Blues du Phéhèredeux( pour miletune)

Publié le par Aimela

 

 robot

Matin lever à six heures et ce jusqu'à vingt deux heures, entre temps, ménage, cuisine, repassage et tout le bazar aucun moment de paix et sans salaire. Il me semble que l'esclavage a été banni et pourtant, j'en suis un et bien malheureux, moi j'aurai voulu étudier, lire des auteurs célèbres, inventer des machines pour nous rendre , nous les robots , heureux et libres . J'ai bien essayer de me faire comprendre, au début, par des phrases : » moi, pas disposition correcte. La patronne a farfouillé dans mon mode d'emploi, trifouillé les boutons si bien qu'elle m'a ramené chez le marchand .

 

Réparé, il m'a fallu rattraper tout le travail en retard. Le plus dur c'est la cuisine comme je ne sens rien, je laisse tout brûler, il faut dire aussi que pendant cela cuit, je m'échappe sur l'ordinateur de la maîtresse lorsqu'elle vaque à ses occupations à l'extérieur . Lorsque celle ci rentre, elle ouvre toutes les fenêtres afin de faire sortir toute la fumée. Ah ! cette petite brise qui me secoue les neurones que cela fait du bien malheureusement cela ne dure que peu de temps. Je suis un pauvre robot acculé à toutes les tâches ingrates et j'en ai marre de vivre ainsi .

 

J'aimerai tant avoir une compagne pour passer mes nuits au chaud d'ailleurs j'en ai aperçu une appelée robote sur un site d'écriture, elle est libre, je vais essayer de la contacter mais en attendant, il faut que je sorte de cette baraque que je forme un syndicat, j'ai même le nom SDRL ( syndicat des robots libres) afin d'aider tous les robots à se libérer de leurs liens et après à moi le bonheur.

 

 

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

michel 08/09/2013 22:06


on s'évade dans le temps


nous sommes tous des robots, soumis ou démis................


ainsi va la vie même d'un robot

Aimela 09/09/2013 10:32



Eh oui mon pauvre monsieur, la vie est bien compliquée  Merci Michel et bises



Solange 02/09/2013 22:14


Si les robots se mette à penser alors on est pas au bout de nos peines.

Aimela 04/09/2013 12:55



je crois que cela va encore plus compliquer la vie qui l'est déjà beaucoup . Merci Solange et amitié



liedich 02/09/2013 18:21


J'aime ce style d'écrit qui reconnait que la vie n'est pas que la nôtre avec nos besoins, nos envies, nos caprices à faire réaliser plus par les autres que par nous mêmes. Et si nous
 changions tout cela en appréciant ce Robot, en l'aimant, en le remerciant, en le câlinant. Ne travaillerait il pas mieux ? Ne pourrions nous partager un peu d'affection au faire répétitif
qui est le mien aujourd'hui mais aussi celui de ma "fausse" compagne qui exige sans cesse ? 


Ah, le SDRL ! Et bien non, je vais faire autrement. Je vais tomber en panne tant que l'on ne me respectera pas. Et voilà, le premier Robot d'opposition. Il faut bien que cela commence un jour.
Mon non : ROBOTELA mais l'on m'appellera RODIBA. 


Si quelqu'un m'aime déjà, vite, qu'il m'appelle ! Je sais faire tant de bonnes choses.


A tout de suite...

Aimela 04/09/2013 13:00



Avant de t'appeler, il faudrait peut-être que tu donnes ton numéro de téléphoe  Robida . en attendant tu peux tomber en panne cela ne me dérangera pas vu que je n'ai pas de
robot  .


Merci poète et bonne journée, il fait encore beau 


 


 



flipperine 02/09/2013 17:35


même les robots se fâchent maintena nt et font des bêtises mais où va t-on dans tous les cas certains nous sont bien utiles

Aimela 04/09/2013 13:01



C'est vrai que certains robots sont utiles mais pas tous . Merci Flipperine et amitié



jacques 02/09/2013 12:19


pauvre robot !!!


amitiés martine 

Aimela 04/09/2013 13:02



Et oui même les robots sont malheureux  Merci Jacques et amitié



Nina Padilha 02/09/2013 12:14


Les machines prendont-elles le pouvoir sur nous ?
Mazette...
Bisous !

Aimela 04/09/2013 13:04



pour l'instant aucun souci mais  dans l'avenir ... Qui sait  Merci Nina et bises