Le rendez-vous de Charlotte

Publié le par Aimela

J'ai promis à Nina que si elle écrivait un texte sans E, j'en  pondrai un  sans I voilà, elle la fait et comme je tiens mes promesses  voici  mon texte , il n'est pas en vers, ce n'est pas mon truc 

 

coup-lapin-417398

      Le coup du lapin © Thierry Couvignou

Le rendez-vous de Charlotte

Charlotte s'est levée tôt et de bonne humeur car elle a rendez-vous avec un homme, son homme, le plus beau des amants. Elle court heureuse le retrouver. Le vent soulève doucement sa jupe montrant à tout venant, ses belles jambes de déesse.



Charlotte entre dans l’hôtel, au patron, elle demande une chambre et monte à l'étage, là, personne, son amant est absent, elle l'attend debout, près de la fenêtre. Au bout d'une heure: personne, les larmes aux yeux, le cœur en morceaux, elle dévale les marches et se sauve en courant à travers les rues jusqu'à chez elle. En ce moment la colère la dévore, elle sort des placards tous les cadeaux venant de Thomas et les jette à travers la salle à manger lorsque le téléphone sonne, elle décroche et ...

Allo ! c'est Thomas, excuse pour...

Charlotte raccroche et balance son portable avec le reste, elle ne veut plus de Thomas et de ses promesses vaseuses. Elle veut être seule maintenant et ne plus rencontrer de souffrances dus à l'amour.



Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

michel 25/02/2012 16:53


cela va bien avec l'autre article


Bravo Martine...bisous.....c'est la vie

Aimela 25/02/2012 20:31



Oui ? j'ai regroupé tous les textes sur  les peines de coeur  mais il faut  changer un peu maintenant
 mais vers quoi? Pour l'instant, je ne sais pas  Merci Michel et bises



Russalka 20/02/2012 10:05


Elle n'aurait pas dû réagir ainsi, mais d'un certain côté je peux comprendre... Quand on a cumulé les désillusions on est marqué à vie... bravo pour la consigne cela coule sans effort!

Aimela 20/02/2012 10:41



Pour accumuler, elle accumule  alors maintenant, elle jette les hommes  et  adopte un chat, c'est moins compliqué   Je te rassure ce n'est que fictif quoi-que  Merci Viviane et bises 



Marianne 19/02/2012 16:50


un bon exercice (ah il y a un I) qui permet de se rendre compte de la fréquence de ces voyelles que l'on ne remarque mêmê plus. Quant à ton personnage, sa décision (deux I) est radicale et
se place sans doute dans un contexte que le lecteur ne connaît pas encore...


Biiiiiisous

Aimela 20/02/2012 10:43



Le contexte n'est pas difficile, la pauvre Charlotte est abonnée aux coups de lapins  c'est une fois de trop d'où son coup de colère  Fictive l'histoire mais cela aurait pu  Merci
Marianne et bises



Solange 18/02/2012 20:34


J'espère que ce n'était pas son premier manque, parce qu'elle ne lui a pas laissé beaucoup de chance. C'est un beau défi bravo.

Aimela 20/02/2012 10:44



Non ce n'était pas le premier mais c'est surement le dernier Merci  Solange et amitié



jacques 26 18/02/2012 18:50


impressionant!!! pas un i je ne saurai pas faire cela


bravo martine


amitiés

Aimela 20/02/2012 10:47



J'ai réussi à ne pas en laisser  un par  étourderie  , c'est un miracle   Merci Jacques et
amitié



Mony 18/02/2012 17:40


Oh ! jusqu'au bout j'ai cru à un malentendu. Mais elle va oublier ce Thomas et retrouvera l'amour, même avec un petit a, celui de tous les jours


Quel est l'exercice le plus ardu ? Sans e ou sans i ? J'ai ma petite idée...

Aimela 20/02/2012 10:52



Retrouver l'amour  ?  Elle est comme moi sans illusions  alors  elle adopte un chat
, c'est moins compliqué tout comme écrire sans i plutôt que sans E. je n'ai pas essayé sans a  mais je ne le ferai
pas, le A est plus sournois  et  l'on en trouve  dans chaque mot  ou chaque expression     Merci  Mony et bises



Nina Padilha 18/02/2012 17:35


Cool ! Tu as reussi, c'est très bien ! Bravo !
Bisous et bon dimanche.
Ps : Charolotte est un peu peste, non ?

Aimela 20/02/2012 10:57



Ben non, elle est gentille Charlotte, un peu trop naîve en ce qui concerne les hommes mais là, elle a compris  qu'elle ne peut rien en attendre


 


Il y a des hommes biens et les autres, Charlotte ne tombe que sur des nazes  de premières   Merci Nina et
bises