Les portes se refermaient

Publié le par Aimela

métro 

 

 

Les portes se refermaient déjà et la rame s'engouffra dans le tunnel vers la station République. Crevant de trouille, je m'accrochais désespérément à Mireille qui se trouvait à côté de moi. Les ongles bien enfoncés dans sa manche, je tremblais sous le regard moqueur de Patrick . Enfuie dans mes pensées, je n'avais pas vu qu 'elle était revenue, la voix. 

 Moi << Quelle idée lui a pris à Catherine de nous envoyer la dedans. Je lui ai pourtant dit que j'avais peur dans le métro

la voix – Tu as bien réussi la première fois pourtant tu étais seule, là tu es accompagnée

Moi – Tiens t'es revenue toi. Tu ne peux pas me laisser tranquille

La voix – J'avais envie de rencontrer  la bande de Paris

Moi – Tu vois bien qu'elle est aussi sympa que ceux du Midi. Tu peux foutre le camp maintenant. Je ne pas envie de recevoir tes railleries en plus du regard moqueur devant moi

La voix – De quoi as tu peur? Il y a de la lumière

Moi – Je sais mais cela n'empêche qu'il pourrait y avoir une bombe. Tu n'as jamais entendu parler d'attentat?

La voix – Si comme tout le monde mais avec tous ces policiers dans le coin , aucun risque.

Moi – Cela ne me rassure pas . Et si les portes restaient bloquées, hein?  Je fais quoi moi

La voix – Tu es vraiment nunuche sur les bords , tu n'as pas vu qu'il y avait des gars costaux dans tes amis pour les ouvrir... ces portes.

 

2006

Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> Et nous avons tous besoin d'amis aux épaules larges, secourables, compréensifs, n'est ce pas? Tellement difficile de se débarrasser de nos phobies. ma vois à moi ne se montre que lorsque je suis<br /> confrontée au vertige...<br />
Répondre
A
<br /> <br /> je n'avais absolument pas le vertige dans ma jeunesse mais depuis  quelques années, c'est venu, je n'ose plus monter sur une chaise, je pense que cela vient  que je suis tombée d'une<br /> échelle lors de mon dernier stage en baptiment  Ah les  aléas de la vie qui font que l'on devient peureux<br /> de tout ...ou presque . Merci Viviane et bises<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> Ah ! Le métro.<br /> Ses interminables couloirs, ses rames taguées, ses odeurs diverses...<br /> Je ne le regrette pas. Station Louvre c'est joli.<br /> Mais République, c'est trop gros, Châtelet c'est pire.<br /> Et la faune, hein , la faune...<br /> Pfffffffffffffff !<br /> Bon WE !<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Oui le métro, c'est ma bête noire à Paris, je meurs de trouille là dedans  Merci  Nina et<br /> bises<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Quand on est pas maître de la situation c'est toujours énervant.<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Chez moi, c'est plus de la terreur que de l'énervement  c'est pourquoi, j'évite ces lieux  Merci Solange<br /> et amitié<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> on a tjs peur de ne pas arriver à faire qq chose<br />
Répondre
A
<br /> <br /> C'est vrai  et en plus il y a des lieux qui nous inspirent la terreur, le métro est un de ces lieux  Merci<br /> Flipperine et amitié<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Fidèle petite voix toujours au rendez-vous en cas de doute.<br />
Répondre
A
<br /> <br /> En cas de terreur surtout  Merci Mony et bises <br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> la phobie du metro ce n'est pas grave <br /> <br /> <br /> amitiés martine et bonjour a la voix<br />
Répondre
A
<br /> <br /> On voit que tu ne m'as jamais vu dans ce lieu, tu serais étonné à quel point, je suis paniqué. Heureusement qu'il n'y en a pas à caen   Merci Jacques et amitié<br /> <br /> <br /> <br />