Ivan Rebroff

Publié le par Aimela

J'aimais beaucoup ce chanteur à la voix particulière, il m'a toujours fait pleurer  quand il chantait  son "avé-maria" Il n'a pas eu l'hommage qu'il méritait à la télévision alors je le fais

 

Ivan Rebroff (1931-2008) est un célèbre chanteur allemand d'origine russe au répertoire très varié : chansons traditionnelles russes, mais aussi chants religieux classiques ou orthodoxes, chants de Noël, variété française ou allemande, opéra, opérettes, chansons folkloriques de nombreux pays et de multiples airs connus. Ivan Rebroff dispose d’un registre vocal remarquablement étendu (quatre octaves et demie) ce qui l’a fait entrer dans le Livre Guinness des records. De plus, il chante en allemand, en russe, en français, en anglais, en afrikaans et en italien (il parle couramment les quatre premières de ces langues ainsi que le grec).


Ivan Rebroff est né à Berlin le 31 juillet 1931 sous le nom de Hans-Rolf Rippert. Primitivement initié à la musique (violon et chant) sous l’impulsion de sa mère, Natalia Nélina, émigrée russe grande admiratrice de Fédor Chaliapine, il eut pour professeur de chant Alexandre Kitnes, spécialiste des voix slaves.


Adolescent, il fut soliste soprano de l’une des plus anciennes chorales de garçons d’Allemagne, la ‘Stadtsingechor’ de l’institution August Hermann Francke dans la ville de Halle an der Saale. Pendant un court temps, il fit aussi partie de la Thomanerchor (chorale de jeunes garçons) à la Nikolaikirche (Eglise Nicolas) de Leipzig sous la direction du maître de chorale, organiste et compositeur Günther Ramin.


Plus tard, il fut membre du chœur des Cosaques du Don dirigé par Serge Jaroff (en tant que soliste) ainsi que des ensembles des Cosaques de la Mer Noire et de l'Oural.


En ce qui concerne la musique classique, ses débuts eurent lieu à l'opéra de Gelsenkirchen et à celui de Francfort. Son premier rôle à l’opéra fut celui de Don Basilio dans Le Barbier de Séville de Rossini.


Ivan Rebroff explique son passage à la « musique légère » par un « accident » : jouant le rôle de Jupiter dans Orphée aux Enfers à l’opéra de Munich, il s’est malencontreusement rompu le tendon d'Achille sur scène. Obligé d’interrompre les représentations, il s’est consacré à l’enregistrement de son premier disque, incluant les chansons russes Plaine, ma Plaine et La Légende des douze Brigands. À la suite de cela, arrivé à Paris, il s’est vu offrir, en 1968, le rôle du laitier Tevje, dans la comédie musicale Un violon sur le toit, dans laquelle il interprétait entre autres Ah ! Si j'étais riche. Ce rôle lui a apporté la célébrité, tant en France qu’en Allemagne


Ivan Rebroff est particulièrement célèbre auprès du grand public, pour son interprétation de chansons folkloriques russes (Kalinka ; Les Nuits de Moscou ; Les Yeux Noirs ; Plaine, ma Plaine ; Les Bateliers de la Volga ; Les Cloches du Soir ; Katioucha ; Souliko ; Dans les rues de Saint-Pétersbourg…).


il se retira dans sa propriété allemande où il meurt dans la nuit du 27 au 28 février 2008, à 76 ans.




 

Publié dans divers-et-contre-tout

Commenter cet article

Pierre-Louis 08/01/2009 17:42

Je ne savais même pas qu'il était décédé. Merci pour cet hommage.J'ai toujours aimé sa voix très impressionnate.

Aimela 09/01/2009 08:46


Je trouve injuste qu'il n'y ait jamais eu  d'hommages  à la télé, juste une phrase  pour le dire  et pourtant c'était un grand  chanteur . Merci Pierre-Louis


Viviane 08/01/2009 00:37

j'adorais ce chanteur, Aimela, il a bercé mon enfanceses aigus me fascinaientses graves je n'ai jamais pu les imiter (sourire)dommage qu'il n'ait pas eu la notoriété que méritait sa voix en dehors de la musique légère car il possédait une technique extraordinaire...Je te souhaite une douce année et reviendrai demain te lire car il se fait très tard...

Aimela 08/01/2009 10:02


Cela ne m'étonne pas  que tu ais aimé Yvan Rébroff , toi qui aimes les belles voix  d'ailleurs la tienne l'est aussi pour l'avoir écouter sur ton blog  ( sourire) . C'était un
très grand chanteur . Merci Viviane et bises


Marianne 06/01/2009 20:45

Un impressionnant et grand homme !Une sacrée nature !Une voix hors normes !

Aimela 07/01/2009 09:51



Yvan Rébroff était tout cela mais malheureusement vite oublié . Merci Marianne et amitiés



Chris 06/01/2009 14:39

Bonjour,Mon père adorait Yvan Rebroff, et me rappelle entre autres de Casatchok, Kalinka...C'est vrai qu'à son décès on n'en a pas trop entendu parler.Meilleurs voeux pour 2009.Bon après midi 

Aimela 07/01/2009 09:56


on entend plus parler de chanteurs  style "star accadémie" que de vrais chanteurs et c'est dommage . En tout cas moi je n'oublie pas ( sourires) . Merci Chris et amitiés . Bonne année
 


Moun 04/01/2009 22:59

hé bé, que de souvenirs ! le kasatchok me faisait rire... bel hommage et mes amitiés

Aimela 05/01/2009 08:55


Eh oui, c'est bien vieux le kasatchok, dommage, j'aimais bien . Merci moun et amitiés


michel 04/01/2009 22:57

ah! si j'étais richequi ne se souvient pas de ce géant dans son manteau de fourrure à la voix formidable.??merci, martine, je ferais un blog un jour sur ce bonhommebisous.........michel de caen

Aimela 05/01/2009 08:57


Il avait une magnifique voix, autre chose  de ce que l'on entend à "la star accadémie" . Oui fais un article sur lui .  Merci et  bises Michel


denis 04/01/2009 21:03

je ne savais pas qu'il était mortmeric pour cette chronique j'ai le souveir de lui à la TV quand j'étais jeune en effetamitiésdenis

Aimela 05/01/2009 09:17


Oui, il est bien décédé mais c'est passé presque inaperçu dans les médias malheureusement. Merci Denis et amitiés


Babeth 04/01/2009 20:27

HAAA!!! Ivan Rebroff!! Qu'il était beau en cosaque! Sa voix était merveilleuse! Merci Aimela pour ce moment empli de nostalgie... Bisous.

Aimela 05/01/2009 09:18


Pour sûr qu'il était beau  et quelle voix  en plus. Merci Babeth et bises


Mony 04/01/2009 15:29

Il faisait partie des chanteurs à la voix grave que j'apprécie beaucoup. Merci de le faire revivre en ce froid dimanche.Bises, Mony

Aimela 05/01/2009 09:20


Il est vrai que sa voix était chaude et grâve. que de fois je rêvais des feux de cheminée accompagné de ses chansons. Merci Mony et bises


jacques 04/01/2009 13:49

je pssede tous ses disques eh oui il n'a pas été assez vu c'est dommage cr le personage en vaut la peine chanteur merveilleux
il va beaucoup manquer a la chanson russe
et son avbé maria ne resonera plus aussi bien
sauf au paradis
amitiés aimela

Aimela 05/01/2009 09:21


Quelle chance d'avoir ses disques Jacques , je n'en ai aucun , heureusement qu'il y a you-tube, je peux écouter quand même. Merci Jacques et amitiés