Le Mont St-Michel ( fin)

Publié le par Aimela

 

Voilà la fin de l'histoire du Mont Saint- Michel, j'espère que vous avez fait une très belle promenade dans ce lieux magique, que l'on soit croyant ou pas; on ressort toujours de ce lieu un peu "changé"

 

Comme nous venons de le voir Louis XI institua l'ordre des Chevaliers de Saint-Michel ! Ce roi très pieux se rendit quatre fois au Mont. Lors de son dernier passage, il demanda l'installation de la cage de fer. Le Mont Saint-Michel devient ainsi une prison. A partir de 1523, les moines n'élisent plus leur chef. C'est le roi en personne qui désigne le nouvel abbé: cela s'appelle la commende. Généralement, cet abbé n'est pas un ecclésiastique, et il se fait souvent nommer pour profiter des revenus de l'abbaye. Les moines, à partir de cette date ne trouvent plus de motivation dans leur vie spirituelle et bien que les pèlerins soient toujours aussi nombreux ils délaissent l'abbaye. Les moines qui furent jusqu'à soixante sous la prélature de Robert de Thorigny ne sont plus que treize en 1580. En 1591, la menace effrayante de la guerre de religion se rapproche du Mont Saint-Michel. Les protestants veulent prendre l'abbaye. Sous les ordres de Montgomery, un groupe d'hommes se rapproche de nuit, jusqu'au pied de l'abbaye. Là, pensant obtenir l'aide d'un soldat ennemi acheté quelques jours auparavant, ils attendent que celui-ci les hissent à l'intérieur de l'édifice. Et, de fait, les protestants se retrouvent bientôt à plus de quatre-vingts dans le monastère. Montgomery, étonné de n'entendre aucun bruit de bataille à l'intérieur demande à l'un de ses plus fidèles soldats de monter. Arrivé dans le cellier, ne voyant aucun des siens, il comprend le stratagème et hurle pour prévenir son chef "Trahison, Trahison!" Entendant cela les protestants s'enfuirent laissant derrière eux quatre-vingt-dix- huit des leurs.

 

En 1594, la foudre tombe de nouveau sur le clocher de l'abbaye. La flèche est complètement détruite et une partie de la charpente de l'église est réduite en cendres. L'abbé refuse de faire entreprendre les réparations, ce n'est que quinze ans plus tard que clocher est reconstruit. Les abbés qui se désintéressent de leur abbaye, les pèlerins qui viennent moins nombreux, et la lassitude des moines sont les causes d'un grand bouleversement au Mont. En 1622, les moines sont remplacés par neuf moines Bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur (des Mauristes). Ces religieux, sont extrêmement cultivés. Désirant faire partager leur savoir, ils ouvrent une école où une dizaine d'élèves suivent des cours. Malheureusement les Mauristes sont de piètres bâtisseurs. Au lieu de réparer les trois travées de la nef de l'église qui menaçaient de s'effondrer, ils les démolissent. A la place du trou laissé ils construisent une façade d'un style plutôt laid.

 

L'élan apporté par les Mauristes sera de courte durée car le système de la commende ruine l'abbaye. Les revenus du monastère s'effondrent et les moines s'endettent. La précarité de l'abbaye est grande, la Révolution achève sa ruine. En 1790, les moines sont chassés de l'abbaye. Tous les biens sont vendus en 1792. Avec la Révolution, le Mont Saint-Michel devient une véritable prison. A partir de 1792, trois cents prêtres sont enfermés dans les murs de l'abbaye. Ils seront libérés en 1799. A leurs suites seront internés des forçats. Toutes les salles de l'abbaye sont transformées en ateliers. Les prisonniers seront jusqu'à sept cents à travailler dans ces pièces, aussi pour augmenter la surface utilisable, un plancher sépare l'église abbatiale. L'administration pénitentiaire délaisse totalement l'entretien des bâtiments et en 1817, l'ancienne hôtellerie, bâtie durant le règne de Robert de Thorigny, s'effondre.

 

En 1834, un incendie se déclare dans l'église abbatiale transformée en atelier à chapeaux. La toiture est détruite et les travaux de réparations sont trop modestes par rapport à l'ampleur des dégâts. Chaque jour l'abbaye s'enlaidit un peu plus. Heureusement des hommes célèbres, principalement des écrivains (Hugo, Flaubert... ), affligés par un tel désastre, font pression sur le gouvernement. Enfin, en 1863 la prison est supprimer. L'abbaye est louée à l'évêque de Coutances. Des moines habitent de nouveau l'abbaye. Les pèlerins reviennent animer le Mont Saint-Michel. Les hôtels, restaurants et magasins de souvenirs ouvrent de nouveau leurs portes à des visiteurs de plus en plus nombreux.

