Eric Satie

Publié le par Aimela

 

Dans les normands célèbres se trouve Eric Satie, c'était un touche à tout mais d'abord musicien.je ne suis pas du tout musicienne mais si je vous parle de lui aujourd'hui c'est parce-que J'ai visité sa demeure qui est devenue musée. Je vous mets en copié-collé, l'article sur lui ,  voir http://www.musicologie.org/Biographies/satie.html

Alfred-Erik Leslie-Satie. *Honfleur 17 mai 1866 - † Paris 1er juillet 1925. Passe son enfance à Honfleur. Après le décès de sa mère, il est élevé par ses grands-parents.

Il prend des cours d'orgue avec un oncle. En 1879-1886, il rejoint son père, courtier maritime, à Paris.

Il entre au conservatoire de Paris et suit les cours de Decombes, Taudou, Mathias, peut-être de Lavignac.

En 1886, il compose Ogives, pour le piano. A partir de 1887, il adopte la vie Montmartroise. Les Trois Gymnopédies datent de 1888, les Trois Gnossiennes de 1890.

De 1891 à 1895, il connaît une période assez énigmatique d'adhésion au mouvement de laRose-Croix de Joseph Péladan qui porte le titre de «Sâr».

En 1891, il compose les Trois Préludes du Fils des étoiles «wagnerie kaldéenne» sur un texte de Péladan. On fera de cette œuvre une source d'inspiration de Pelléas de Debussy.

En 1892-1893, il compose les Sonneries de la Rose-Croix et les Danses gothiques (écriture sans barres de mesure, utilisation d'accords parallèles de 9e et de 11e) et en 1895, la Messe des Pauvres pour chœur et orgue.

Il s'engage comme pianiste dans des cabarets de Montmartre. Pièces froides pour piano (1893), pantomime Jack in the box (1899) et un petit opéra pour marionnettes, Geneviève de Brabant (1899), en trois actes dont chacun dure moins de cinq minutes.

Il s'installe à Arcueil vers 1898. En1905 il entre à la Schola Cantorum, et suit des études de composition et de contrepoint avec Vincent D'Indy, Roussel et Sérieyx. Vers 1910, il se rapproche de novateurs comme Diaghilev, Picasso, Cocteau.

Heures séculaires et instantanées ; Sports et divertissements (1914) pour piano. En 1917, il écrit la musique de Parade, «ballet réaliste» sur un argument de Cocteau, des décors et des costumes dessinés par Picasso, une chorégraphie de L. Massine, représenté par les Ballets russes de Diaghilev.

Il compose Socrate, certainement son chef-d'oeuvre en 1918. En 1924, celle de Relâche «ballet instantanéiste», sur un argument de Francis Picabia, avec un intermède cinématographique de René Clair ( Entracte), une chorégraphie de Jean Borlin, avec les Ballets suédois de Rolph de Maré. La même année on donne Mercure, dans des décors de Picasso et avec une chorégraphie de Massine.


Satie fait figure de proue de l'Avant-garde et deux groupes se recommandent de son autorité. Le Groupe des Six et l' École d'Arcueil. Engagé dans la vie sociale, il collecte des fonds et organise des goûters pour les enfants déshérités. Il écrit plusieurs articles pour le journal l'Humanité, mais estime que ses camarades Bolchéviks ne valent pas mieux que les bourgeois.

 

Publié dans Normandie

Commenter cet article

Viviane 29/07/2008 17:27

oh désolée, cela ne amrche aps sur les commentaires, je te l'envoie en mail privé que tu puisses mettre le lien à la place...

Aimela 30/07/2008 10:46


Merci d'être repassée viviane, bises


Viviane 29/07/2008 17:26

Et il est mort dans un tel dénuement, une telle solitude, je crois que trois musiciens suivaient son corbillard...J'adore sa musique pleine de mélancolie et plus ardue qu'il n'y semble...merci de ce retour vers luidu dehors tu pourras écouter sa musique dewplayer:http://www.claudiocolombo.net/Altremusiche/Satie/Gymnopedie1.mp3&

Aimela 30/07/2008 10:47


Je vais aller voir ton lien et essayer de le poser sur mon blog, merci viviane, bises


liedich 28/07/2008 13:56

Voilà un compositeur que je connais mais mal, grâce à Toi. J'en sais plus maintenant et je vais fouiller notamment Socrate... encore un que je voyais tellement plus vieux que moi. mort en 1925, a connu Picasso René Clair...merci

Aimela 29/07/2008 10:26


Moi je n'ai connu Satie que parceque j'ai visité sa maison à Honfleur , elle m'a plu alors, j'ai fouillé pour connaître cet "original ". Merci Liedich


Michel 28/07/2008 12:49

coucouMélomane ,maintenant,décidement ,tu nous entraines vers tous les lieux de découverteMerci MartineBonne journée sous le soleilMichel

Aimela 29/07/2008 10:29


Mélomane , pas de trop  Michel, loin de là mais Satie, j'ai connu en visitant sa maison à Honfleur et crois moi, cela en vaut le coup, elle a une âme de "folie" et comme je le suis un peu,
j'ai fouillé la vie de son propriétaire . Merci Michel