Le brouillon

Publié le par Aimela

texte réédité car je n'ai pas le courage ni la muse nécessaire   en ce moment pour écrire 
 

 

Josette avait, pour son petit atelier de quartier, un meurtre original à écrire. La victime, elle l'avait, sa belle mère. Elle n'a rien contre les belles mères. Elle en a deux et s'entend très bien avec l'une d'elle. La mère de son mari, c'est une autre histoire. Toujours à foutre son merdier dans le ménage. Josette en a marre. Si la victime était trouvée, il lui fallait l'arme et là c'était plus compliqué. Josette a pensé à un lapin congelé mais, déjà pris, dans une ancienne proposition. Un repas composé de champignons? Non, la belle mère détestait les champignons, à juste titre d'ailleurs. Une idée lui vint subitement... jeter sa chaussure dans la vitre de la porte d'entrée. Il y aurait bien un long morceau qui se logerait «  malencontreusement » dans la carotide . Josette aime le rouge, le sang frais est bien... rouge . Le problème? Josette ne sait pas viser et ce n'est pas certain que la belle mère soit devant. Un lancer de fourchettes, couteaux et casseroles alors? Il y aura bien un  qui attendra la cible mais la tuera t-elle? C'est moins sûr. Décidément josette sèche et décide de se coucher, elle verra cela le lendemain.

Le lendemain, Josette fut réveillée par des coups frappés, ainsi que par la sonnette stridente de la porte d'entrée. Elle enfila sa robe de chambre et ouvrit la porte. Deux policiers se présentèrent

<< Nous sommes de la police, madame

Josette – oui et alors, pourquoi vous me réveillez?

Un policier – Nous avons des questions à vous poser concernant votre belle mère

Josette – Qu'est ce qu'elle a encore fait celle là?

Le policier – Rien, elle est décédée, on l'a découvert ce matin

Josette – Décédée? Vous rigolez là, les mecs? Elle est increvable

Le policier – la preuve que non, de plus, nous avons trouvé dans ses mains, cette feuille provenant de vous.

Josette – Mais... mais c'est le brouillon de mon texte pour une proposition d'écriture.


 

 

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

michel 09/08/2012 14:52


ah! ces belles-mères si elles n'existaient pas, il fudrait les inventer


toujours es textes originaux


bravo.bisous.michel

Aimela 10/08/2012 12:47



il y a de gentilles belles mères  et les autres  et crois moi, je ne les inventerai pas  tant elles sont ignobles ( j'en sais quelque chose  ) J'en ai 2 une gentille et l'autre ... 


 


Merci Michel et bises



emma 27/07/2012 14:24


mais on relit avec autant de plaisir, Aimela...

Aimela 29/07/2012 11:24



Merci Emma et bises Demain, je crois,  il y aura  avec  "la fin du voyage" une petit pub
pour ton blog 


 


 



Nina Padilha 27/07/2012 11:44


Magique, ce brouillon !
Si la vie était aussi simple : dégainer son stylo et...
Lol ! Je plaisante.
Pas le temps de tricoter des rimes, en ce moment.
J'ai de la visite.
Bisous !

Aimela 29/07/2012 11:28



Cela ne fait pas de  mal de dégainer son stylo de temps en temps, je me débarrasser de certaines personnes   . Profite de ta visite, tu auras tout le temps d'écrire
 après . Merci Nina et bises



jacques 26 27/07/2012 11:24


très amusante histoire merci martine pour cet instant


amitiés

Aimela 27/07/2012 11:28



J'avais un compte à régler avec ma belle mère  Merci  Jacques et amitié



Russalka 10/09/2010 10:50



Surréaliste, c'est le cas de le dire ;o))
Lorque tu remontes d'anciens textes, je crois qu'ils seraient heureux de se retrouver en première page, cela leur rend vie quelques temps...



Aimela 10/09/2010 11:08



J'aimerai bien qu'ils remontent  en première page  mais je ne sais pas comment  faire , je ne voudrais pas retirer les commentaires  gentiments déposés par les lecteurs . si
tu as un peu de temps un jour  explique moi . Merci pour tout  Viviane  et mille bisous



corinne 10/09/2010 10:34



pffff encore vivante...... dommage


mais nonnnnnnnnn moi aussi je rigole


Bisous



Aimela 10/09/2010 11:10



Je suis  pliée  de rires en lisant ton commentaire  Merci  Corinne  et bises



liedich 10/09/2010 08:11



ah ah ah trop bonne ma Sorcière ! Et là elle est brouillon la bru! Brouillon de bru est bouillon bu ! oh celle là je la garde, trop bonne mais ton texte mérite cela.... Oui je sais les chevilles
!!!! Douce journé joli prénom !



Aimela 10/09/2010 09:45



Contente de t'avoir fait rire, au moins je n'aurai pas manqué  ça Merci  Liedich et bonne journée



corinne 09/09/2010 14:02



Certainement une crise cardiaque en lisant les mots écrits par Josette


J'avoue que ton histoire fit un peu sourire


Bisous



Aimela 10/09/2010 09:47



franchement  c'est le but de cette histoire est de faire rire alors, je suis contente que j'ai réussi  à défaut d'avoir tué la belle mère  qui est bien vivante  même après le
brouillon    Bises



Marianne 09/09/2010 12:26



on l'a toujours dit que les mots pouvaient tuer ! Le coeur n'y résiste pas. Lol !


C'était drôle, en tous cas. 


J'ai bien souri.


 



Aimela 10/09/2010 09:49



Oui les mots peuvent tuer   mais quelques fois on fait chou blanc avec les vieux dragons  comme la belle mère . ce n'est qu'un  rève et franchement  très jouissif
Merci Marianne



Emma 09/09/2010 11:24



aïe aïe, il faut toujours détruire ses brouillons, ou mieux écrire directement sur son ordi... bien astucieuse et drôle cette histoire . Sauf pour la belle mère, bien sûr. Emma



Aimela 10/09/2010 09:51



Je te rassure, la belle mère est bien vivante ce n'est qu'un rève , jouissif certe  mais qu'un rève Merci
Emma  et bises