 

L'abbaye qui menace ruine de toute part est classée au registre des monuments historiques en 1874. Les moines sont de nouveau expulsés, mais cette fois pour une cause juste. L'architecte Edouard Corroyer est nommé pour entreprendre les travaux de restauration. C'est sa servante Annette Poulard qui est à l'origine de la fameuse omelette toujours très prisée aujourd'hui. Les travaux de restaurations donnent au Mont Saint-Michel son apparence actuelle quand en 1898 la flèche est achevée. Lors de la célébration du millénaire du Mont en 1966, des moines ont formé une petite communauté. Installés dans les logis abbatiaux, ils demeurent depuis à l'année sur l'îlot. La ville quant à elle accueille un flot constant de visiteurs, 3 millions par an, et c'est aussi un peu grâce à cela que le Mont saint-Michel est aujourd'hui ce qu'il est.


D'énormes travaux de dés ensablement ont été effectués au  Mont Saint-Michel, il est enfin redevenu  une île 

Publié dans Normandie

Commenter cet article

Florence 20/01/2016 09:13

Florence - Testé pour vous
Bonjour...Je passais par ici pour te souhaiter une très belle journée...aujourd'hui, qu'est-ce qu'il y a au menu météo ? Pluie ? Soleil ? Neige ? Ah ah, mystère :-)
A très bientôt et encore une belle journée, quelque soit la météo :-)

aimela 20/01/2016 14:38

Aujourd'hui, il fait froid mais sec. Je déposerai un nouvel article demain , ce sera un poème d'une amie de mon petit atelier d'écriture de mon quartier. Merci Florence et bises

Florence 19/01/2016 13:07

Florence - Testé pour vous
Bonjour...euh les cachots du Mont Saint Michel (ou d'ailleurs)...non non, pas envie de les tester ! :-) D'ailleurs, je me suis toujours demandée pourquoi on appelait ça des cachots...genre pour se cacher...jamais je n'aurais l'idée d'aller me cacher dans un cachot :-)
Mais peut-être qu'on enfermait dans un cachot pour ne plus voir, pour cacher les gens...définitivement :-(
En tous les cas, j'ai beaucoup aimé tes articles, qui racontent un endroit que j'aime beaucoup.
A très bientôt et longue vie à ta machine à laver :-)

aimela 20/01/2016 14:39

Et moi qui comptais sur toi pour essayer les cachots du Mont et nous faire un article, me voilà bien déçue ( rires) Tant pis, essaye nous autre chose alors :) Merci Florence et bises

flipperine 18/01/2016 15:13

je l'ai brodé entièrement au point de croix

aimela 18/01/2016 16:05

Tu es très patiente de l'avoir brodé, le point de croix est fastidieux . Merci Flipperine et amitié

emma 18/01/2016 12:36

voilà un beau et savant reportage, merci Aimela, comme quoi la vie de moine était rarement de tout repos

aimela 18/01/2016 16:06

Il y a eu des époques où tout était difficile même pour les moines . Merci Emma et bises

Florence 18/01/2016 11:41

Florence - Testé pour vous
Voilà j'ai ma réponse pour l'abbé élu :-)
Et l'omelette de la mère Poulard...ça y est, je l'ai eue aussi :-)
Histoire fascinante que celle du Mont Saint Michel, qui a de multiples reprises a failli disparaître, a perdu de sa splendeur et qui toujours renaît encore et encore.
Bravo et merci pour ces articles, super passionnants, intéressants...à très bientôt pour d'autres sujets :-)
Et au fait...jamais les anglais n'ont pu s'emparer du Mont Saint Michel...et pendant que je lisais, j'imaginais Montgomery pendant la tentative d'invasion...et ça devait être lugubre lorsque le Mont était une prison...oh la la ! Les conditions de vie devaient être horribles :-(

aimela 18/01/2016 16:09

Il reste encore quelques cachots et crois moi, je ne voudrais pas y être enfermée même à notre époque alors dans le temps, c'était l'horreur . Merci Florence et bises

liedich 18/01/2016 11:05

Pour avoir tant souffert au cours des âges, cet endroit doit être protégé des Dieux. Non seulement, il se relève mais grandit en beauté à chaque fois. Belle série d'articles. Merci Madame la Normande au joli prénom.

aimela 18/01/2016 16:11

Je ne sais pas de qui ou de quoi il est protégé mais il l'est bien et tant mieux , cela nous permet d'y aller et à défaut écrire dessus :) Merci poète et douce soirée

Solange 17/01/2016 16:55

C'était très intéressant à lire, merci, j'en sais plus maintenant que quand je l'ai visité.

aimela 18/01/2016 16:21

je suis contente que cela t'ait plu :) Merci Solange et amitié

michel 17/01/2016 12:02

Belle description
Que dire de plus ?????????????
Si vous ne connaissez le Mont St Michel ,c'est en Normandie et venez visiter
C'est instructif et, vous aurez le bon air de la mer en prime
MERCI Martine
Bisous
michel

aimela 18/01/2016 16:23

Merci Michel pour ton gentil commentaire et ta pub pour la Normandie :) Bises

Nat 17/01/2016 12:02

Merci beaucoup pour la visite ! :)

aimela 18/01/2016 16:23

C'est moi qui te remercie Nat :) Amitié

Mony 17/01/2016 11:11

Merci pour ces intéressants articles.

aimela 18/01/2016 16:24

Merci à toi Mony et bises