Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les abbayes de Caen

Publié le par Aimela

J'adore ma ville et surtout son hôtel de ville que je ne peux m'empêcher de rééditer  ce vieil article

 

C'est avec l'aide du site " l"architecture religieuse en occident" que je vous parle des 2 abbayes , une des deux en est la mairie après avoir été un collège .

 

En 1050, Guillaume le Bâtard, duc de Normandie, épouse Mathilde de Flandres. Leurs liens de parenté rendent leur mariage irrégulier aux yeux de l'Eglise. Le pape Léon IX condamne donc leur union. A ce motif officiel s'ajoute la crainte de l'Eglise de voir unies deux grandes puissances : la Flandre et la Normandie (les Normands installés en Sicile ayant déjà menacé la papauté).

 

 

 

C'est pour obtenir le pardon pontifical que les deux époux s'engagent à fonder deux abbayes. Il faudra attendre le pontificat de Nicolas II pour obtenir gain de cause en 1059. En 1060, Mathilde fonde l'abbaye aux Dames. Trois ans plus tard, Guillaume fonde l'abbaye aux Hommes. En 1066, lors de la consécration de l'abbaye aux Dames, une des filles du couple, Cécile, est consacrée au monastère, inaugurant un recrutement très aristocratique des moniales. L'abbaye aux Hommes est, quant à elle, consacrée en 1077.

 

 

 

Après la conquête de l'Angleterre, les abbayes bénéficient de l'enrichissement du duché de Normandie (octroi de terres conquises). Grâce à l'abbé Lanfranc de Pavie, moine bénédictin (également nommé évêque de Canterbury), l'abbaye aux Hommes devient un foyer intellectuel important, notamment avec la création de l'école de Caen. A leur mort (1083 pour Mathilde et 1087 pour Guillaume), les deux fondateurs sont inhumés dans leurs abbayes respectives.

 

 

 

 

En 1417, la guerre de Cent Ans épargne de justesse les deux abbayes. Les caennais souhaitaient en effet détruire les tours pour empêcher que celles-ci servent la domination des anglais sur la ville. C'est grâce à la trahison d'un moine qui livre les abbayes à l'ennemi que celles-ci sont sauvées.

Les guerres de religion sont l'occasion de pillages (profanation des tombeaux de Mathilde et Guillaume). L'église St Etienne est ensuite abandonnée. La tour lanterne s'effondre sur le choeur, entraînant des restaurations au début du XVIIe siècle. Le régime de la commende, en vigueur depuis 1485 dans l'abbaye aux Hommes seulement, est supprimé pour permettre une reprise en main par la congrégation de Saint Maur (en 1663). Commence alors une nouvelle période de prospérité qui connaît son apogée au XVIIIe siècle. Les bâtiments conventuels des deux abbayes sont reconstruits.

 

 

 

 

En 1790, St Etienne devient une église paroissiale. La Ste Trinité est désaffectée. Napoléon Ier crée ensuite un lycée (lycée impérial puis lycée Malherbe) dans l'abbaye aux Hommes. Le sort de l'abbaye aux Dames est différent. Napoléon en fait d'abord un "dépôt de mendicité", c'est-à-dire un centre où l'on enferme les mendiants jusqu'à ce qu'ils consentent à mourir. En 1823, l'abbaye est investie par les soeurs de la Madeleine de St Augustin qui la transforment en Hôtel-Dieu, puis en hospice (en 1908). De nouvelles restaurations sont menées à bien.

 

 

 

 

En 1944, les deux abbayes sont occupées par la Croix rouge. Signalées aux alliés, elles ne sont donc pas bombardées (alors que la ville de Caen est par ailleurs très touchée). Après la guerre, l'abbaye aux Hommes retrouve sa fonction de lycée, jusqu'en 1961. En 1965, les bâtiments conventuels sont transformés en hôtel de ville. En 1983, l'abbaye aux Dames est rachetée par le Conseil régional de Basse-Normandie qui s'y installe en 1986, après restauration.

 

 

 

 

Ci dessous la photo de la mairie , elle fait partie intégrante de l'abbaye aux hommes avec l'église st'Etienne

 

 

 

Publié dans Ma-ville

Partager cet article

Repost 0

La sorcière et son mini miroir

Publié le par Aimela

sorcière
sorcière

Sur une table : un petit miroir, un chapeau noir une clochette, des clefs, un foulard, une bougie

La sorcière

Miroir, mon beau miroir, tu es bien mini pour révéler ma très grande beauté.

