Drame dans l'immeuble

Publié le par Aimela

 

 Je remercie cincèrement  mes fidèles lecteurs de m'avoir suivi dans l'immeuble, votre torture va bientôt prendre fin ...promis

 

Margo Selski                                         

  Margo Selski

Drame dans l'immeuble
 suite de l'immeuble sympathique



Un cri, Monique a peur. Que se passe t-il en bas, se dit-elle ? Que faire ? Monique sort  sur le palier et descend quelques marches. Rien, le silence ... elle n'est pas rassurée. L'atmosphère semble pesante. Elle s'apprête à rentrer lorsqu'un long cri l'en empêche. Elle dévale l'escalier ... personne. Je n'ai tout de même pas rêver, se dit-elle, je l'ai bien entendu ce cri, mais d'où vient-il ? Elle ne sait pas  qu'un  drame couve dans  l'appartement de Madame Carret

Georgette a réussi à tirer Matthieu dans sa cuisine. C'est qu'elle a de la force, cette femme délirante. Elle l'a assis sur une chaise près de sa table où se trouve les couverts. D'une main, elle tient Matthieu, de l'autre, elle ouvre, le tiroir et sort un couteau.

    - Bouge pas, je ne te ferais pas de mal, je veux juste te présenter à papa et puis on se mariera;

   - Ca ne va pas, non ! Je n'ai pas l'intention de me marier avec vous.

   -  Dis moi que tu m'aimes. Dis le moi, je t'en prie.

    - vous êtes malade, c'est un  médecin, qu'il vous faut.

    - Tais toi, tu entends, tais toi où je me sers de mon couteau.

Matthieu gigote sur sa chaise mais le couteau s'approche dangereusement de son cou.

   - Tu verras comme on sera heureux tous les deux, on aura des enfants. Papa ne sera pas content au début mais tu sauras le convaincre n'est-ce pas ?

Elle s'approche de lui et l'embrasse goulûment sur la bouche. Matthieu dégoûté, crache ce baiser et crie, crie encore mais le couteau se pointe de plus en plus sur sa peau. Une goutte de sang coule.

    - Tu es à moi, personne ne te fera du mal, je te protégerai mon amour ...mon merveilleux amour.

Soudain des coups à la porte, police ! ouvrez la porte.

     - Jamais !

      - Madame, ouvrez cette porte s'il-vous-plaît.

      - Jamais, vous avez entendu ? Jamais ! Il est à moi et personne ne me le prendra.

      - Si vous n'ouvrez pas on la défonce.

      - Défoncez ! Défoncez !  vous n'entrerez pas. Je ne veux pas qu'on touche à mon homme.

- On en a pas l'intention, on cherche un voleur et quelqu'un nous a signalé qu'il était entré   chez vous Madame.

          -  Il n'y a pas de voleur...


La fenêtre se brise,  un policier surgit, attrape Georgette, lui arrache le couteau des mains et la maintient au sol.

Tout est rentré dans l'ordre dans l'immeuble. Les pompiers sont venus chercher Georgette et l'ont enfermée dans un hôpital psychiatrique.


Matthieu et Monique sont devenus amis, il a même épousé sa fille Corinne et vivent sereinement dans cet immeuble sympathique où plus rien n'est arrivé depuis l'internement de Georgette. Au fait qu'est- elle devenue ? ...


A suivre

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

Florence 01/09/2015 08:25

Florence - Testé pour vous
Coucou..je pensais trouver la suite et fin...je reste sur ma faim mais je reviendrai, sans fin...à très bientôt

aimela 01/09/2015 10:13

La fin arrivera demain avant que je ne change d'ordinateur, le mien arrive à sa fin malheureusement. Un de mes fils vient samedi et me vend son portable, il va tout m'installer mais ma tour me manquera :( Merci Florence et amitié

Florence 30/08/2015 19:10

Florence - Testé pour vous
Bonjour...oh la fin est rapide...tu avais peur de nous ennuyer et de nous lasser ? Pourtant, j'aimais bien moi, suivre les péripéties de l'immeuble...Mais qu'importe, tout est bien qui finit bien...du moins pour ceux qui ne sont pas à l'hopital... Est-ce qu'en emmenant Georgette ils ont pensé à embarquer la photo de son père ? J'espère que oui sinon elle ne va pas être bien..Je pense qu'elle a beaucoup souffert pour être malade à ce point...Je reviendrai lire la fin, avec impatience...à très bientôt et merci pour ce roman sorti de ton esprit

aimela 01/09/2015 10:09

Je ne sais pas si Georgette a la photo de son père à l’hôpital, je n'ai pas pensé à ça lorsque j'ai écrit l'histoire ( rires) Il y a des parents qui font beaucoup de mal à leurs enfants et les blessures morales sont pire qu'une gifle un jour de colère. Merci Florence et bises

Solange 30/08/2015 17:14

C'est bon de savoir qu'elle est internée, je reviens pour la suite.

aimela 01/09/2015 10:02

Merci Solange et amitié :)

Michel 30/08/2015 15:01

Je te l'avais bien dit qu'elle était " fêlée"
Tu m'aurais écouté, les pompiers ne seraient pas venus, la police non plus et, l'on aurait fait des économies
Mais, c'est pas fini, que vas-tu nous écrire ???
Bon dimanche
bisous
michel

aimela 01/09/2015 10:01

C'est sur que si je t'avais écouté, rien de tous les malheurs ne seraient arrivés mais il n'y aurait pas eu non plus d'histoire ( rires) . Merci Michel et bises

Quichottine 30/08/2015 13:43

Ouf !
J'ai bien cru qu'elle allait le tuer...
Merci à Monique d'avoir appelé la police.

Tu as tort de dire que tu es un écrivaillon, tu écris très bien.
J'adore !

aimela 01/09/2015 09:59

C'est gentil de dire que j'écris bien, je fais ce que je peux mais cela ne va pas toujours comme je veux et je suis béate d'admiration devant des auteurs plus affirmés. Merci Quichottine et bises

Mony 29/08/2015 19:21

Je ne peux que lui souhaiter une guérison à cette triste femme.

aimela 01/09/2015 09:56

Espoir, espoir , peut-être, peut-être pas . Merci Mony et bises

Bernieshoot 29/08/2015 18:21

sincèrement ? mais c'est un plaisir

aimela 01/09/2015 09:54

C'est gentil, merci Bernishoot et amitié

clara65 29/08/2015 17:29

Heureusement, le dénouement est heureux ! pauvre folle, elle est capable de s'échapper de l' HP !
Je reviendrai lire la suite.
Bon week-end.

aimela 01/09/2015 09:54

Oui, le dénouement est heureux pour l'immeuble pour Georgette, tu auras la réponse demain :) Merci Clara et bonne semaine

Renee 29/08/2015 16:27

Elle se soigne ou fais semblant et dès qu’elle seras dehors fini la tranquillité de l'immeuble...non? Bisse

aimela 01/09/2015 09:53

Je te rassure l'immeuble restera tranquille :) Merci Renée et bises

flipperine 29/08/2015 11:40

vivement la suite

aimela 29/08/2015 12:05

La suite et fin arrivera mardi ou mercredi après j'essaierai de trouver d'autres textes ( les miens ou ceux des copains et copines en attendant la reprise de mon petit atelier d'écriture qui aura lieu fin septembre. Merci Flipperine et amitié