Fuis Maria, fuis

Publié le par Aimela

texte réédité  pour les croqueurs  de mots 

 

L’HORREUR D’UNE VIE

 

Il a gelé cette nuit, les arbres commencent à se rhabiller de feuilles. Ils ont du mal à protéger les bourgeons qui pointent timidement. L’herbe blanchie ne retient pas la course de Maria. Elle court, court à travers champs. Pas le temps d’ admirer cette nature qui renaît. Elle doit fuir. Elle doit protéger le bourgeon qui pousse en elle.

 

Aujourd’hui, Maria fuit l’homme qui se proclame son maître et qui n’est que son mari. Cet homme qui la frappe lorsqu’elle regarde ailleurs. Cela fait deux ans que son calvaire a commencé. Deux ans à prier que cela se termine. Pas un mot tendre, pas une caresse. Rien ! Que des insultes et des coups... Tout se passe en huis-clos. Leur couple... Couple ? Non, un monstre et sa victime.

 

Pour la cacher, il l’a installée dans la petite maison au fond d’un champ... Loin des tentations ... Loin des regards curieux, loin des voisins... Ses journées, on peut les résumer rapidement. Ménage, cuisine, jardin à cultiver lorsque Monsieur est présent. Présent ? Devant sa télé ! Télécommande à la main, zappe, zappe... Des milliers d’images qui se succèdent sans rimer à rien. Avachi dans son fauteuil, il avale tout, images et alcool. De temps à autres il se leve et frappe Maria. Pourqui ? Pourquoi ? Il ne le sait même pas lui même. Maria fuit... Pas le temps de penser, pas le temps de regarder derrière. Il lui faut trouver la gare. Un train... N’importe lequel, pour n’importe où... Le bébé qu’elle attend est en danger. Un coup mal porté et c’est la fin de ce petit être... Elle refuse... Ce bébé est sa bénédiction, même s’il vient du monstre... Le train est là, tout prêt, Il t’attend, un petit effort, encore un. Le monstre dort ! Cours... La gare, le train, enfin ! Maria est montée... Le train s’ébranle.

 

Fuis Maria, fuis

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Quichottine 05/10/2014 09:50

Fuir est la seule solution dans ce cas.
Comme les autres, j'espère qu'elle ne reviendra pas et que cet enfant qu'elle attend soit le bonheur qu'elle espère et qu'elle mérite.

Passe une douce journée Aimela.

mansfield 24/09/2014 12:40

Que dire de plus sinon que cette femme qui s'évade ne fait que chercher à vivre! Bravo!

aimela 24/09/2014 13:53

Si elle a réussi à le faire , ce n'est malheureusement le cas de toutes, il y a encore trop de morts :( Merci Mansfeld

dimdamdom59 23/09/2014 16:51

Une évasion très émouvante Martine!!! Je souhaite à Maria et son Doudou de vivre longtemps loin du joug de ce tyran!!!
Merci pour ton partage!!!
Bisous
Dômi.

aimela 24/09/2014 13:52

Je l'espère moi aussi :) Merci Dimdamdom et amitié

Jeanne Fadosi 23/09/2014 12:08

elle a raison de fuir Maria, mais pourvu qu'elle ne revienne pas comme tant d'autres et tant de fois avant la fois trop tard ...

aimela 24/09/2014 13:51

Merci Jeanne pour ton retour et de ton lien , je suis allée le lire. Pauvre femme qui est morte sous les coups . Maria , elle est sauvée . Amitié

Jeanne Fadosi 24/09/2014 11:17

juste pour mémoire http://fadosi.over-blog.com/article-anne-sophie-64870737.html et pour te dire merci d'avoir eu cet angle de vue

aimela 23/09/2014 15:49

J'espère comme toi que son départ est définitif et de plus très loin . Merci Jeanne et bonne soirée :)

michel 22/09/2014 22:22

Beau texte ,triste,mais la vie est ainsi

aimela 23/09/2014 15:48

Oui, la vie est un sac de m...e d'où l'on essaie de sortir pas trop amoché . Merci Michel et bises

babou* 22/09/2014 20:15

Et puis aussi parfois il y a les coups portés par les mots ceux là ne font des bleus qu'à l'âme... ton texte m'a fait penser à ma fuite après 25 ans à tout supporter d'un pervers manipulateur. Je n'ai plus peura aujourd'hui mais il a fallu beaucoup de patience à mon doudou pour que je ne sursaute plus à la moindre occasion.
Merci à toi d'écrire pour dénoncer cela. Bisous de ma gironde.

aimela 23/09/2014 15:46

Je connais et maintenant, je ne fais plus confiance aux hommes . Je suis heureuse que ton doudou ait su t'apporter l'amour et la sécurité. Merci Babou et bises

Solange 22/09/2014 17:00

Elle n'est pas la seule pauvre Maria, Un texte qui nous fait bien vivre cette situation.

aimela 23/09/2014 15:43

Il y a encore trop de femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint malheureusement :( Merci Solange et amitié :)

Josette 22/09/2014 10:18

j'en ai la chair de poule...hélas cette situation est trop fréquente...je lui souhaite beaucoup de courage à "Maria"
Restons attentive et l'oeil ouvert pour aider ces malheureuses.

aimela 23/09/2014 15:41

Bien trop fréquente encore malheureusement :( Merci Josette :)

Martine. 22/09/2014 10:03

Très émouvant, il faut du courage pour fuir, beaucoup de femmes ne le font pas... Puisse-t-il jamais la rattraper, les rattraper. J'ai aimé te lire

aimela 23/09/2014 15:39

Oui il faut beaucoup de courage surtout lorsqu'il y a des enfants. Merci Martine :)

flipperine 21/09/2014 10:51

elle a bien fait de s'échapper en espérant qu'elle trouve un pied à terre

aimela 21/09/2014 12:08

Oui, elle a bien fait ( certaines femmes ne le peuvent pas malheureusement et meurent sous les coups de leur conjoint) . Merci Flipperine et amitié