Un réveil difficile

Publié le par Aimela

 

Je me suis réveillée dans mon sofa dimanche. Il était midi. Déjà midi?

Je ne vais pas pouvoir faire grand chose aujourd'hui, me suis-je dit.

 

La voix << Comme d'habitude rien, tu ne fais jamais rien.

 

Moi - Oh toi, la chieuse, parle moins fort, tu me sonnes dans les oreilles .

Tu me la scies grave. Je ne peux plus faire un pas sans que tu viennes

me piler les plates- bandes.

 

La voix - plates- bandes? N'importe quoi, tu ne possèdes pas de jardin.

 

Moi - Où je le mettrai ce jardin?

 

La voix - Je ne sais pas sur ton balcon peut-être?

 

Moi - Mon appartement n'a pas de balcon. Arrête de fumer la bibinne et

de boire le tarpé.

 

La voix - Parle pour toi. Tu ne sais même pas ce que tu as fait cette nuit

 

Moi - J'ai dormi, comme tout le monde.

 

La voix( ironique) - C'est bien plus grave que je ne le pensais.

 

Moi( surprise) - Qu'est qui est grave? Hier, j'étais seule, triste. Je me

suis couchée jusqu'à ce midi.

 

La voix - Oh que non! Tu t'es bien amusée, au contraire. Dis moi, cela ne

t'étonne pas de te réveiller dans un sofa, qui n'est pas chez toi?

 

Moi( de plus en plus surprise) - C'est vrai cela. Où suis- je?

 

La voix - Chez le mec qui t'a ramenée de la boîte de nuit. Tu étais beurrée,

défoncée dans tous les sens du terme. Ah! Tu étais belle. Dire que tes amis

pensent que tu as des amours softs. Laisse moi rire.

 

Moi - Tu dis n'importe quoi. J'ai quitté mes amis vers vingt heures heures et

je n'avais bu qu'un verre de champagne de la journée. Ce n'est pas cela

qui m'a saoulée. Après, j'ai pris le train pour Caen. A la gare, j'ai attendu

mon fils qui se débattait avec un monstre, tu sais, son jeu...sur internet.

 

La voix - Après? Qu'est ce qui s'est passé après?

 

Moi - bé, il est venu et je suis rentrée, c'est tout

 

La voix - Non, il n'est pas venu. Un homme s'est approché de toi. Comme

tu gelais sur place. Il t'a emmené dans un bar où tu as bien bu.

 

Moi - Je ne bois pas, tu le sais.

 

La voix - C'est vrai mais quand tu t'y mets, tu rattrapes les verres en retard

et après ,on ne peut plus t'arrêter.

 

Moi( revenant petit à petit à la réalité) Tu ne vas pas me dire que?

 

La voix - Que tu as couché avec? Oh que si! Une vraie chevauchée fantastique.

L'orgie dans tous ses états. Oooh! Cela faisait bien longtemps que je ne

me suis réveillée là dessus. Un vrai feu d'artifice. Ouah! Tu devrais

recommencer avant de partir.

 

Moi - Mais tu es vicieuse ma parole? Il n'en est pas question. Je file oui .

Où sont mes fringues?

 

La voix( déçue) - C'est vrai, Tu pars? Je sens que je vais encore être

un sacré bout de temps à la flotte et au coucher morose.

 

Moi - Pendant que je m'habille , tu files. Tu entends, tu files. Aie ma tête,

c'est un marteau piqueur , que j'ai là dedans.

 

La voix - Tu vois maintenant pourquoi, je suis sortie.>>

Année 2004-2005

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> Les lendemain sont parfois difficiles.<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Pour certains oui mais là c'est une histoire  inventée  sur quelques faits réels ( voyage à Paris pour rencotrer des amis) Je suis rentrée bien gentiment avec mon fils  Merci Solange et amitié<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> une aventure pas très sérieuse<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Je te l'accorde mais je te rassure  mon fils était bien venu me chercher et je me suis couchée  dans mon lit  Merci Flipperine et amitié<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> j'aime toujours autant ces dialogues <br /> <br /> <br /> amitiés martine <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci infiniment Jacques <br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> Ah, toi et ton jimminy cricket vous avez des conversations très vigoureuses, c'est très drole, Aimela<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Mon Jimminy criquet est bien calme en ce moment  mais on ne sait jamais  vu que demain je vais à Paris et j'angoisse énormément sur  le métro  Merci Emma et bises<br /> <br /> <br /> <br />
B
bravo Aimela, ton dialogue est trop bien, je me suis bien amusée! Dis-moi, cette voix, ça ne serait pas ta conscience qui te tarabuste??
Répondre
A
<br /> hihihi ! Je suis un  peu schizzo sur les bords , je m'invente un personnage qui n'est que mon double ( rires) . Merci Babeth<br /> <br /> <br />
F
que dire d'autre que "bravo! bravo! bravo!" j'ai franchement ri :-))n'hésite pas à recommencer et pourquoi pas à expérimenter :-)))big bisous
Répondre
A
<br /> recommencer à écrire des bêtises, je suis d'accord mais les expérimenter , attention les dégats ( morte de rires ) . Merci Fab, bises<br /> <br /> <br />
C
J'avoue avoir eu l'espace d'un instant l'idée d'un texte autobio qui m'aurait réjouis de te voir te "lâcher" un bon coup... Et puis l'année m'a remis les pieds sur terre et rappelé que tu es une excellente comédienne et  conceptrice de pièce de théâtre. Du coup j'en ressors un tout petit peu déçue (rires).Bises. Clo
Répondre
A
<br /> Une partie du texte est autobio  celle qui est sage , après c'est de l'invention surtout la partie sofa et chevauchée  fantastique ( morte de rires ) Merci Clo et bises<br /> <br /> <br />
B
Superbe sketch et j'adore le dialogue avec la voix off... et même si je sais que ce n'est pas la réalité (rires) un instant je me suis mise à t'imaginer (explosée de rires) ne plus te souvenir de tes frasques de la veille.... Allez avoues c'est du calva que tu mets dans le café??? bon je me sauve avant de me prendre une chaussure sur la tête...Magnifique dialogue.... Bonne journée mon amie Babou*
Répondre
A
<br /> Du calva dans mon café ? Cela ne va pas , je le bois sans le café , le calva ( morte de rires) ; j'adore les dialogues et je m'amuse comme une petite folle quansd je les écris.  Bien sûr<br /> j'essaie de les faire gais mais parfois, j'aborde des sujets difficiles ( rarement) . Merci babou, je vais bientôt écrire une histoire de chaussures ( rires) . Merci Babou et bises<br /> <br /> <br />
M
bien bien bien, on en apprend de belles dis donc... ta voix est une vraie bavarde... incroyable, tu peux rien lui confier lui montrer sans qu'elle cafte :o)Jolie fictionAmitiés
Répondre
A
<br /> Tu peux le dire,   même si je dis rien , elle sait. Je suis bien malheureuse  ( rires ) Merci moun  et amitiés<br /> <br /> <br />
M
DIA LOGUE SPLENDIDE ET REALISTEj'ai aimé "la chevauchée fantastique"bisous
Répondre
A
<br /> On a le droit de rêver un peu par les temps qui courrenr ( rires) Merci Michel et bises<br /> <br /> <br />