prendre dans ses bras et te consoler.

 

La vieille – Merci vous deux pour votre soutien et votre amour.>>

 

  le 26 novembre2005

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>