Le marchand de sable par Kanga

Publié le par Aimela

L'été se traine lamentablement, je ne pars pas  cette année, l'inspiration  n'est plus malheureusement  mais je ne veux pas  laisser tomber mon petit blog .  J'ai  demandé  à Kanga, une amie  des poudreurs d'escampete  si elle voulait  me passer son joli texte, elle a  accepté et je l'en remercie infiniment.

 


marchand de sable

                                                             
 

                 Le marchand de sable


 

- Maman, Maman ?

- Violette, tu sais bien que j’ai beaucoup de travail, je dois absolument finir ce rapport hyper-urgent pour demain.

- Je voulais seulement te poser une question...

- Je t’écoute.

- Où il est mon Papa ?

- Mon petit coeur, je t’ai déjà dit qu’on en parlerait quand tu seras plus grande, en âge de comprendre.

- Mais j’ai presque 6 ans et je comprends déjà très bien des choses... Je comprends que tu aimes les amoureux, c’est pour ça que tu en ramènes toujours un à la maison... et dès qu’il est un peu usé, tu en choisis un autre tout neuf ! Moi, mon amoureux pour la vie, c’est Max. Mais maintenant, j’ai trop besoin de voir mon Papa. !

- Désolée mon poussin, mais j’ignore où il se trouve aujourd’hui.. .

- Mais pourtant, vous avez mis beaucoup d’amour pour fabriquer un bébé, et... et.. il n’est pas triste d’être parti sans connaître sa petite fille ?

- Il ne savait pas que tu viendrais Violette, sinon bien sûr, il serait là et il t’aimerait toujours très fort... Allez, essuie tes yeux, il faut aller dormir, car demain il y a école, mais ce week-end, on fera la fête rien que nous deux, entre filles.

-  Alors, je le trouverai toute seule mon Papa... Tu sais, à cause de lui, j'ai inventé une histoire, quand la maîtresse nous a demandé ce que faisaient de nos parents.  Un très gros mensonge... J’ai répondu qu’il voyage tout le temps très loin, à cause de son métier : explorateur- clown. Les autres se sont moqué de moi, mais Viviane les a fait taire et elle a dit « Violette, c’est magnifique comme travail, tu dois être très fière de lui : partir au bout du monde pour découvrir des pays... et des gens inconnus et les faire rire pour qu’ils soient heureux. Les clowns ne font pas la guerre, mais il sèment le bonheur», c’est ce qu’elle a dit.

- C’est très beau ma petite chérie, tu as beaucoup d’imagination. .. Mais vas vite au lit maintenant, le marchand de sable va passer ! Je vais venir t’embrasser.

Après le baiser maternel, bien au chaud sous la couette, Violette reste songeuse... Ah ces choses mystérieuses qui semblent normales aux adultes, c’est quand même drôle ! Elle laisse divaguer son esprit :

Qu’est-ce que ça cache cette histoire de marchand, qui jette du sable pour endormir les gens. Un vrai conte à dormir debout comme dit Maman, ou plutôt non, couchée pense-t-elle en souriant, toute heureuse de son bon mot !


 Comme c’est bizarre,  d’abord, je ne l’ai jamais vu... et puis comment font les parents pour payer le sommeil et les rêves de leurs enfants ?  Par internet, peut-être ?
Elle se promet de guetter toute la nuit ce mystérieux personnage... mais c’est peine perdue, à chaque fois le sommeil l’emporte !

Pourtant, un soir elle réussit à attendre... oh, au moins une heure... les yeux ouverts dans le noir et il lui semble alors que l’ombre se teinte peu à peu de lueurs mouvantes. Des grains de poussières dorées descendent mollement du plafond sur son lit. Emerveillée, elle voit soudain apparaître et venir lentement vers elle un homme bleu du désert, un touareg, comme celui de son livre sur les enfants du Sahara . Normal pour un marchand de sable, pense la petite raisonneuse, que cette arrivée n’étonne guère !

- Bonsoir ma petite rose des sables, lui dit-il très doucement, tu ne me reconnais-tu pas ?

- Pas Rose, c’est Violette mon prénom et vous c’est quoi ?

Quand soudain son sang ne fait qu’un tour, un fol espoir germe dans son esprit  et les larmes aux yeux elle s’écrie :

- Papa !!!

- Oui, c’est moi, ma princesse du désert, je suis là.

- Mais pourquoi seulement maintenant et en plus quand je dors.-

- A cause de mon métier, tu t’en doutes, mais chaque nuit je suis venu veiller sur ton sommeil. Sois patiente, un jour je reviendrai, tu verras.

Au matin, Violette se souvient encore de la visite merveilleuse. Elle essaie de retrouver un peu de sable magique sur son lit, mais en vain. Tout a disparu.
Elle n’ose pas en parler à Maman, ni à personne. Qui la croira ? On va la traiter de folle... ou de je ne sais quoi. Elle s’en fiche et garde pour elle ce grand secret qui lui réchauffe le cœur.

Passent des jours et des jours et des semaines...
Et un soir comme elle rentre de l’école avec la mère de Salomé et grimpe l’escalier comme une folle, sa mère lui murmure avec un air contrit qu’elle connait bien:

- Violette, ma puce, excuse-moi, j’ai cet article super-urgent pour avant-hier, à terminer !

