La commode de Lorye

Publié le par Aimela

Aurélia thierrée

 


 

Maintenant que je suis bien installée, personne ne pourra la prendre sans que je m'en rende compte se dit Lorye.



La commode a toujours été le meuble important de sa grand mère. Une fois par an elle passait des heures à la poncer dans le sens du bois puis la vernir et enfin la reluire. Le reste du temps elle l'encaustiquait à la cire d'abeille qui sentait bon. Lorye avait perdu ses parents dans un accident alors qu'elle était petite, c'est sa grand-mère qui l'a élevée, ses oncles et tantes ne voulant pas d'elle. Lorye aimait ce mastodonte et surtout l'odeur de la cire assistait sa grand mère jusqu'à que celle ci ne le puisse plus. Lorye avait pris le relais. Sa grand mère était heureuse et lui promit le meuble...un jour.



Grand mère est décédé. la famille l'a enterrée et maintenant elle vide la maison tout en se déchirant le moindre morceau sous le regard indifférent de lorye jusqu'au moment de la commode. Les deux tantes se la disputent. C'est à moi dit Lorye, grand -mère me l'a donnée.



 - Rien n'est à toi ici, elle n'a pas fait de testament donc la commode est pour l'un ou l'autre de ses enfants, tu n'es que sa petite fille, prends quelque bibelots, des photos mais les meubles sont pour nous.



 - Je crois que tu t'es bien servie dit Rose, tu pourrais m'en laisser un peu.



 - Tu t'es regardée, tu as pris la télé, le magnétoscope.



 - Et toi tous les meubles, tu me laisses celui là.



 - M'as tu bien vue là ? Elle est pour moi.



- Battez vous comme vous voulez, je ne vous laisserai pas ma commode moi seule sait comment l'entretenir avec amour.



 - Amour ? Tu es dingue ou quoi, de l'amour pour un meuble, on aura tout vu.



 - Oui amour, grand mère adorait cette commode, c'était son monde secret disait elle, elle me l'a confiée.



 - Je t'ai déjà dit que je la prenais, j'en ai besoin pour la chambre Nestor alors dégage.



 - Tant pis pour Nestor mais je reste ici et elle aussi. Personne, vous entendez tous, personne n'enlèvera ma commode.



En entendant les cris, un des oncles arrive:



 - Qu'est ce qu'il se passe les filles ?



 - Rose et Ingrid veulent la commode et elle est à moi.



 - Non à moi dit Rose.



 - Pas question répond Ingrid.



 - Elle est ...



 - On se calme dit l'oncle on verra ça demain, ce soir je suis crevé allons manger.



Après le souper à la grimace  alors que tout monde est au lit, Lorye sort de sa chambre, descend dans le salon, retire son peignoire de soie rose et s'installe dans un tiroir de la commode. Il faut dire qu'elle est petite est mince et le tiroir bien profond. Elle prend soin de coincer son bras droit dans le tiroir au dessus.

Maintenant que je suis bien installée, personne ne pourra la prendre sans que je m'en rende compte se dit Lorye.





 





 





Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> <br /> Je n'aurais jamais pensé à me couler dans un meuble pour empêcher qu'on ne me le prenne mais tu me donnes des idées... va falloir que je prenne des cours de souplesse (quoique ;o)))<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Je pense que tu es bien plus souple que moi qui suis un éléphant dans un  magasin de  porcelaine, tu pourrais  mieux  arriver à te couler dans la commode .  Merci Viviane et bises<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> De là l'importance de tout mettre pas écrit. Joli texte.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Quand on  en la possibilité, il vaut mieux faire un testament  sinon ... réglements de comptes dans la famille .  Merci Solange et bonne journée<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Ah ! l'héritage , quelle honte ,<br /> <br /> <br /> les "héritiers "  se dégradent avec leur cupidité<br /> <br /> <br /> toujours tes textes " sensass", bravo<br /> <br /> <br /> bisous Martine<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Ce n'est pas toujours le cas heureusement  mais  il y en a beaucoup qui  se batteraient  pour une petite cuillère  mais je ne raconterait pas plus  hihihi ! <br /> Merci Michel et bises<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> pfffff c'est tellement que de disputes lors d'un décès, parfois ça frôle le ridicule,<br /> <br /> <br /> ce chamailler ainsi<br /> <br /> <br /> J'espère toutefois que Lorye aura la commode que sa grand-mère lui a promis<br /> <br /> <br /> Je te fais de gros bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Parfois  dess disputes, tu es loin du compte  hihi ! c'est souvent  et des fois,  on découvre des gens proches  dans un autre   registre  que celui de<br /> l'amour  et la générosité . c'est ainsi .  Pour Lorye, je pense qu'elle gardera la commande  vu que c'est moi l'auteur et je veux qu'elle l'ait  . Merci Corinne<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> <br /> c'est une belle histoire Aimela. Heureusement, quand ma mère est décédée, le partage des meubles s'est fait sans heurt, tout naturellement. Pourtant nous sommes six frères et soeurs...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> il y a des familles comme la tiennes où tout se passe  bien , c'est signe que vous avez été tous bien aimé  et ressenti de la même manière par tous si bien qu'il y a aucure<br /> jalousie  entre frères et soeurs malheureusement ce n'est pas toujours le cas... ailleurs. Merci  Babeth et bises<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> C'est au moment des héritages que la cupidité humaine se déchaîne parfois...Pour moi ce fut un sucrier qui me suit depuis que ma grand-mère, qui m'a élevée, a disparu...Ce sucrier personne ne le<br /> voulait et maintenant lorsqu'une de mes soeurs se sert en sucre elle ne manque pas de me faire remarquer que c'est moi qui ai le sucrier...Pfffff!<br /> <br /> <br /> Amitiés Aimela.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Eh oui même pour un sucrier ou une petite cuillère  il y a cupidité On ne changera pas certains humains .<br /> Merci de ton témoignage  Sophie et amitié<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> c'est commode comme histoire cela m'a bien plut<br /> <br /> <br /> merci martine<br /> <br /> <br /> amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Hihihi ! Joli  jeu mot , merci Jacques  et amitié <br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> Je le sais bien.<br /> C'est la raison pour laquelle mon testament est fait.<br /> Rien de morbide à cela.<br /> Mais ce sera comme JE veux. Point barre.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Tu as parfaitement raison, cela évitera  pas mal de disputes . Je me demande à qui je léguerai mes  hardes et mes bouquins  moi . Merci Nina et amitié<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> Les batailles échevelées autour de ce qui reste d'une vie...<br /> Lamentable.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Malheureusement , on le voit de trop  dans  certaines familles . Merci Nina<br /> <br /> <br /> <br />