Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

destination ... la Suisse

Publié le par Aimela

Mon dernier  fils est reparti  en Suisse après 2 semaines chez moi, je suis un peu triste mais il reviendra. pour l'instant, je vous remets l'histoire de  mon voyage chez lui qui a eu lieu en 2008 

 

P 56 - La première fois….Une seule contrainte : vous ne devez employer que des mots féminins  spécialement. Exercice pour  les poudreurs d'escampettes,  un atelier d'écriture http://atelier-d-ecriture-par-mail.over-blog.com/ 

 

 gare de Lausanne

Destination... la Suisse

Je suis la reine des premières fois . Il y a quelques années , j'ai fait une virée en Provence, certaines copines doivent encore rire de mes tenues extravagantes... Je ne vous parlerai pas de ma première fois en caravane ni de ma présentation pour la Noël de l'année dernière, je l'ai déjà fait . Là c'est une autre première fois qui ne donne pas encore de nostalgie, mon escapade en Suisse . Je crois que c'est la première fois que je m'évade hors de la France mais on pourrait m'appeler Elsa Meir, j'oublie tant de choses . La dernière partie de ma progéniture m'a invitée voir comment elle vivait là-bas.

 

Chargée comme une bourrique, je me pointe à la gare de Caen, destination Lausanne. Après deux heures qui ont filé très vite grâce à ma lecture de nouvelles, je me retrouve dans les voies souterraines qui me donne toujours la frousse d'ailleurs, hier , la frousse a été capitale... Je me suis perdue malgré ma connaissance de la ligne quatorze, la seule que je connaisse , eh oui ! La sueur qui me coulait le long des joues, les entrailles qui se nouaient, j'étais très proche de la sincope  cela continue , il y en a parmi vous qui savent de quoi , je parle... Je suis montée dans une micheline à grande vitesse mais pour cela, il m'a fallu marcher le long des voies jusqu'à la voiture dix -huit. Quatre heures de route, avec une impatience de plus en plus grande.

 

Arrivée à ma destination , il m'a fallu me débrouiller seule... La chair de ma chair travaillait . J'ai demandé à la première piétonne venue la piste à suivre. Je n'ai pas tout compris de ce qu'elle m'a racontée mais j'ai entendu monter, puis descendre. J'ai monté une sacré pente, mes jambes s'en souviennent encore. Il faut dire que je les ai beaucoup sollicitées toutes ces journées , vous ne pouvez pas savoir . Ce sont des compotes . La sonnerie sonne et c'est une voix très connue qui se décide à m'aider avec une nouvelle technologie dont je n'arrive toujours pas à maîtriser  les touches et parler. Je préfère la toile . Ayant  aperçu sa chevelure blonde tant chérie, je me précipite vers elle . Là elle m'annonce que l'on rentrera sans voiture, plus économique . Une lieue que j'ai fait encore pour arriver à son habitation : une petite chambre très calme. Lorsque les feuilles sont tombées, on a une jolie vue sur des croix et des tombes , sérénité à perpétuité...

 

La nuit est venue, puis la lune s'étant couchée depuis quelques heures; je me lève et pars de nouveau seule pour la même raison que la veille. Là , j'ai décidé de prendre les rames . J'ai voulu payer mais n'ayant pas de monnaie de la région . J'ai resquillé et là aussi c'est une première , je n'en suis pas fière et promets de ne plus recommencer mais ce n'est pas de ma faute, personne n'en avait pas... non plus. Cela aussi est une première et aussi une dernière, j'ai eu trop la frousse de me prendre une amende malgré la bonne épaule d'une gentille portugaise . .

 

Lausanne est très jolie mais trop clinquante de richesse, L'architecture y est lourde de fioritures. On m'a raconté que beaucoup de porches  et des ferraris circulent mais je n'en ai pas vu, il faut dire aussi que je ne sais absolument pas comment elles sont, vu que je n'en ai pas.et je m'en moque ... La suisse est balnéaire malgré qu'il n'y ait pas la mer mais des vedettes voguent à bonne allure sur une grande étendue d'eau . Devinez ce que c'est car je ne peux pas dire la vrai signification, j'écris qu'avec des phrases féminines... Enfin j'essaie . Difficile pour moi de raconter la suite , la langue française a plus de locution  masculine... Je vous dévoilerai que les églises , les banques, la cathédrale sont de toute beauté et pour le prouver, je vous dépose celle de la cathédrale , vue d'une passerelle... Ce n'est qu'une petite histoire  vraie qui vous donnera je l'espère, une risette à la terminaison .

 

cathédrale de Lausanne


Le lac Léman


Un des palaces de Lausanne 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Chez nous

Publié le par Aimela

 

Chez nous, Monsieur, on consomme la vie.

Nos transports sont locomotion, métro, dodo plus amusant que le sommeil qui semble éternel.

Nous avons le caractère violent de la lune feu.

Nos songes Monsieur, sont consumés dans un cirque où les clowns ne sont plus rois. Sale histoire, n'est-ce-pas, le naturel est tassement de neige.

A qui se confier alors si ce n'est dans l'âme d'une terre sans ronces ?

Quel penchant nous fait aller vers un lieu autrement qu'en avion ?

Ça pilonne dur, Monsieur, et pendant ce temps, l'enfant perd son innocence.

 

Je veux, Monsieur, que l'on me dise … Et puis non... Rien.. Taisez vous. 

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

Juste une réflexion

Publié le par Aimela

Zinaïda Serebriakova
Zinaïda Serebriakova

Pourmiletune

Juste une réflexion

Trois enfants assis sagement au bout de la table attendent patiemment que la maman leur serve la soupe. Si un des petits garçons boit un verre d'eau, l'autre ainsi que sa petite sœur regardent ce qui pourrait être un photographe et qui n'est qu'un peintre. A l'époque il n'y avait pas encore d'appareils photos ou alors c'était pour les riches …

Une peinture familiale au temps où les enfants étaient polis et se tenaient correctement dans tous les lieux où ils se trouvaient contrairement à aujourd'hui. Point de télé, de jeux vidéos ni d'internet pour détourner les préceptes éducatifs des parents. Je ne dis pas que c'était mieux avant car souvent, les enfants étaient tenus à l'écart des choses de la vie et leur paroles n'étaient pas écoutées des adultes . Point de nostalgie ici,, juste une réflexion du temps qui courre de plus en plus vite et apporte de mauvaises mais aussi des bonnes choses .

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>