Mont Saint-Michel ( 2)

Publié le par Aimela

 Pendant deux siècles des chanoines accueilleront les pèlerins mais au fil du temps ils délaisseront leur mission. Las de cette chose le duc de Normandie, Richard 1er, décide de remplacer les chanoines par des moines bénédictins venus de l'abbaye de Saint-Wandrille. Cela se passe en 966, c'est cette année qui est retenue comme celle de la fondation de l'abbaye. Les bénédictins sont de grands bâtisseurs. Ils font construire une église et quelques bâtiments. Les pèlerins affluent de plus en plus nombreux et la renommée du Mont Saint-Michel ne tarde à être connue de par tout le royaume. Par temps de brouillard, de nombreux pèlerins se perdent sur les grèves et périssent noyés. De plus, les lises, sortes de sables mouvants, ensevelissent les imprudents qui s'aventurent dans la baie sans l'aide d'un guide.

 

Au pied de l'abbaye, une petite ville se construit. Les maisons pour la plupart en bois servent à accueillir les pèlerins. Dès le début du millénaire le métier d'hôtelier existe donc déjà au Mont Saint-Michel. Au sommet du rocher, les moines quant à eux ne perdent pas leur temps, grâce à de nombreux dons, ils bâtissent une vaste église et plusieurs bâtiments annexes: un réfectoire (lieu où les moines prennent leurs repas), un dortoir (lieu où ils dorment), une salle de travail, un promenoir (lieu de détente), une aumônerie (lieu où les pauvres sont reçus et reçoivent l'aumône qui consiste souvent en un léger repas). Quand le duc de Normandie Guillaume le Conquérant décide d'envahir l'Angleterre, il demande son aide à l'abbé du Mont. Celui-ci fait armer quatre bateaux. Après la victoire d'Hastings, Guillaume en signe de reconnaissance fera don de plusieurs territoires Anglais à l'abbaye. En un siècle l'abbaye s'est considérablement enrichie et agrandie. Mais en ce début de XIIème siècles, les malheurs vont se succéder. En 1103 le côté nord de la nef de l'église s'effondre. Dix ans plus tard un incendie se déclare dans une maison de la ville. Le feu se propage de maison en maison et finit par atteindre l'abbaye. Moins de vingt ans après cette catastrophe un nouvel incendie enflamme de nouveau l'abbaye. Cette fois s'en est trop pour les moines qui se relâchent et ne font plus sérieusement leur office.


Pourtant un homme parvient à lui seul à redonner à l'abbaye son éclat antérieur: Robert de Thorigny, élu abbé en 1154. Diplomate il parvient à réconcilier le roi de France avec le duc de Normandie. Erudit, il acquiert un nombre important de livres ( les livres à cette époque ont beaucoup de valeur) et en écrit quelques-uns. Bâtisseur, il fait construire plusieurs bâtiments dont une plus vaste aumônerie pour accueillir plus de pèlerins. A sa mort l'abbé Robert de Thorigny laisse une abbaye plus puissante, plus riche et totalement revitalisée au niveau spirituel. Dès le début du XIIIème siècle, le duc de Normandie et le roi de France entrent en guerre. Les Bretons alliés pour l'occasion au roi de France montent une armée et marchent vers le Mont qu'ils enflamment. En 1204 la Normandie est rattachée au royaume de France.

