Destins nord , sud

Publié le par Aimela

 

 

 un parc

Rencontre d’anciennes copines

Introduction 

 

 

Un petit sketch à deux personnages, sans prétention.

 

 

 

 

 

Dans un parc,deux femmes qui s’étaient perdues de vues, se retrouvent après bien des années, grâce au net.

 

Miranda – Je suis drôlement contente de te voir, cela fait bien longtemps que nous nous sommes pas vues.

 

Victoire – Depuis le lycée, je crois. Moi aussi, je suis contente et tout ça grâce au net, c’est une sacré invention ce machin.

 

Miranda - Tu te rends compte sans lui, nous n’aurions pas pu nous retrouver, après toutes ces années. Dis moi qu’es tu devenue après la terminale ?

 

Victoire( gênée) - Moi tu sais après le bac, je me suis mise à travailler et toi ?

 

Miranda – Je suis allée à la fac et puis comme plus rien ne m' intéressait, je me suis mariée avec un mec riche aux as .

 

Victoire – Dis donc tu en as de la chance, moi je rame pour gagner ma vie et c’est dur, tout augmente dis donc, même l’âge.

 

Miranda – Comment ça ?

 

Victoire - Ben oui, hier j’avais vingt-ans aujourd’hui, j’en ai trente.

 

Miranda – Trente ? Tu débloques là, tu as le même âge que moi. Au moins. chez toi, il y a un truc qui diminue...

 

Victoire – Mon porte monnaie, je sais

 

Miranda – Non, ta cervelle, elle était déjà petite mais là, cela baisse un peu.

 

Victoire – Tu sais quand je disais que tout augmentait, j’ai l’impression que tu as pris un petit peu de taille.

 

Miranda – Dis moi que je suis grosse pendant que tu y es ? Moi qui fais toujours un régime et attention à ce que je mange, je n’ai pas pris un gramme.

 

Victoire – Ah ! Je croyais, dis, tu te rappelles de nos années école ?

 

Miranda – Bien sûr, tu étais la préférée, tous les garçons te tournaient autour.

 

Victoire – Ils ont tournés longtemps mais non jamais trouvé l’entrée .

 

Miranda – Tu veux dire que tu ne t’es jamais mariée ?

 

Victoire – Non jamais

 

Miranda – Mais tu as eu des amants au moins ?

 

Victoire – Oui quelques uns mais mariés à des boudins.

 

Miranda – Ils pouvaient divorcer.

 

Victoire – Pourquoi faire ? Se marier avec moi ? Pas question, je tiens à ma liberté.

 

Miranda – Tu parles d’une liberté, tu es seule.

 

Victoire - Oui et alors ? Cela ne m’empêche pas de vivre et puis, je n’ai pas le temps.

 

Miranda – Ah bon ? Tu fais quoi maintenant ?

 

Victoire – Je suis artiste.

 

Miranda – Artiste ? Et dans quoi ?

 

Victoire – La cambriole

 

Miranda – Et cela te rapporte ?

 

Victoire – Que dalle tu devrais dire, ils ont tous des alarmes à infra-rouge, dis tu en as ?

 

Miranda – Quoi ?

 

Victoire – Des alarmes tiens, tu es bien avec un riche ?

 

Miranda – Étais, c’est fini.

 

Victoire ( déçue) – Mince alors, tout ce boulot pour rien, va falloir que je change de branche alors...

 

Miranda – Tu veux bien m’expliquer, je ne comprends plus là.

 

Victoire ( se sauvant) – Écoute, j’ai été vraiment ravie de te revoir mais il y a un stage de mathématiques rythmiques, je vais m’inscrire, à la prochaine.

 

Miranda (criant au loin) – Eh ! Mets moi un mail en rentrant, je ne sais pas où tu habites et je n’ai pas ton numéro de téléphone.

 

Victoire – OK , bises( criant elle aussi, puis toute seule) Elle est vraiment conne ou quoi ? Elle a cru que je voulais la revoir pour ses beaux yeux ou sa conversation de bourge, elle rigole, c’est son pognon que je visais mais je suis arrivée trop tard, elle a divorcé .

 

Miranda ( de son côté) Charmante cette rencontre mais la pauvre a bien mal vieilli, Dieu que je n’aimerais pas avoir ses rides. Ce n’est pas tout ça, je vais retrouver mon beau milliardaire. Avec lui au moins pas de soucis d’argent, à moi la chirurgie esthétique et les bijoux.

Commenter cet article

Solange 14/10/2013 20:31


Des amies comme ça on peut s'en passer, bravo pour le texte.

Aimela 18/10/2013 10:50



Je suis d'accord avec toi  Merci Solange et amitié



michel 12/10/2013 23:54


Pas mal, Mais là; Victoire n'a pas crié Victoire


Ou vas-tu chercher tout cela


bisous.........michel

Aimela 14/10/2013 11:08



Même si cette  histoire est inventée , il y a bien de  par le monde des filles aussi "sympas" qu'elles, il suffit de regarder nos alentours mais je ne ferai pas de dessin. Cela ne
demande pas une grande imagination   
. Merci Michel et bises 



Quichottine 12/10/2013 22:22


Oups ! Suis fatiguée, moi... je voulais dire "Martine".

Aimela 14/10/2013 11:10



Aucun souci, je sais que tu as fourni un sacré travail alors  il est normal de faire des erreurs , j'en fait  pas mal moi aussi mais sans rien faire . Merci Quichottine et bises 



Quichottine 12/10/2013 22:21


Je suis morte de rire !


Mais c'est un beau moment que celui que je viens de passer. Merci, LN.


Passe une douce soirée.

Aimela 14/10/2013 11:12



Je suis contente que mes  "délires"  t'aient fait rire, c'est le but  Merci Quichottine et
bises 



flipperine 12/10/2013 15:43


deux copines au caractère bien différent et où l'amitié en fait n'est guère profonde

Aimela 14/10/2013 11:16



Il n'y a même pas d'amitié lorsque les "copains ou copines cherchent à profiter de l'autre : une belle hippocrisie  comme il y a partout malheureusement  dont tu as peut-être comme moi
 pu souffrir. Merci  Flipperine et amitié  



emma 12/10/2013 12:56


eh bien sacrées copines dis donc !!! tu es vraiment à l'aise avec le théatre

Aimela 12/10/2013 13:39



Heureusement que c'est inventé de toutes pièces quoique...On pourrait trouver ça dans la ville réelle.  J'adore
le théâtre et je m'amuse infiniment avec les  dialogues. Merci Emma et bises 



jacques 12/10/2013 12:26


un bon moment passé chez toi 


amitiés martine

Aimela 12/10/2013 13:40



Merci Jacques et amitié 



Mony 12/10/2013 11:57


Voilà une rencontre bien aigre 


A ne pas renouveler !

Aimela 12/10/2013 13:41



Hihi ! Histoire inventée  de toute pièce  Merci Mony et bises