Haïku saisons

Publié le par Aimela

 Je me suis essayée aux haïku mais ce n'est pas évident de mettre des émotions en 5, 7, 5 syllabes. Une émotion cela se vit et qu'importe le nombre de pieds ou de syllabes. Je déteste compter, surtout en poèsie  mais parfois, si je le fais c'est parce-que je n'ai pas d'inspiration, comme en ce moment

Printemps oublié

Sur le sol abandonné

Parfum éternel

 

Eté sublimé

Mais si vite trépassé

Bonheur délavé


Sourire d'automne

Feu enfin apprivoisé

Couleurs sublimées


Perpetuel hiver

Sous les draps, rester coucher

Peur du lendemain

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Commenter cet article

Joëlle 17/05/2012 08:08


C'est plutôt réussi cette approche en haïku, bravo à toi Aimela, bises !

Aimela 17/05/2012 09:33



Merci pour le  compliment , ce n'est pas pourtant mon domaine de prédilection  Bises



Solange 12/05/2012 03:52


Pour un essais c'est bien réussi, moi j'ai du mal à trouver des choses intelligentes à dire.

Aimela 12/05/2012 10:29



Tu écris des choses très intelligentes n'en doute pas  surtout  Là c'est juste un essai que j'ai fait
mais il ne sera pas suivi de beaucoup, les haïku ne sont pas trop ma tasse de thé à écrire , je préfère les vers libres ou les slams  bien plus faciles à composer Merci Solange et amitié



DENIS 11/05/2012 21:29


c'est l'art de la concision, c'est sûr  un moyen de dire beaucoup en quelques mots : tout un art

Aimela 12/05/2012 10:30



Tu peux le dire, tout un art , très difficile pour moi qui suis  bavarde  Merci Denis 


Aujourd'hui et demain c'est le salon du livre à Caen 



Marianne 11/05/2012 20:17


c'est pourtant fait avec application et le sentiment éprouvé nous parvient !


Bisous

Aimela 12/05/2012 10:31



Merci pour ton gentil commentaire Marianne  Bises



Mony 11/05/2012 17:59


Une année rondement menée. Je te trouve très inspirée.

Aimela 12/05/2012 10:33



C'est un vieux  haïku que je viens de réediter  car en ce moment, je n'ai rien dans le carafon  Merci
Moy et bises



Carlos 11/05/2012 10:11


Je lis avec plaisir tes jolis haïkus ; je partage avec toi le sentiment d’insécurité que procure l’hiver, et j’aurais tendance à hiberner comme une marmotte si je le pouvais (ou comme un
ours, d’ailleurs je ressemble plus à un ours qu’à une marmotte).


Je te souhaite un excellent weekend, amicalement, Carlos.

Aimela 12/05/2012 10:37



C'est vrai que l'hiver n'est pas très drôle et pourtant, je le préfère àu printemps  qui est pour moi la saison à passer très vite  malheureusement cette année, il rampe lamentablement
et me laisse dans de lourdes angoisses  Merci Carlos , bon weekend à toi et amitié



jacques 26 11/05/2012 05:20


je trouve que c'est bien decrit les quatre saisons


amitiés martine

Aimela 12/05/2012 10:37



Merci Jacques , c'est très gentil  Amitié



stellamaris 20/05/2008 20:54

Ils sont magnifiques tes haïku ! Bravo !

Aimela 21/05/2008 12:14


Merci de ton petit passage et de ton gentil commentaire sur mon blog stellamaris 


Théo 18/05/2008 12:09

Les 4 saisons d'Aimela :-)) Joli coup d'essai, Aimela ! Et quand on aime, on ne compte pas !
Clo de Litterrances ? Encore une de la Haute ??
:-)))

Amitiés et bravo

Aimela 18/05/2008 20:40


:)))) On a de bonnes relations , tu ne trouves pas ?  :) Tu sais j'ai énormément de mal avec les haïkus, préférant les vers de Prévert ou le slam de Grand-Corps malade. J'ai encore pas mal de
progrés à faire , le pire c'est que je n'ai plus d'inspiration . Heureusement que j'ai beaucoup de textes cachés que je peux ressortir . Cela reviendra peut-être avant que j'ai fini mon stock :)))
Merci Théo


NicoleA 15/05/2008 22:39

Je craignais de ne pas te retrouver Martine mais me voici sur ton nouveau blog !J'étais passée sans laisser de message et j'ai oublié de metre l'adresse dans les favoris !!!

Pas si mal que ça tes haiku!As tu connus Ameline qui était à l'Atelier elle est dans le monde des haikus et a publié 2 livres (en Tunisie )
Bises et à bientôt

Aimela 16/05/2008 11:36


Heureuse de te trouver ici Nicole. Tu sais les haïku ne sont pas mon fort,préférant les slams ou les vers libres mais j'eesaie . Je ne connais pas Ameline, elle devait être partie de l'atelier
lorsque j'y suis entrée. Merci d'être passée