Gasper et Tilou

Publié le par Aimela

texte réédité
 

La tempête  a soufflé toute la nuit et ce matin, la neige a fait son apparition, les gamins heureux sautent et dansent insouciants. Dans un coin, a peine caché derrière des cartons, un clochard se gèle, son chien, le museau sur ses genoux dort. Ils ont faim...


 Il faut me lever et chercher de la nourriture se dit Gasper.  Il secoue délicatement son compagnon  et se mettent à l'ouvrage.
 
L'homme est fatigué, il marche lourdement le dos voûte, un quinte de toux grave le casse à chaque enjambée, son chien fidèle l'attend et le fixe avec des yeux tristes. Aucune aumône aujourd'hui, il dormira encore le ventre vite mais son chien, son ami, son confident, a besoin de vivre  . De toute son existence il n'a jamais imploré un dieu mais là, il est temps.

 

 - Et toi la haut, je te lance un ultimatum, tu me trouves à mon tilou, un maître sympa  sinon  j'organise une orgie, dont j'ai le secret,  dans ton jardin. 
 

 - Je suis désolé mais c'est à toi de le découvrir.
 

 - Comment ça moi ?  Tu n'as fait aucun  geste à mon sujet, là il s'agit de mon chien, c'est une victime...  lui.
 

 -  Je sais  et je te donne un indice, l'individu aura dans sa main un accessoire inutile dans l'instant.
 

 - Euh , un accessoire ?  Et comment ferai-je dans cette grande ville ?
 

 - Sers toi de ta tête.maintenant, je suis occupé alors salut .
 

  - Je savais qu'il était inutile de demander  même toi , il t'abandonne. Viens mon chien on va chercher tous les deux et s'il faut visiter le monde entier on le fera , foi de Gasper.


Les  voilà sur les sentiers, les places, dérobant de temps en temps ce qu'ils trouvent, juste le nécessaire à leur survie, lorsque soudain à un angle d'une voie , un homme s'avance une laisse à la main et aucun chien ne le suit .
 

- Eurêka ! Se dit gasper, je l'ai ton maître mon tilou, approchons.
 

 - Monsieur  excusez moi de vous déranger mais où est votre chien ?
 

  - Malheureusement, je sors de chez le vétérinaire et il me l'a euthanasié, il souffrait de trop . Comment vais-je faire maintenant sans mon animal ?
 

 - Je comprends et voyez vous moi j'ai mon tilou, il est jeune et moi très vieux, je ne vais pas tarder à partir et il sera seul. Comment fera-t-il s'il n'a à manger... des clous , c'est sûr il crèvera.
 

 -  Un animal si doux ? Laissez le moi, je saurais le garder, je vis dans une maison, j'ai une cour, il sera heureux .
 

-  Merci mon ami, Tilou, viens là mon toutou, tu vas aller avec le monsieur, il t'aimera et te donnera toutes les croquettes dont tu as besoin. 
 

La laisse accrochée au collier, un serrement de mains, une caresse et Tilou va de son pas traînant avec le nouveau laissant derrière lui Gasper en larmes.
 

 Levant la tête vers le ciel  -  Merci toi le vieux, j'arrive, attends moi.

2005/2006

 

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Florence 04/05/2017 11:28

Florence - Testé pour vous
Bonjour...je retrouve avec plaisir et tristesse ce texte que j'ai relu...il est toujours aussi émouvant, même après ma 2ème lecture...Je crois que la pire des situations est la solitude...vivre le pire, mais à 2 est bien plus possible que de vivre le pire mais seul(e)...c'est du moins ce que je pense...a-t-il eu raison de donner son ami, son coeur ? Je ne sais pas...il n'a pas été égoïste et du coup, restera seul pour affronter le pire...il épargne son ami..mais...
Pas facile de dire ce que je ferais dans une telle situation..je ne sais vraiment pas...
Je te souhaite une excellente journée, avec plein plein de bonnes choses...à très très bientôt

