Modigliani

Publié le par Aimela

  article réédité

Modigliani Amedeo

(1884-1920)

 

Peintre et sculpteur italien qui réalisa son oeuvre à Paris et se consacra essentiellement au portrait.

 

Amedeo Modigliani, descendant d'une famille de marchands juifs, commença à étudier en 1898 à l'école des beaux-arts de Livourne (Italie), sa ville natale. à la suite d'une maladie, il interrompit ses études en 1901 pour les reprendre l'année suivante à l'Académie des beaux-arts de Florence sous la direction du peintre Giovanni Fattori. En 1906, Modigliani s'installa à Paris où il fréquenta, entre autres, Pablo Picasso, Jean Cocteau et Max Jacob. Dès ses premières œuvres, imprégnées de l'art d'Henri de Toulouse-Lautrec , des peintres fauves et de Paul Cézanne ,il afficha son thème de prédilection, le portrait, auquel il ajouta bientôt celui du nu féminin. Faisant sienne la construction cézannienne en larges masses chromatiques, il commença à élaborer un style extrêmement personnel (le Mendiant de Livourne et le Joueur de violoncelle, 1909, collection particulière, Paris), caractérisé par des formes allongées - voire déformées - et l'ovale des visages. Il exposa pour la première fois au Salon des Indépendants en 1908. L'année suivante, il rencontra Constantin Brancusi, sous l'influence duquel il commença à se consacrer à la sculpture.

 

Modigliani présenta ses sculptures, pour la plupart inspirées à la fois de l'art nègre et de la sculpture grecque, au Salon d'automne de 1912. Son expérience de la taille directe et du dessin le mena à faire de la ligne le principal élément constructif de ses peintures.

 

Tout en menant une vie dissipée qui, peu à peu, nuisit à sa santé, il élabora la part très connue de son œuvre à partir de 1915. Bien que de dessin extrêmement simple, ces portraits ont une forte charge psychologique et révèlent un curieux sens du drame. Citons ceux de ses amis (Max Jacob, 1916, Düsseldorf ; Jacques Lipchitz et sa femme, 1917, Art Institute, Chicago), ceux de simples anonymes (Petit Paysan, 1918, Tate Gallery, Londres), ses célèbres nus d'après modèles (Nu couché, 1916, Courtauld Institute, Londres ; le Grand Nu, 1917, Museum of Modern Art, New York) et enfin les nombreux portraits de sa jeune compagne, Jeanne Hébuterne.

 

 En dépit de la reconnaissance universelle de son talent, il mourut à l'âge de trente-six ans dans la misère, laissant une œuvre très personnelle que consacra définitivement la biennale de Venise en 1930.

 

« Vous n'êtes pas vivant à moins que vous sachiez que vous vivez »
Amedeo Modigliani

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Je suis une grande fan de Modigliani! Son oeuvre est magistrale...
Bravo Aimela pour ce beau texte captivant!
Bises
Répondre
A
J'ai une autre amie qui est une grande fan de Modigliani, elle a même peint une de ses toiles alors cet article est aussi un peu pour elle , je suis contente que mon article t'ait plu :) Merci Nadine et bises
S

Merci pour tous ces renseignements je ne le connaissais pas beaucoup.
Répondre
A


Je suis contente que tu l'ais découvert  Merci Solange et bon dimanche



M

Ses peintures sont belles, typiques comme une écriture. Triste et courte vie qui se prolonge au travers de ses oeuvres...
Répondre
A


Je ne connais aucun autre peintre ayant  cette façon de peindre . Merci  Mony et bises 



M

j'avais écrit en 2008 et, je pense toujours la même chose


TÊTU COMME UN ANE le michel


bisous martine
Répondre
A


Tu n'es pas tétu tu as tes opinions et  on respecte Merci Michel et bises 



J

j'etais venu ici il y a quelques temps 


merci martine


amitiés
Répondre
A


Tu es  avec quelques autres , un grand fidèle  de mon blog  alors c'est sûr que tu avais vu  cet article. je te remercie très sincèrement de  tes visites ainsi que de ton
amitié Jacques 



V
Quand nous étions jeunes et vivions en Afrique, nous avons eu d'immenses privlèges, entre autres celui de voyager en paquebot pour rejoindre la côte africaine et ensuite être acheminés en train ou en avion de brousse à l'intérieur des terres;Un mois de navigation sur le Foucauld, le Mermoz ou d'autres chevaliers des mers, au cours desquelles mon délice, déjà petite était de collectionner les menus. Chacun d'eux était illustré de grands peintres. ce fut mon initiation à la cuisine et à la peinture (sourire)et je me souviens de Modigliani. Il revenait souvent et les yeux de ces femmes au visage si étroit me fascinaient déjà...
Répondre
A

Quels beaux souvenirs pour toi Viviane, je n'ai jamais pu voyager petite, je commence maintenant ( sourires) mais je ne sais pas si j'aurailes moyens de descendre en Afrique.

Pour Modigliani, j'ai été fascinée par sa vie avec Jeanne, un peu moins de sa peinture pourtant très belle

Merci et bises


B
merci Aimela, me voilà plus instruite que ce matin, à mon réveil... Je connaissais surtout de lui, les portraits de femmes, avec un long cou... Tu vois ce que je veux dire?..
Répondre
A

Il n'a peint que des femmes au long cou, il a fait des portraits d'hommes aussi mais il est vrai que sa femme l'a beaucoup inspiré. Merci Babeth et amitiés 


B
Cela me révolte de voir que de tels artistes de leur vivant n'aient pas pu connaître cette notoriété qu'on leur donne aujourd'hui. et qu'il soit mort dans la misère m'attriste.Merci de me faire découvrir ce peintre... oui j'avoue je suis surtout impressionniste... rires et oui madame moi aussi j'ai mes préférences.... riresBisous mon artisteBabou*
Répondre
A


Je préfère aussi les impressionnistes  et Dali qui ne l'était pas  mais de temps en temps faire connaître d'autres peintres est interressant. Merci Babou et bises



J
merci pour avoir parlé de ce bon peintre je ne savais pas tout amitiés
Répondre
A

Contente de te faire découvrir des artistes inconnus ou presque du grand public .Amitiés Jacques


L
J'ai vu un film à son propos il y a très longtemps qui m'avait touché très fort... des images me restent. Quand il vendait ses toiles, en état second, dans les bistrots.Le voir jeune est surprenant. merci
Répondre
A

Je n'ai jamais vu ce film mais j'ai vu qu'il existe en faisant mes recherches. Modigliani est mort jeune mais bouffé par l'absynthe  ce qui fait qu'il parraissait plus agé. Merci Liedich ,
amitiés