Le canard Sauvage

Publié le par Aimela

Avec l'association, je peux aller de temps en temps  voir des spectacles à petits prix, si je ne vais pas aux concerts car  la musique n'est pas trop ma tasse de thé, je vais au théâtre. Nous n'en avons pas programmé beaucoup cette année  et j'ai trouvé le moyen de rater une séance  dimanche , mes copines l'ont tellement aprécié  qu'elles s'amusent à me titiller le couteau dans le coeur, les vilaines . Hier soir , je n'ai pas manqué la séance  mais c'était une autre pièce , plus intimiste :



 Le canard sauvage

avec
Judith Henry, Isabelle Hurtin, Géraldine Martineau,
Fred Ulysse, François Loriquet, Jean-Claude Frissung,
Philippe Faure, Rodolphe Congé, Brice Cousin

mise en scène
Yves Beaunesne

traduction et adaptation
Marion Bernède
et Yves Beaunesne

Le passé explique notre comportement présent. Révéler ce qui est caché n’est pas toujours salutaire, c’est pourtant l’enjeu de la recherche de la vérité. Le théâtre d’Ibsen, qui pour l’essentiel abonde en ce sens, possède cette force particulière d’être parabole pour nos vies. Un théâtre naturaliste, symboliste aussi.

Yves Beaunesne partage avec le public une poésie intense de la psychologie des protagonistes qu’il met en scène. Il était naturel qu’il fasse ce détour par le théâtre d’Ibsen, et se penche sur le sort des femmes de son théâtre. Justement dans ce Canard sauvage, chez une famille apparemment sans histoire, voilà une femme
au passé lourd de secrets et sa fille, adolescente de 14 ans, qui sera comme la caisse de résonance de la révélation de la vérité. Victime par ricochet des erreurs des autres, une tragédie de l’hérédité. Que reste-t-il lorsque les mensonges viennent au jour ? Certainement pas le bonheur, semble répondre le dramaturge scandinave par ce drame construit avec rigueur où le dévoilement est souffrance. L’arrivée d’un homme au sein de la quiétude familiale, dénonçant le passé pour aider la vérité à advenir et provoquer à vivre dans la lumière, se révèle un catalyseur du pire effet. Sauront-ils refranchir leur passé, ces héros simples que l’on croyait sans histoire ? Lorsque tombe le rideau, il n’y a plus qu’à ramasser les morceaux.

Si la pièce est bien, je suis un peu déçue  car je ne pouvais pas entendre toute le pièce, certains passages étaient dits  assez bas et au fond de la scène et ça cela gache un peu le plaisir surtout que je suis à moitié sourde,     sinon  j'ai adoré le jeu juste de l'adolescente




Commenter cet article

Jakline 15/03/2009 00:10

J'ai vu aussi cette pièce il y a peu de temps http://lignesdefuite.over-blog.com/article-27215288.html

Aimela 15/03/2009 11:53


je viens de passer sur ton blog pour voir, nous sommes d'accord sur cette pièce  surtout sur le rôle de l'ado . Merci Jakline


michel 12/03/2009 21:15

si tu n'as pastout entendu, cela te permet d'imagineret, te connaissant,pour toi, ce n'est pas un problèmebisousMichel.....de caen

Aimela 13/03/2009 10:20


c'est vrai que cela ne m'a pas dérangé dans la compréhension de la pièce mais quand même , j'aurai bien aimé tout avoir, j'ai payé pour ça ( rires) . Merci Michel et bises


Claudie Becques 12/03/2009 13:20

Faut augmenter...Je disais qu'il faut augmenter le sonotone...Oh ! Plus fort le sonotone !Ah ma pauvre Aimela c'est dur de vieillir hein ? (mdr)Bisous (m'en veux pas de t'avoir chariée)Clo

Aimela 13/03/2009 10:27


Heins ... Quoi ? Sono...tone  ?  Excuse  moi, je n'entends pas car je n'ai même pas les moyens de m'en acheter 1   Il y a un drole de Zozo qui me prend tous mes sous   . Tu sais , j'ai beaucoup d'humour, je pratique l'auto-dérision et
crois moi que je suis  beaucoup plus  dure que toi à mon sujet ( morte de rires) . Merci Clo et bises  


jacques 12/03/2009 10:26

tu es sourde? moi je n'y vois pas trop bien on ferait la paire (rires)amitiés martine

Aimela 13/03/2009 10:32


 Sourde  euh ! pas tout entière, déjà la moitié  cela me gène parfois  au théâtre  parceque pour les réunions, je m'en moque un peu, c'est trop ennuyeux.  Tu
 sais il n'y a pas que les oreilles chez moi qui sont atteintes , c'est le tout ( morte de rires) . Merci Jacques et amitiés  


liedich 12/03/2009 10:07

Bon, la prochaine fois tu m'emmènes ! Je te dirai ce que tu n'entends pas ou ne veux pas entendre (dans le passé peut être ???) et tu me diras ce que je ne vois pas.A Cannes, peu de théatre, je trouve cela dommage !Que ta journée soit douce Joli prénom.

Aimela 13/03/2009 10:35


Au théâtre, je veux tout entendre pour ce qui est par ailleurs , je m'en moque  bien ( sourire) . Dommage que tu sois si loin  et que tu n'as pas beaucoup de théâtres, c'est avec plaisir
que je t'aurai accompagné. Merci  Liedich et bonne journée