aimela 04/05/2017 18:23

La solitude même à 2 est aussi terrible que seul surtout lors-qu' on crève de faim et que l'on n'a pas de toit sur la tête. Il ne voulait pas que son chien en subisse les conséquences . Merci Florence, bonne fin de semaine et bises

michel 01/05/2017 20:54

effectivement ,j'ais commenté ton texte en 2009
Sur cette terre les animaux et les humains souffrent
Mais les politiques eux,ne souffrent pas
En cette période électorale .......aurons-nous 1 os ???? that is the question ???
Bisous Martine
Michel

aimela 04/05/2017 18:25

Je suis d'accord avec toi, seuls les politiques, les gros riches ne souffrent pas , du moins pas des mêmes choses que nous . Merci Michel, bonne fin de semaine et bises :)

Solange 01/05/2017 16:18

Une histoire très touchante et bien racontée. J'aime ça.

aimela 04/05/2017 18:25

Merci Solange :) Bonne fin de semaine et bises :)

Florence 01/05/2017 09:46

Florence - Testé pour vous
Bonjour. Emouvant, très émouvante histoire...qui malheureusement doit arriver bien plus souvent qu'on ne le pense...une fin heureuse pour le chien...mais dans la vie, pas certaine que ça se termine aussi bien. Le vieil homme a pensé à son chien, se forçant à oublier que lui mourra seul, affamé, dans le froid...un altruiste qui s'ignore ? Si dieu existait, il aurait bien trop de boulot et forcément, qu'il démissionnerai, c'est certain ;-)
Je te souhaite une excellente journée et à très bientôt...et au fait, bon 1er mai...je n'ai pas de muguet à t'offrir, mais crois moi, le coeur y est :-)

aimela 04/05/2017 18:28

Je vois des sans abris avec leur chien et cela me fait mal, le pire c'est qu'il y en aura de plus en plus vu ce que nous prépare notre futur président que je hais( son programme) tout autant que la Marine :(

fabienne 22/02/2009 10:23

c'est beau, c'est triste, c'est bien pour le chien mais pour le pauvre p'tit vieux? il va se retrouver seul, sans son toutou :-(big bisous

Aimela 23/02/2009 10:34


Oui, il va se retrouver seul mais peu de temps car ses jours sont comptés malheureusement  sinon , il aurait gardé Tilou. Merci Fabienne et  bises


LIZOTCHKA 21/02/2009 00:54

Très émouvant!

Aimela 21/02/2009 13:28


Merci Beaucoup Lizotchka, de ton petit passage sur mon petit texte, cela me fait très plaisir


Moun 19/02/2009 20:31

jolie histoire à tirer l'émotion du lecteur et rien que pour ça j'aime beaucoup ! bises

Aimela 21/02/2009 13:40


Merci  Moun, c'est trop gentil :)  Amitiés    


Viviane 19/02/2009 10:34

Qu'elle est émouvante ton histoire, elle m'a donné la chair de poule parce que je suis certaine que bien souvent, des clochards se saignent pour leur seul et unique compagnon. merci Aimela de nous rappeler à ces réalités là de plus en plus fréquentes chez nous

Aimela 19/02/2009 11:14



Les clochards s'occupent énormément , se saignant comme tu dis de leur chien, c'est leur seul ami dans la misère ,  les animaux ne jugent pas. Merci Viviane et bises



Babou* 18/02/2009 19:07

Une histoire bien dans l'air du temps hélas... mais magnifiquement racontée...  Bisous à toi de babou*

Aimela 19/02/2009 11:20


Je crois  que le texte pourrait être de tout temps malheureusement. Que sera demain ? Cela me fait peur. Merci Babou et bises


Claudie Becques 17/02/2009 18:38

Voilà un texte très émouvant Aimela. Moi quand il y a un chien... snifff... je ne résiste pas... et la misère aussi ! Belle idée Charlot. J'imagine très bien la scène avec lui comme clochard.Bises. Clo

Aimela 18/02/2009 13:00


j'ai hésité pour la photo mais , elle va trop bien avec le texte  à moins que cela soit le contraire ( sourire) Merci Clo