Chez nous

Publié le par Aimela

 

Chez nous, Monsieur, on consomme la vie.

Nos transports sont locomotion, métro, dodo plus amusant que le sommeil qui semble éternel.

Nous avons le caractère violent de la lune feu.

Nos songes Monsieur, sont consumés dans un cirque où les clowns ne sont plus rois. Sale histoire, n'est-ce-pas, le naturel est tassement de neige.

A qui se confier alors si ce n'est dans l'âme d'une terre sans ronces ?

Quel penchant nous fait aller vers un lieu autrement qu'en avion ?

Ça pilonne dur, Monsieur, et pendant ce temps, l'enfant perd son innocence.

 

Je veux, Monsieur, que l'on me dise … Et puis non... Rien.. Taisez vous. 

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Michel 26/09/2015 15:55

je te refais un coucou, mon dernier commentaire date de 2012
Comme le temps passe
bisous
michel

aimela 27/09/2015 14:17

Oui, le temps passe vite, mon fils a passé 15 jours chez moi et le voilà reparti :( merci Michel et bises

Bernieshoot 26/09/2015 14:05

le silence est souvent très riche

aimela 27/09/2015 14:18

C'est vrai que le silence est riche à condition que l'on en ait pas peur . Merci Bernieshoot et bonne semaine :)

flipperine 25/09/2015 11:21

parfs il faut mieux se taire que de raconter n'importe quoi et faire mal

aimela 27/09/2015 14:19

Et il y en a des gens qui par leur paroles font du mal :( Merci Flipperine et amitié

clara65 25/09/2015 07:36

Moi, je veux bien qu'on me dise certaines explications !
Belle fin de semaine.

aimela 27/09/2015 14:30

Ce texte parle avec ironie et tristesse la folie du monde, Le monsieur ne peut pas dire si un jour tout cela s'arrêtera alors on le fait taire. c'est une des explications et surtout la plus facile car j'ai un cerveau très embrouillé ( rires) Merci Clara et bonne semaine :)

Solange 24/09/2015 15:14

Il ne faut pas faire taire ce monsieur, peut-être que j'aurais fini par comprendre.

aimela 27/09/2015 14:26

Même si le monsieur aurait parlé, il n'aurait pas pu affirmer que la folie du monde se terminera un jour . Merci Solange et amitié

Quichottine 24/09/2015 09:36

...

Je crois qu'il n'y a rien à comprendre, juste à relier, à relire (tiens, c'est marrant, je n'avais pas vu que c'était un anagramme) en laissant les mots faire leur chemin.

Je me tais, mais il y aurait beaucoup à dire sur notre propre quête inutile, de plus en plus rapide, et de moins en moins attentive à ceux que nous laissons en chemin.

Passe une douce journée. Bisous.

aimela 27/09/2015 14:29

Tu as tout compris. On naît, on vit , on meurt et dans tout ça, le monde qui tourne à l'envers. Où trouver une place ? . Merci Quichottine et bises

Rebecca G. 23/09/2015 22:43

Moi non plus, je n'ai pas compris le sens, mais les mots sont si jolis que le charme opère tout seul...! ;) J'aime beaucoup, beaucoup, beaucoup... Bisous.

aimela 27/09/2015 14:31

Ce texte parle avec ironie et tristesse la folie du monde, Le monsieur ne peut pas dire si un jour tout cela s'arrêtera alors on le fait taire. c'est une des explications et surtout la plus facile car j'ai un cerveau très embrouillé ( rires) Merci Rebecca et douce semaine

liedich 23/09/2015 16:03

Bonjour, voici réponse que je ne comprends pas. J'en tiens compte pour ce qui est appelé demain.
Longue vie. L.

aimela 27/09/2015 14:34

est ce que tu comprendras mieux celle là Ce texte parle avec ironie et tristesse la folie du monde, Le monsieur ne peut pas dire si un jour tout cela s'arrêtera alors on le fait taire. c'est une des explications et surtout la plus facile car j'ai un cerveau très embrouillé. Merci poète d'être revenu faire un petit tour sur mon blog et douce semaine.

Tizef 23/09/2015 15:43

C'est tout simplement superbe ... Pourquoi ? Tais-toi donc !

aimela 27/09/2015 14:36

Le monsieur est incapable de répondre sur le temps que prendra la folie du monde s'arrêtera( sourire) Merci Loïc et amitié

Renee 23/09/2015 14:47

Un texte assez étrange mais qui veut bien dire l'absurdité de notre société et ces dérive, je me trompe? Bisessss

aimela 27/09/2015 14:37

Tu ne trompes pas , c'est bien l'absurdité du monde qui est décrit ici . Merci Renée et bises