- Mais Hugo, un copain qui est avec nous ce soir, veut bien t’emmener au cinéma. Mardi, c’est permis. Avant, on va manger un bout et prendre l’apéritif. Tiens, ton jus de fruit. Allez, On va trinquer tous les 3, en se regardant bien dans les yeux ! 

- Hugo, voyons, enlève tes lunettes noires ! Comment veux-tu que...

-Tchin-tchin, petite fille!

L’enfant planta son regard dans celui du visiteur et aperçut des paillettes d’or qui dansaient dans ses yeux bruns.  Le cœur débordant d'émotion, dans un tourbillon de joie explosive, elle s’écria:

- Papa !!

- Voyons, Violette, ne dis pas de bêtises... Ca ne se fait pas de sauter comme ça sur les gens .

- Laisse, laisse donc  Léa, c’est un grand secret entre nous, n’est-ce pas, petite Rose des sables ?

 

Kanga

 

touareg

Publié dans Dons-de-mes-amis

Commenter cet article

liedich 12/08/2010 17:44



Froid moi jamais !


Emu, encore une fois.


mERCI Joli Prénom et à ton Amie aussi.


(ah au fait, tu te  bouges ok !!!)



Aimela 13/08/2010 09:51



Ce n'est pas à moi qu'il faut dire merci mais à  Kanga, l'auteur  de cette belle histoire, elle a été gentille  pour la partager.


 cet été, je reste à Caen  mais je compte bien partir l'année prochaine. Merci  Liedich et amitiés d'une normande


 


 



Joëlle 12/08/2010 14:56



Une histoire qui se laisse lire... merci pour le partage et bonne journée à toi Aimela :-)



Aimela 13/08/2010 09:52



Merci  Joëlle de ton passage et de ton petit commentaire. Bises



FABIENNE 12/08/2010 08:11



Bonjour Aimela. très jolie histoire. merci à Kanga et à toi de l'avoir partagée avec nous.






Aimela 13/08/2010 09:54



Et moi je vais partager ce petit oiseau  avec Kanga  si elle passe  ici. Merci Fabienne et amitiés



Corinne 11/08/2010 09:28



elle est très belle cette histoire


L'imaginantion des enfants est vraiment débordante, c'est très joli petite rose des sable, très doux, comme l'est d'ailleurs un enfant


En effet quel magnifique regard il a ce marchand de sable aux paillettes d'or


Je te souhaite une belle journée



Aimela 11/08/2010 10:27



Moi aussi, je l'ai trouvé belle , c'est pourquoi je l'ai demandé à Kanga Merci pour elle  Corinne, elle sera
enchantée  que cela t'ai plu. Bises



fabienne 11/08/2010 03:58



un beau texte (sans parler de la photo :)  il y a vraiment beaucoup de thèmes abordé et beaucoup de sensibilité


alors comme ça tu es en passe d'imagination, d'inspiration, dans ces cas là rien ne vaut un bon dessin animé, moi demain je regarde ratatouille, c'est une façon comme une autre de voyager :))


bisous



Aimela 11/08/2010 10:30



Merci du conseil mais je ne suis pas très cinéma  et Ratatouille ne m'inspire pas, je vais plonger mes yeux dans un livre , on ne sait jamais ( hihi) Merci de ton  commentaire pour
Kange, elle sera contente que son texte ait plu. Bises



Solange 11/08/2010 02:21



C'est un très beau conte, merci à Kanga.



Aimela 11/08/2010 10:31



Je me joins à toi  pour la remercier à nouveau et merci à toi Solange d'être passée le lire.Amitiés



Russalka 10/08/2010 17:13



Quelle belle histoire... Tant les enfants ont accès à d'autres dimensions de l'univers, je suis certaine que c'est une histoire vraie. merci à ton amie et puis pour toi, une sujet qui peut-être
t'inspirera: l'histoire de l'accordeur de cigales.
Bisous!



Aimela 11/08/2010 10:35



J'ignore si l'histoire est vraie, je ne l'ai pas demandémais qu'importe qu'elle le soit ou non, la magie  est dans  ces mots .


Cela existe l'accordeur de cigales ?  elles scient  ces petites demoiselles , enfin, je ne ne m'en plains pas, je ne les ai entendues qu 'un week end dans ma vie


 


Merci Viviane et bises



Babeth 10/08/2010 16:27



c'est une magnifique histoire! J'adore! Merci à Kanga pour ce partage. En attendant que tu retrouves ta propre inspiration... Bisous Aimela.



Aimela 11/08/2010 10:37



Je savais qu'en demandant cette petite histoire à Kanga, je ferai des heureux et que tu en serais des premières
Merci  pour  Kanga  et bises Babeth



michel 10/08/2010 14:20



Petite rose des sables !!


beau texte, émouvant et bien écrit


bravo,, Martine..merci a ton amie de t'avoir permis de publier son texte


avant que le simoun ou le sirroco ne viennent l'effacer


bisous à vous deux


michel


 



Aimela 11/08/2010 10:40



J'ai bien attaché ce texte sur mon blog, le simoun et le sirroco pourront  souffler comme ils veulent, il ne bougera pas Merci pour ton gentil commentaire  à Kanga et bises Michel



jacques 26 10/08/2010 12:45



tres beau texte merci a ton amie et a toi pour l'avoir mis en ligne


amitiés



Aimela 11/08/2010 10:42



je savais que le gentil papi que tu es, allait aimer cette histoire Merci Jacques et amitiés