Monologue de l'agneau( miletune)

Publié le par Aimela

Sculpture de Fanny Ferré                                             suplture de Fanny Ferré

 

 

 Qu'est-ce que je fous dans cette galère ? Cela fait des heures, voir des mois que je suis planté ici, derrière une espèce de carriole tout aussi immobile que les personnes autour. Où vont-ils ? Que veulent-ils ?  Et pourquoi  se trimbaler avec moi ?  Je ne suis qu'un agneau …

Je ne suis pas né  pour racler  ce maudit parquet, pas un seul brin  d'herbe  n'y est planté et puis même si cela avait été fait, je n'aurais  pas pu y goûter , je suis paralysé sur mes quatre jambes...

Pourquoi ? Mais pourquoi ai-je suivi  la femme qui est venu me voir il y a … Il y a … Je ne sais plus, je ne compte plus le temps. Quand j'y pense, elle était jolie cette femme et puis, elle avait des arguments de poids : une clairière tapissée  d herbe jeune et  tendre  à déguster, tout cela  pour moi m'a t-elle dit  que le premier imbécile  venu  aurait succombé mais voilà, cet imbécile c'est moi . Ah ! Que n'ai-je écouté ma mère quand elle me disait que les hommes et surtout les femmes  n'étaient pas dignes de foi, me voilà bien puni.

Je suis là à suivre des gens  aux postures incongrues comme l'autre  au turban rouge. Regardez la, elle se veut chef et elle n'est rien  avec ses yeux vides d'émotions. Les guignols  à coté et derrière  ne sont pas mieux, ils suivent  tels des  zombies. Ils pourraient  quand même me donner à manger , j'ai faim et puis j'ai soif surtout , il fait si chaud et pas de fenêtres  d'ouvertes. Ces pantins pourraient les ouvrir...Ils pourraient...  Non , ils ne peuvent pas, ils sont englués dans leur monde, insensibles à tout et surtout à moi, moi, le pauvre agneau maigre, desséché.

Il faut que je me sauve d'ici mais comment ? Je ne peux plus  bouger, je suis l'agneau  destiné au sacrifice  au nom de je ne sais quelle cause … La même histoire depuis des lustres . Tiens un bruit , quelqu'un ? Eh oh! Délivrez moi , je veux sortir … Non personne, ce n'est que le parquet qui craque … Mais qu'est ce que je fous dans cette galère ?

Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

corinne 13/09/2011 06:48



Oups l'agneau c'est nous, on se retrouve parfois dans des situations qu'on ne souhaitait pas, c'est vrai avec des si la vie serait différente mais la ^lupart du temps, cela nous arrive contre
notre volonté, et il est difficile de sortir de cet engrenage, alors il nous faut, du courage et surtout garder l'espoir, on dit que la roue tourne, est-ce vrai ???


bISOUS



Aimela 13/09/2011 09:52



c'est sûr que l'agneau c'est nous et certaines  situations nous laissent décontenancés  mais bon comme tu le dis si bien, la roue tourne , j'espère qu'elle le fera de bonne
manière Merci Corinne et bises



michel 12/09/2011 21:59



Ah ! Que n'ai-je écouté ma mère quand elle me disait que les hommes et surtout les femmes  n'étaient pas dignes de foi, me voilà bien puni


phrase à retenir



Aimela 13/09/2011 10:00



Je pense que tu la retiendras bien cette phrase Moi qui  ai travaillé avec des hommes et des femmes, je trouve
que  la fourberie est plus féminine que masculine  même si ceux ci sont très forts aussi . Je persiste et signe Merci Michel et bises



Solange 05/09/2011 20:03



Les agneaux me font penser à certaines personnes qui se laisse manger la laine sur le dos. Belle inspiration pour cette photo.



Aimela 07/09/2011 11:17



Merci pour ton gentil  compliment Solange, amitié Solange



Charlie 05/09/2011 19:13



C'est une très belle histoire qui me parle d'innocence...


Et forcément cela appelle des tas d'images...


Abattoir, enfance au travail ou prostituée, violence, mensonge.


L'humanité est capable du meilleur même si bien souvent elle ne montre que le pire.


Bisous Aimela.


Me voilà de retour !






Aimela 07/09/2011 11:20



Oui l'humanité est capable de tout  et je la préfère dans le meilleur Tu sais que tu fais comme tu veux ou comme tu
peux en ce qui concerne  tes visites. moi même, je n'ai pas toujours l'énergie ou le temps  de tout visiter . Merci Charlie et bises



Russalka 05/09/2011 09:29



Ah, je me souvenais de ce texte et de tes savoureuses mises en scène. Pauvre agrneau, oui, mais une consigne bien mise en mots ;o))



Aimela 05/09/2011 10:56



Merci  de ton gentil  compliment Viviane, ce texte fut écrit dans un jet  d'inspiration  qui m'a un peu  quitté depuis . Bises



jacques 26 04/09/2011 15:00



pauvre agneau amitiés martine



Aimela 05/09/2011 10:57



Il n'est pas bon d'être agneau  dans cette vie  peut-être que dans une autre ( s'il en existe) il sera plus heureux Merci Jacques et amitié