Lucas Cranach l'Ancien

Publié le par Aimela

 

Cranach( l'ancien)

 

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Lucas Müller dit Lucas Cranach l’Ancien, né le 4 octobre 1472 à Kronach en Haute-Franconie (Allemagne) et décédé le 16 octobre 1553 à Weimar (Allemagne), est un peintre et graveur de la Renaissance allemande. Son patronyme dérive celui de sa ville natale.

Entre 1501 et 1504, il voyage dans la vallée du Danube jusqu’à Vienne, où il fréquente alors les milieux humanistes. Hans Cranach (1503-1537) son père est aussi son professeur. Il peint durant cette période des tableaux d’inspiration religieuse (Saint-Jérôme - 1502, Crucifixion - 1503, Le Repos pendant la fuite en Égypte - 1504) ainsi qu’un portrait, le « Portrait de Dr. Cuspinian et sa femme »

À cette époque, son style, proche de celui d'Albrecht Dürer, d’Albrecht Altdorfer se caractérise par la prédominance des paysages agités, aux couleurs fastes, emplis d’une quantité de détails et de symboles, d’un lyrisme exacerbé, paysages quasi surréalistes où la tension psychologique est palpable, espaces vitaux dans lesquels s’insèrent avec harmonie des personnages élaborés et à l’expression énigmatique.

Il s’établit à Wittenberg en 1505 et devient peintre de cour auprès de l’électeur de Saxe Frédéric le Sage, il est anobli en 1509. Son activité change. Ses protecteurs, comme le cardinal Albert IV de Brandebourg attendent de lui non seulement des retables et des portraits mais aussi des œuvres décoratives pour leurs fêtes et les intérieurs de leurs nombreuses demeures. Pour faire face aux nombreuses demandes, Cranach met sur pied un atelier où ses deux fils travaillent.  À partir de cette date, il tourne le dos à la spontanéité de sa période viennoise et son art s’oriente alors vers un style s’approchant du maniérisme : les formes s’allongent, deviennent plus souples, les personnages prennent de l’importance par rapport au paysage devenu simple décor et leurs différentes poses sont élaborées et codifiées, l’habillage raffiné. Certains historiens de l'art voient dans ce changement le début de la décadence qui va s'accentuant après 1525 alors que d'autres jugent la production des années 1505 à 1525 d'égale valeur, quoique très différente de celle des années viennoises .


. Cette simplification voulue des formes, des compositions et des couleurs lui permet à l'atelier de copier à la demande avec de simples variantes les créations du maitre.Il crée ainsi une figure féminine idéale et stylisée sur des canons anti-classiques. Cette figure gracile représentée le plus souvent avec des déformations onduleuses (La nymphe à la source, 1518 ; Lucrèce,1532) a été interprétée comme une persistance du gothique ou une participation au maniérisme international.

Martin Luther by Lucas Cranach der Ältere


À Wittenberg, durant la même période, il fait la connaissance de Martin Luther avec qui il se lie d’amitié (et dont il réalisera de nombreux portraits). Acquis aux idées luthériennes, Cranach participera dès lors à la création de l’iconographie protestante, représentant des thèmes chers à la Réforme, tirés de l’Ancien Testament et du Nouveau Testament, introduisant quelquefois des citations de la Bible. Il peint également de nombreux portraits et scènes religieuses qui lui assurent la célébrité dans toute l’Europe, et à partir de 1525, intensifie son activité avec l’aide de ses fils, Hans et Lucas, et probablement d’un atelier important.

Propriétaire d’une pharmacie et d’une imprimerie, il est élu à trois reprises bourgmestre de Wittenberg et conserva sa charge de peintre de la cour sous les électeurs Jean-Constant et Jean-Frédéric, cour pour laquelle il peignit d’innombrables nus bibliques et mythologiques à l’érotisme allusif.

Son protecteur Jean-Frédéric ayant été capturé après la bataille de Mühlberg, Cranach accompagne sa captivité de 1550 à 1552 avant de revenir à Weimar, nouvelle résidence électorale, pour y mourir l’année suivante, le 16 octobre 1553, après avoir produit plus de 400 œuvres.

 


Vous pouvez aussi si cela vous intéresse  aller sur  ce lien  ici

 

 

 

hercules-et-omphale---lucas-cranach-l-ancien

 

 

cranach judith 1530

 

Cranach-MelancolieD'autres  peintures  de Cranach  l'ancien ici

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michel 18/03/2011 17:11



MARTIN LUTHER "c'est pas le king"


effectivement au XVI ième siècle, les peintre faisaient surtout des peintures religieuses


encore un "illustre "inconnu pour moi


Merci Martine.bisous.......michel



Aimela 19/03/2011 11:13



Non ce n'est pas la king Il n'a pas fait que du religieux " les 3 graces "  en est une preuve Merci Michel et bises



Russalka 18/03/2011 15:19



Waouh, quel plaisir de retrouver ici le Monsieur qui a peint les trois graces
tableau dont une demi portion de demi miette de couleur m'appartient désormais...



Aimela 19/03/2011 11:16



J'ai entendu l'appel du Louvre concernant "les 3 graces"   j'ai voulu en savoir plus sur le tableau et son auteur  si bien que je l'ai  mis sur mon blog Merci  Viviane et bises



Solange 17/03/2011 13:35



On entend jamais parler de lui je ne le connaissais pas, merci pour cette découverte.



Aimela 19/03/2011 11:19



Si j'ai fait cette découverte c'est parceque le Louvre demandait à des" mécènes"  de l'aider à acquérir " les 3 graces"  sinon moi non plus je n'aurai jamais connu  car comme tu le
dis , on entend jamais parler de lui. Merci Solange  et bonne journée



Nina Padilha 17/03/2011 07:57



Merci de cette intéressante découverte !



Aimela 17/03/2011 09:51



C'est un plaisir pour moi  de me documenter  sur la peinture  qui est une de mes passions . J'essaie à mon niveau de partager  mes découvertes Merci Nina



jacques 26 16/03/2011 20:19



je n'avais même pas l'ombre d'une idée de ce peintre et grace a toi je decouvre


merci et amitiés martine



Aimela 17/03/2011 09:53



Moi non plus je ne connaissais pas avant qu'on  en parle à la télé, je suis allée me documenter au près de Mr Google et voilà Merci Jacques et amitié