Publié dans Normandie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Belle page d'histoire
Elle n'est pas belle "LA NORMANDIE" ????
bisous
michel
Répondre
A
Eh oui ! La Normandie est bien jolie même si parfois, elle est trop verte ( rire) Je me console avec le bleu de la mer lorsque je peux y aller. Merci Michel et bises
C
Je l'ai visité plusieurs fois mais avant les travaux de désensablage, j'aime beaucoup ce lieu mythique. Merci pour toutes ces explications.
Bonne soirée.
Répondre
A
Si comme toi, je suis allée très souvent au mont, je n'y ai pas remis les pieds depuis qu'il est redevenu une île et je ne sais pas quand je pourrai le revoir vu ma situation actuelle :( Merci Clara et bonne soirée
F
Florence - Testé pour vous
Bonjour...j'attends l'article "suite" du Mont Saint Michel...la fameuse omelette...oui, oui, forcément que tu vas en parler hein ? Je ne sais pas pourquoi et franchement, ça n'a rien à voir, mais à chaque fois que je pense au Mont Saint Michel, je pense à la tarte Tatin...pourquoi je fais cette liaison, je ne sais pas..mystère !
En revanche il y a les galettes Saint Michel..qui n'ont rien à voir avec le Mont Saint Michel...elles s'appellent Saint Michel car elles sont (ou étaient) fabriquées à Saint Michel Chef Chef..J'y suis allée en vacances lorsque j'étais petite...l'odeur épouvantable à cause de la fabrique de gâteaux :-( ça m'a dégoûtée des galettes saint Michel à vie :-)
Bon, il n'y a aucun rapport..je sais je sais...alors, bientôt la suite du Mont Saint Michel ? A très très bientôt :-)
Répondre
A
La suite du Mont sera vendredi matin sur mon blog ( si tout va bien) N'ayant pas beaucoup de temps, je programme mes articles mais des fois ils ne sortent pas ,( les aléas de l'informatique) Si je suis allée de nombreuses fois au mont, je n'ai jamais mangé l'omelette de la mère Poulard, les restaurants là bas sont trop onéreux pour moi .La tarte Tatin, n'est pas de Normandie ( même s'il y a des pommes dedans) mais de Sologne . . Merci Florence et bises
J
Voilà un bon moment que je n'y suis pas retournée mais je trouve ce site superbe et fascinant . Merci d'avoir partagé l'histoire qui y est rattachée
à l'époque on pouvait y accéder beaucoup plus facilement que maintenant .
Bonne soirée
Bisous
Répondre
A
C'est vrai qu'avant, on pouvait garer sa voiture au pied du Mont, ce n'est plus le cas. D'immenses travaux ont été réalisés afin que le Mont redevienne une île . C'est vrai que cela ennuie un peu les touristes mais d'un autre côté, c'est préserver la nature. Merci Jazzy et bises
S
C'est très intéressant merci
Répondre
A
Merci à toi Solange et amitié :)
F
et que de monde au mont St Michel
Répondre
A
Il y en a un peu moins depuis qu'ils ont fait les travaux et ce n'est pas plus mal sinon, on "étouffe" . Merci Flipperine et amitié
R
Très très bel article. Bisessssss
Répondre
A
Merci Renée mais c'est surtout wikipédia qu'il faut remercier, moi je me suis contentée de le déposer surv mon blog. Bises
F
Florence - Testé pour vous
Bonjour...comme c'est intéressant, vraiment. Je pense aux pèlerins qui partaient au Mont-Saint-Michel et mouraient noyés ou pris par les sables mouvants...comme ça devait être horrible :-(
Le mont Saint Michel a continué de grandir, envers et contre tout..malgré les incendies, malgré le manque d'intérêt de certains moines...il doit beaucoup à de Thorigny...Merci pour ce partage, qui m'a beaucoup beaucoup intéressé..à très bientôt pour la suite...Bonne fin de journée et attention au vent, ça décoiffe :-)
Répondre
A
Il y a intérêt d'avoir un guide pour aller au mont par la plage sinon entre la marée et les sables mouvants, on risque de passer de la vie à trépas( rires) On a eu beaucoup de vent et pluies aussi en Normandie et aujourd'hui, c'est nuageux mais plus froid. Merci Florence et bises
N
Merci. J'aimerais y retourner...
Répondre
A
J'espère que tu pourras y retourner , on ne se lasse jamais ( enfin presque, il y a une époque où j'y allais tous les ans avec mon copain , j'en ai eu marre de le voir) Maintenant que les travaux sont terminés et que le copain est viré, j'aimerai y retourner moi aussi . Merci Nat et amitié
L
Bonjour. J'apprends qu'il est dangereux de s'y rendre à pieds. Je ne savais pas. Je te demanderai donc de me servir de guide.
Quant à l'histoire du site, que de rebondissements. Encore encore ! Merci Joli Prénom.
Répondre
A
Il ne faut surtout pas m'engager comme guide si tu veux rester en vie. Je n'ai pas le sens de l'orientation et tu risques bien de t'enliser ou de te perdre dans les vagues (on dit qu'au Mont, la mer revient aussi vite qu'un cheval au galop ) Il y a de bons guides sur place , j'ai des amis qui sont revenus sains et saufs grâce à eux . Merci Poète et bonne fin de journée :)