Sidonie et les arbres

Publié le par Aimela

texte réédité



Sidonie sort de la voiture fait quelques pas dans une allée d’une forêt et voilà d’un coup les arbres se mettent à discuter.

Chêne - Eh m’dame ! Cela longtemps que tu ne t’es pas approché de l’un de nous.

Charme - Oui quoi ! Sommes nous des pestiférés que tu ne veuilles pas nous toucher?

Peuplier - Ce n’est pas de notre faute si tu en as bavé avec les mecs.

Chêne - Avant, tu nous aimais bien et tu nous as abandonné.


Sidonie – Oh ! C’est fini ce boucan ? J’aimerai en placer une à la fin.

Le peuplier – Excuse nous mais tu devrais comprendre que nous étions seuls et que nous n’avions pas le loisir de parler avec des gens de passage, alors on se rattrape.

Sidonie – Comment cela, Vous ne pouvez pas parler aux hommes ?

Charme – Non tu es la seule à qui on daigne adresser la parole.


Sidonie – Et pourquoi ça ?

Chêne – Pour commencer, tu es une sorcière et comme telle, tu peux nous entendre.

Sidonie – Une sorcière, certes mais godiche.

Charme – Cela n’a pas d’importance, vu que tu es aussi cinglée.

Sidonie( vexée) – Merci du compliment charme, cela me va droit au coeur et tu penses qu’avec ça, je reviendrai ; tu te mets le doigt dans l’oeil.

Peuplier – Ok ! C’est vrai, je n’ai pas été sympa mais c’est de ta faute aussi. Des dizaines d’années sans te voir, cela laisse des rancoeurs.

Sidonie – Si je ne suis pas revenue, c’est parce que j’habite en ville et à part des arbres de pacotille, Je n’ai pas l’occasion de fréquenter des arbres aussi sages que vous.

Chêne – Sages ? Tu penses vraiment ce que tu dis ?

Sidonie – Bien sûr, je suis toujours franche. Un chêne d’une centaine d’années a plus de choses à raconter qu’un jeunot sorti tout droit des pépinières.

Chêne – Merci, c’est gentil.


Peuplier – trêve de compliment, cela ne nous dit pas pourquoi tu es venu.

Sidonie – C’est tout simple, j’ai rencontré un mec gentil qui m’a amené ici.

Charme – Tu t’en débarrasses quand de celui là ?

Sidonie – je vous dis qu’il est sympa, je ne vois pas pourquoi je le larguerai.

Chêne – Tu en as dit autant pour les autres et pourtant tu l’as fait.

Sidonie – Je sais mais pour celui là, ce n’est pas pareil, je ne vis pas avec lui.

Peuplier - Il vaut mieux, vu ton caractère, il serait à plaindre.

Sidonie – J’ai très bon caractère, ce sont eux qui ont abusé.

Chêne – Pour ceux là, c’est vrai mais les autres ?

Sidonie – Quels autres ? Je n’en ai pas eu d’autres.

Chêne – Justement, il y a bien une raison.

Charme – Si ce n’est pas ton caractère, je me demande ce que cela pe
ut-être.

Sidonie – Je ne sais pas mais dites moi comment êtes vous au courant de ma vie, vous ?

Peuplier – Pas difficile, il y a les oiseaux qui nous racontent tous les potins, lorsqu’ils se posent sur nos branches.

Sidonie – Ah Saletés de mouettes ! Je leur ferais la peau.

Chêne – Les mouettes ? Quelle mouettes ? Dis moi, depuis quand elles viennent dans les forêts ?

Sidonie – Elles envahissent bien les villes, pourquoi pas les forêts.

Peuplier - Nous sommes à des centaines de kilomètres de la mer, je les vois mal se poser sur nous.

Sidonie – Qu’est ce que j’en sais moi ? Je ne les suis pas. Bon vous êtes bien aimables mais mon ami m’attend.

Chêne – Dis tu reviendras ?


Sidonie – Si je reste avec lui, vous me reverrez,c’est sûr, il adore la campagne, les bois.

Charme – Mais quand ?

Sidonie – Qu’est-ce que j’en sais moi ? Il ne sait jamais de quoi le lendemain sera fait. Allez ! Au revoir les potes.

Peuplier – Au revoir Sidonie.

Chêne – Au revoir, reviens nous vite.


Charme – Oui avant qu’on crève tant qu’à faire.


