Comme une princesse ( Mony)

Publié le par Aimela

Princesse
Je fais partie de l'atelier d'écriture par mails "Les poudreurs d'escampette" tout comme mon amie Mony  qui m'a toujours encouragée dans mes écrits et cela depuis mes débuts sur ce site. Vous la connaissez un peu, j'ai déjà déposé  un texte d'elle sur ce blog "Le fils du vent". 
Là elle m'offre

comme une princesse


Il n'est pas facile de trouver la position idéale pour lire mais là, pour une rare fois, je suis installée comme une princesse. Pas de télé allumée, pas de relégation dans la cuisine où tant de fois ma chaise grinçante partage mes lectures, non cette après-midi la maison est tout à moi et le divan garni de coussins moelleux est mon Eden, ma terre promise. Ce moment tant attendu je m’en délecte, le savoure comme un caramel mou qui lentement fond dans la bouche et fait saliver de bonheur.

Le livre est d’un petit format, agréable au creux de mes mains et sur sa couverture La Jeune fille Rebelle, telle Mona Lisa, me fixe de ses yeux énigmatiques. De Vinci ? Oui, c’est bien à lui que l’on doit ce portrait de Ginevra Benci.

Déjà les phrases courtes et rythmées m’emmènent, à contrario de ce que suggérait le tableau d’époque Renaissance, vers le cœur du Moyen-âge. Blottie bien au chaud,  je frissonne pourtant au centre d’un hiver en tous points semblable à celui que nous vivons et je suis plongée en totale immersion dans une chambre où se démènent des servantes autour d’une femme en couches.
Naissance, enfance, père dur, mère absente, batailles, leçons d’escrime, douleurs, joies ou pertes se succèdent et cette petite fille rebelle se fait attachante au fil des pages. Mes racines ne sont pas loin, les lieux évoqués me sont non pas familiers mais connus et les évocations historiques me ramènent à mon manuel scolaire tant de fois feuilleté avec ravissement. La bataille des éperons d’or, les guildes puissantes mais aussi le port de Bruges ou les épidémies de peste se mêlent à des croyances extravagantes, à des amours contrariés.
De temps à autres, je lève les yeux, regarde se chamailler les moineaux et les mésanges autour de la mangeoire installée sur la terrasse, observe une pie ou une merlette à l’affût d’une croûte de fromage, d’un bout de pomme. Puis à nouveau, d’un grand saut dans l’espace-temps, je m’en retourne à l’ère médiévale.
Mais déjà Marguerite de Flandre quitte le château de Male, déjà d’autres épreuves l’attendent et le livre se referme à regret laissant un état de manque bien présent m’envahir. Et tandis que l’obscurité s’installe peu à peu le goût du caramel fait place à une faim qui tiraille mes neurones.
Alors, étrangement, je me surprends à chantonner « Google, Google es-tu là ? »

Le 9 janvier 2010

,Princesse 2
Le livre qui l'a inspirée : La jeune fille rebelle – de Jean-Claude Van Rijckeghem et Pat Van Beirs – Editions Mijade –novembre 2009

Publié dans Auteurs-amis

Commenter cet article

le musicien du dimanche 21/01/2010 04:52


Quelle douceur à lire ce résumé d'experience jubilatoire et solitaire...mais...que vient faire google par ici?


Aimela 21/01/2010 10:41


Je pense que Mony a du aller sur google pour en savoir plus  sur cette période  mais je ne suis pas elle  alors si elle passe, elle te dira . Merci Musicien et amitiés


Russalka 14/01/2010 14:52


je retrouve là avec infini plaisir l'écriture puissante et fluide de notre Mony
merci de lui donner cet espace, tu es vraiment un amour, Aimela...


Aimela 17/01/2010 11:13


Un amour? Pas à ce point Mony est une amie  tout comme toi et quelques autres , de plus j'admire ce qu'elle
écrit  alors comme elle n'a pas de blogs, je dépose  quelqes uns de ses textes sur mon blog . Merci pour elle Viviane et bises


Corinne 13/01/2010 16:17


tu vois aussi j'aime bien me mettre dans le canapé entourée des coussins, souvent ma chienne est couchée là à côté de moi
Très agréable à lire la page de ton livre, on se met facilemment dans l'ambiance mais moi ce n'est pas un caramel qui me tente mais plutôt un p'tit morceau de chocolat

bonne journée

bisous


Aimela 14/01/2010 09:08


Merci pour Mony et moi Corinne, passe une bonne journée, amitiés


michel 13/01/2010 13:56


Que dire ????

bisous
michel


Aimela 14/01/2010 09:10


Pas grave , Mony sait tout comme moi que ce n'est pas facile de faire un commentaire. Nous te remercions Michel d'être passé et d'avoir lu . Bises


jacques 26 13/01/2010 13:20


saint google est tu là?
bravo a l'ecrivain
amitiés martine


Aimela 14/01/2010 09:29


Merci pour Mony et pour moi Jacques, amitiés