Tel un papillon

Publié le par Aimela


Tel un papillon perdu, il s’est brûlé
Grillé les ailes, le coeur incendié.
La folle lumière l’a consumé
Dans une belle nuit d’ivresse rêvée.

Elle est trop belle mais si fatale
Elle le sait mais ne s’en soucie
Elle se joue de lui, femme vénale
Elle est présente, lui pleure et sourit

Pauvre pantin désarticulé
Il boit son souffle comme du lait
Il attend, un regard, un geste un mot
Espère la nuit pour taire ses maux

Tel un spectateur muet, je me tais
Comment réveler qu’il me plaît ?
Comment oublier et ne plus souffrir
Comment faire pour enfin le guérir ?

Je ne sais pas, je ne sais plus.

21 août 2006

Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Commenter cet article

michel 01/12/2012 18:02


je viens de RElire ce poème


réussi, bravo


bisous

Aimela 03/12/2012 10:35



Merci michel d'être repassé sur ce petit poème  amitié


 



Viviane 28/11/2012 12:59


Joli poème que je suis bien contente de retrovuer car le temps aidant, on e relit différemment. Cette fois-ci il me parle de la sigrande difficulté à communiquer, de la solitude tenace de ceux
que tout pourrait rapprocher, y compris la pleine lumière... Merci et Bises, Aimela, j'étais absente depuis ^plusieurs jours donc, aps sur la toile, mais dans un autre bain de lumière, moi aussi
( en Espagne, à cueillir des olives ;o))

Aimela 30/11/2012 13:12



Tu as raison de te passer de la toile  de temps en temps  et voir  ailleurs ce qu'il se passe, c'est la vraie vie  . Merci Viviane et bises



Solange 20/11/2012 01:45


Bien beau ce poème et bien joli ce papillon. 

Aimela 25/11/2012 11:25



Merci Solange  Amitié 



emma 18/11/2012 12:08


ton joli poeme me fait penser à ça ; Martine  http://www.youtube.com/watch?v=iMcfXwk8Omo

Aimela 19/11/2012 11:02



Très joli lien que je ne connaissais pas Merci Emma et bises



flipperine 18/11/2012 11:55


parfs on ne peut rien faire face à la douleur, la maladie

Aimela 19/11/2012 11:03



On ne peut que réconforter  et encore  Merci Flipperineet amitié



Nina Padilha 18/11/2012 11:20


Parler ou se taire ?
Dilemme...

Aimela 19/11/2012 11:05



Je crois qu'il vaut mieux se taire  car sinon, on se fait passer pour une personne  jalouse . Merci Nina et bises



jacques 26 18/11/2012 11:08


papillon il vecu le temps d'un papillon 


amitiés martine

Aimela 19/11/2012 11:06



C'est sûr, il est peut-être mort  car je n'ai plus de nouvelles  Merci Jacques et amitié



Babou* 22/10/2008 23:00

Le battement d'aile d'un papillon est venu me caresser la joue ce soir... d'un joli poème. Bisous mon amie Babou*

Aimela 23/10/2008 10:39


Merci Babou, tes commentaires sont toujours poésies , bises


Babeth 22/10/2008 22:58

quel désarroi, ce doit être terrible d'aimer quelqu'un qui ne vous voit même pas...

Aimela 23/10/2008 10:40


C'est terrible c'est vrai mais plus terrible encore de voir l'être aimé mourir de passion pour une femme qui se joue de lui. Merci Babeth et bises


liedich 22/10/2008 20:39

Le plaisir apporté sera bien moins éphémère que ce bien joli papillon, merci et douce nuit à toi joli prénom ; 

Aimela 23/10/2008 10:44


Merci de ce beau commentaire Liedich , bonne journée poète