Le miroir

Ta très grande beauté ? Ce qu'il ne faut pas entendre. Tu es naine moche et avec ce chapeau noir sur la tête, on dirait un champignon vénéneux

La sorcière

Pas de changement chez toi, tu es toujours aussi méchant

Miroir

A qui la faute ?

La sorcière

Ben …

Miroir

Tu ne sais plus quoi dire n'est-ce pas ?

Sorcière

C'est que …

Miroir

Tu as encore oublié à moins que tu refuses de dire ce qui c'est passé...

La sorcière

J'avoue qu'un petit coup de sonnette ne ferait pas de mal à ma pauvre tête emplie de trous.

Miroir

Tu en es sûre ?

Sorcière

Oui, je te dis , allez raconte !

Miroir

Un jour où tu t'es levé mal lunée , entre nous, c'est toujours le cas mais ce jour là, c'était pire. Tu t'es placée devant moi et tu m'as demandé si tu étais la plus belle, je t'ai répondu non ! De colère tu as pris ton écharpe, tes clefs, tu as chevauché ton balai et tu es sortie à la lueur de la bougie . En rentrant, tu as cuisiné une mixture et tu m'as jeté dedans. Englué dans la mélasse, j'ai rétréci.

La sorcière

C'est vraiment dommage tout ça . Dis moi connaîtrais tu un remède pour t'agrandir ?

Le miroir

Je suis un miroir , pas un livre de recettes

La sorcière

Livre de recettes... Livre de recettes... C'est bien mais où sont-ils ?

Miroir

Là où tu les as déposés la dernière fois que tu t'en es servie.

La sorcière

C'était ... c'était … Il y a bien longtemps, tu n'existais pas ...Enfin, je crois.

Le miroir

Je ne voudrais pas dire mais tu es grave,

La sorcière

Ah ! Mon pauvre miroir, il ne faudrait pas vieillir. Avec le temps, on oublie tout.

Le miroir

Ben dis donc la vieille, on dirait que tu changes

La sorcière

Comment ça , je change ? Saches qu'une sorcière de cent cinquante ans ne change pas.

Le miroir

Il me semblait l'espace d'un instant que tu devenais plus humaine mais je me suis trompé

et de ce fait, je te laisse pour les fées qui sont bien gentilles...Elles

La sorcière

C'est ça, fout le camps et ne reviens jamais

La sorcière prend la clochette près d'elle et la lance de toutes ses forces contre le miroir mais celui-ci voyant le coup venir se penche et prend la porte, la sorcière ne le revit plus jamais tout comme sa clochette et ses livres de recettes.

Partager cet article

Repost 0

La veste maudite

Publié le par Aimela

La veste maudite

Pourmiletune

En regardant cette image, je me souviens.

Il y a de ça trente neuf ans, j'attendais mon second enfant, j'étais heureuse à l'époque. je m'étais mis en tête de me faire une jolie veste blanche avec des liserés oranges tout au tour et sur les poches pour être belle au printemps.

Je crochetais dans la voiture, devant la télé et dans d'autres moments de libres jusqu'au jour où ma mère tomba malade et qu'elle se retrouva à l’hôpital et c'est tous les après-midi que je m'adonnais à mon labeur, un jour alors que ma veste était bien avancée

- Elle ne sera jamais finie cette veste.

- Mais si, regarde, il me reste que les poches et le liseré.

- Je te dis qu'elle sera jamais finie.

Je n'ai pas voulu la contrarier et nous avons discuter enfin moi car elle souffrait de trop pour parler.

C'était un mardi, le mercredi, elle était tombée dans le coma dont elle ne s'est jamais réveillée . Elle est décédée trois jours plus tard , un samedi.

J'ai essayé de consoler mon père, je l'ai aidé à m'occuper des papiers administratifs et puis mon fils est né et là il y avait beaucoup à faire si bien que ma veste est restée dans la commode . C'est deux années plus tard que je l'ai retrouvée mais en la voyant tous mes mauvais souvenirs me sont revenus alors je l'ai donné avec le reste de laine à une amie en pensant qu'elle la terminerait .

La vie a continué, mon amie a déménagé et on a perdu le contact.C'est après bien des recherches que j'ai eu des nouvelles de ma veste. Elle n'a jamais été terminée car mon amie de l'époque perdait quelqu'un de sa famille alors qu'elle aussi travaillait sur cette veste . Elle non plus n'a jamais voulu la voir. Il ne manquait que le liseré orange

Aujourd'hui encore, je me demande comment ma mère a su que cette veste ne serait jamais terminée.

Publié dans Mes-textes-proses

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>