Mont Saint-Michel ( 3)

Publié le par Aimela

 

Le roi de France Philippe-Auguste, pour dédommager le monastère du préjudice causé par les Bretons alloue une forte somme d'argent à l'abbaye. Cet argent est immédiatement investi dans la construction de la Merveille. La construction de ce bâtiment sur un terrain aussi peu propice (le terrain est en pente) est un véritable tour de force. En 1228 le cloître, sommet de l'édifice, est achevé. Très peu d'évènements viendront marquer le reste du XIIIème siècle, les abbés se succèdent, tous apportent leur marque dans la construction du Mont: pour remplacer l'ancienne palissade en bois, des tours et des remparts sont construits, les logis abbatiaux sont également bâtis durant cette période. Au début du XIVème siècle commence la guerre dite de Cent Ans. L'abbaye perd la totalité de ses revenus provenant de ses prieurés Anglais. En 1356, les Anglais s'emparent de Tombelaine et prennent pour cible le Mont Saint-Michel. Le chevalier Du Guesclin est nommé chef de la garnison du Mont. A la tête de ses troupes il remporte victoire sur victoire et éloigne pour plusieurs années la menace Anglaise. Pierre le Roy est élu abbé en 1386, conscient du danger que représentent les Anglais, il décide de construire de nouvelles défenses pour l'entrée de l'abbaye. La tour Perrine, la tour des Corbins et plus particulièrement le Châtelet donne à l'entrée du monastère une défense infranchissable. Les Anglais après une période de répit reprennent l'offensive et, après la défaite du roi de France à Azincourt, plus rien ne semble pouvoir les arrêter. Robert Jolivet le nouvel abbé, organise, grâce à de nombreux impôts, la construction des remparts afin de protéger la ville qui devient elle-même une protection pour l'abbaye.

 

En homme prévoyant, il fait construire une citerne pour alimenter en eau douce les moines, les soldats et les habitants du Mont. Quand Rouen, capitale de la Normandie tombe aux mains des Anglais, toute la région sauf le Mont Saint-Michel est occupée par les Anglais. Devant tant de puissance l'abbé Robert Jolivet abandonne son monastère et propose ses services au roi d'Angleterre. En 1424, les Anglais assiègent le Mont, mais l'aide de l'abbé est inutile. Il a si bien conçu le système défensif de la ville que rien ne parvient à l'ébranler.

 

Les Montois (nom donné aux habitants du Mont) parviennent même par quelques attaques éclairs à décourager les Anglais. En 1425, après avoir subi une défaite plus cuisante que les autres, les Anglais se replient.

 

Après cette victoire, malgré les menaces qui pèsent toujours sur la région, les pèlerins affluent au Mont pour rendre hommage a l'ultime défenseur du royaume: l'archange Saint-Michel. En 1433, un incendie ravage une partie de la ville, les Anglais voulant profiter de cette occasion regroupent leur armée et préparent l'attaque. En 1434, les Anglais se ruent sur le Mont Saint-Michel, une bataille sanglante s'en suit. Les Anglais parviennent à faire une brèche dans le rempart et pénètrent dans la ville en criant déjà victoire. Heureusement, le capitaine du Mont réorganise ses troupes et contre-attaque si puissamment que les Anglais prennent la fuite en abandonnant deux bombardes. La victoire des troupes Montoises redonne confiance aux armées Françaises et, sur tout le territoire, les Anglais reculent. La bataille de Formigny, en 1450 apportera finalement la paix à la Normandie.

 

 

 

 

 

Publié dans Normandie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
L'Histoire n'a retenu que les batailles, et pourtant, je suis sûre que la vie d'alors n'était pas faite que de combats.
Répondre
A
j'espère que la vie au mont St Michel n'était pas faite que de combats :) Merci Quichottine et bon dimanche :)
F
merci pour cet historique
Répondre
A
Merci à toi Flipperine d'être passée et d'avoir fait le voyage dans l'histoire :)
F
Florence - Testé pour vous<br /> Bonjour...J'apprends plein de choses avec ton article...le chevalier Du Guesclin...c'est le chevalier si bien connu ? Le même ?<br /> Je ne savais pas qu'en 1386 on élisait les abbés...et ce traître de Robert Jolivet...abandonner ainsi le lieu qu'il a si bien défendu ? Ah la la, l'histoire..J'adore<br /> En tous les cas, le Mont Saint Michel était vraiment un bastion, un symbole de non capitulation...je continue ma lecture par le dernier article
Répondre
A
C'est bien le chevalier Du Guesclin, très connu, qui a défendu le Mont ainsi que d'autres lieux des attaques anglaises. Merci Florence et bises
L
Bonjour, <br /> Mais quel est donc ce monde qui ne vit que de batailles, destructions et autres spoliations ? Je n'enrage même plus. J'en viens à vouloir soit me cacher assez loin soit quitter ce monde imbécile. Il survécut heureusement mais pourquoi tant de haine et d'envie !!! Douce journée Joli Prénom.
Répondre
A
J'ai le même sentiment que toi devant toute la folie des hommes et malheureusement ce n'est pas près de s'arrêter :( Merci poète et bonne soirée
M
Les Anglais, maintenant les Bretons ,ils le veulent tous ce mont chargé d'histoire<br /> Non, le Mont est Normand , Qu'on se le dise<br /> Beau "trio" d'articles , qui j'espère seront lus par les enfants et leurs parents<br /> MERCI MARTINE<br /> Bisous<br /> michel
Répondre
A
Que veux tu , il est trop beau que tout le monde veut l'accaparer mais il est bien accroché et les bretons ( que j'aime bien par ailleurs) ne parviendront pas à nous le ravir :) Merci Michel et bises
J
Un sacré bastion que ce mont St Michel qui résiste à de nombreuses attaques .<br /> Merci pour ce billet <br /> Bises
Répondre
A
Le Mont a une histoire très chargée que l'on ne connaît pas toujours ( même moi) . Merci Jazzy et bises
S
C'est bien intéressant, je ne connaissais pas l'histoire.
Répondre
A
Je ne connaissais pas tout non plus alors que je suis normande :) . Merci Solange et amitié
N
Passionnant !
Répondre
A
Merci Nat et amitié
L
J'y suis allé maintes fois (à 2h30 heures "seulement" de Quimper), mais pas depuis les importants travaux réalisés récemment pour le faire redevenir une île ...<br /> Merci pour toutes ces informations !<br /> Loïc
Répondre
A
Tout comme toi, je ne suis pas retournée au mont depuis les travaux , j'ai pas mal de kilomètres aussi bien que je sois normande mais la cause c'est que je n'ai pas de voiture pour ce faire :( Merci Loïc et amitié
M
ce lieu en a des choses à raconter :)
Répondre
A
Et il y aura un dernier article demain, après tu sauras tout :) Merci Mony et bises