Les pieds sans histoire

Publié le par Aimela

PIAF+écri..  


 

Sur une photo en noir et blanc, je vois quatre pieds marchant vers le soleil. Cela me paraît être pris en fin d'après-midi, deux ombres noires s'accrochent à eux et s'étirent sur le sol. Rien d'autre sur l'image qui pourrait me pousser à écrire, Mumu( ma muse) est partie en vacances laissant mon pauvre cerveau usé dans le néant.

 

Pas une once d'étincelle, pas d'éclair foudroyant pour vous raconter une histoire de pieds qui chacun sait, sont bêtes. Sur le cliché, ils ne sont pas deux mais quatre... bonjour les dégâts !

 

J'ai rouspété, j'ai tenté de les mettre dans le plat, ils se sont rebiffés, ils ont mis les miens au pied du  mur : écris ! M'ont ils ordonné... Je sèche. Alors ils vont et moi, je regarde indifférente.

 

J'ignore où vont ces pieds et entre nous, je m'en moque. Ils avancent inlassablement, sans états d'âme sur le macadam … Désolée, je ne me jetterai pas la tête contre un mur, afin de vous raconter une histoire sur des pieds, qui ne sont pas les miens .

Publié dans Mes-textes-proses

Commenter cet article

michel 10/11/2010 16:36



Pieds plats ou pieds bots ou beaux pieds


que de mots avec ces pieds mais un dico et le tour est joué


trop facile !!!


bisous Martine


michel..de caen



Aimela 11/11/2010 10:46



C'est au pied levé  et de pied  ferme que je réponds  à ton commentaire  que j'ai pris au pied de la lettre. Je viens de passer sur le dico,  chercher toutes les
expressions sur les pieds, tu as raison, il y en a plein . J'aurai pu toutes te les poser   Ça t' aura   fait  les pieds de tout lire  mais j'ai les pieds nickelés alors je te dis merci  Michel  pour ton commentaire  et bises



Clo 06/11/2010 14:08



Quel talent Aimela ! Il y a du Devos et du slam là-dedans... Si si je te jure j'ai découvert ça en le lisant à voix haute. Grosses bises à toi.


Clo



Aimela 06/11/2010 15:01



Hihi ! Je n'aurai jamais pensé qu'il y avait du Devos et du slam . Merci Clo  pour le compliment, j'en rougis de
plaisir . Bises



Joëlle 06/11/2010 12:45



Je le trouve bien ficelé ton texte sur ces fameux pieds :-)))
Bises Aimela, bon we à toi !



Aimela 06/11/2010 15:06



Je ne sais pas s'il est bien ficelé  mais je n'avais pas d'idées du tout sur la photo .  Merci Joëlle et bises



Russalka 06/11/2010 08:42



Mais ces pieds, ce sont les tiens et ceux de ta Muse, qui êtes en vacances ensemble!!



Aimela 06/11/2010 15:08



Je n'avais pas pensé que ces pieds  pourraient être les miens et ceux de ma muse  mais alors  c'est lorsqu'elles s'entendent bien  car sinon, elles ne partent pas ensemble
. Merci Viviane  et bises



corinne 05/11/2010 06:56



Tu écris un texte sur les pieds, et Goldman a écrit "chanson pour les pieds"


ahhhh ces pieds, quelle histoire


Bisous



Aimela 06/11/2010 15:10



Je ne connais pas les chansons  de Godman , il n'a pas pu  m'inspirer  mais j'aurais du, il m'aurait peut-être  inspirer . Merci Corinne  et bises



sophie 04/11/2010 13:13



Tu me fais sourire...Moi je les vois bien moi ces pas avancer dans les ombres du matin...


Amitiés.


Sophie


 



jacques26 04/11/2010 07:59



on ferait des pieds et des mains que cela ne changerait rien


amitiés martine



Aimela 04/11/2010 10:48



Bien  joué , je ne n'ai pas pensé à cette expression . Merci Jacques et amitiés



Nina 04/11/2010 06:57



Un grand coup de chapeau à ce texte issu d'une photo ordinaire et improbable.
Je suis épatée !



Aimela 04/11/2010 10:52



Absente  à mon atelier d'écriture, je n'ai pas pu être  influencée par mes collègues  si bien que je me suis retrouvée complêtement seule devant cette image qui ne me disait rien
du tout  mais comme j'avais envie d'écrire... J'ai improvisé sur mon manque d'inspiration . Merci  du
compliment Nina et  amitié



Solange 04/11/2010 00:40



Tu en as déjà dit pas mal sur ces pieds inconus, la preuve qu'ils t'ont inspirer.



Aimela 04/11/2010 10:53



C'est mon manque d'inspiration devant l'image qui m'a inspirée pas ces pieds .  Merci Solange et amitié



Mony 03/11/2010 23:36



Et ils continuent leur petit bonhomme de chemin. Jusqu'où vont-ils aller ? Tout d'abord chez le glacier. Il fait si chaud, le soleil tape dur. Vivement deux boules vanille ou une
chocolat et une pistache, ou alors un sorbet fraise-citron. Fait chaud, la mer est belle... rêvons !


Mony



Aimela 04/11/2010 10:56



Tu aurais   très bien écrit  sur cette image, je n'ai même pas pensé  aux boules de glace au bord de la mer et pourtant j'adore  les deux.   Merci Mony et bises