Sidonie – Toujours aussi gentil toi.

Charme - Oui c’est ce qu’il fait mon charme,salut.

Sidonie retourne sur ses pas, monte dans la voiture sans rien dir
e à son ami,de la conversation qu’elle vient d’avoir dans le bois. Il la prendrait pour une folle.

Septembre 2007


Commenter cet article

michel 17/12/2013 22:58


les oiseaux,ces bavards qui savent et voient tout


petit texte sympa


 


bisous....michel

Aimela 19/12/2013 08:53



oui mais ces oiseaux bavards ne sont pas aussi mesquins que certains humains  qui ne voient rien et qui racontent n'importe quoi faisant beaucoup de  mal  Tu sais de quoi je parle , vu que  toi comme moi en avons souffert. Merci Michel et bises 



Mony 17/12/2013 18:29


Sidonie est enfin retournée en forêt, elle y retournera souvent à coup sûr !

Aimela 19/12/2013 08:55



Elle aimerait bien y retourner mais la forêt est loin et son ami est parti  et qu'elle n'a pas de voiture  Merci Mony et bises 



Nina Padilha 17/12/2013 14:24


Drôle de conversation...

Aimela 19/12/2013 08:56



Hihi ! Je fais parler tout ce qui se trouve sous mes yeux  Merci Nina et bises 



jacques 17/12/2013 05:32


dialogue amusant .merci martine et amitiés 

Aimela 19/12/2013 09:00



Je suis contente que mon texte t'ai amusé ,Merci Jacques et amitié 



Solange 17/12/2013 04:12


Elle a de la chance, les arbres lui répondent. Moi ils ne me parlent pas.

Aimela 19/12/2013 09:04



Approche toi bien d'eux, caresse les et tends l'oreille très près de leur tronc, ils te parleront  mais très bas, tu verras la magie  fonctionnera   Merci Solange et amitié 



flipperine 16/12/2013 23:24


une belleconversation où les arbres la remettent bien en place

Aimela 19/12/2013 09:05



Et oui quelques fois cela fait du bien d'être remis à sa place même si ce sont les arbres qui le font . Merci
Flipperine et amitié



Claudie 22/10/2008 08:45

Oh ! Oh ! Tu t'es mise au vert finalement ?Meuh non ! Je plaisante. Toujours très agréable tes petits dialogues.C'est  mon rêve ça que les arbres me parlent...Mais je ne suis pas sorcière !!!!Bisous. Clo

Aimela 22/10/2008 10:00


Je te rassure, je ne déteste pas tous les verts, j'aime les verts foncés, kaki et  bouteille ( rires) . Toi aussi tu peux parler aux arbres , tu verras ils ont de très bons discours
contrairement à certains humains ( rires) . Merci Clo


fab 18/10/2008 00:56

moi je suis une gentille fée et je parle aussi aux arbres, aujourd'hui j'ai acheté une fougère et on a longuement fait connaissance faut dire qu'on est en tête à tête bien tranquille :-))))big bisous

Aimela 18/10/2008 11:36


De qui parlez vous toutes les deux ? ( rires) Merci Fab et bises


liedich 17/10/2008 23:23

Holà, parce que l'on est fou quand on parle aux arbres. Tu es une sorcière c'est bien vrai. Ou alors tu le dis cachant en Toi mille nervures de bonté qui sont les feuilles de tes joues et dont tes bras branches n'osent pas enlacer la vérité.Je ne le sais.Ce que je sais, c'est que les mouettes se posent sur les charmes et les bouleaux. Et que l'on me dise le contraire.Dis, joli prénom, tu m'emmeneras dans ta forêt ?La nuit venant, peut-être en rêverai-je ?Que ta nuit à toi soit parfum d'humus.

Aimela 18/10/2008 11:39


Si tu fais la moitié du parcours et moi aussi, je pourrais t'y amener dans cette forêt  poète . Merci du gentil compliment,je deviens moi aussi aussi rouges que mes pommes . Amitiés Liedich


Viviane 17/10/2008 10:25

Il faut croire Sidoniemoi aussi je parle aux arbres (sourire)délicieux dialogue comme toujours et très inventif;

Aimela 18/10/2008 11:41


Cela ne m'étonne pas que tu parles aux arbres Viviane, je te connais assez pour ça et c'est une très jolie chose de pouvoir le faire . Merci et bises ma fée