Polichinelle de pacotille ( miletune)

Publié le par Aimela

david-alfaro-siqueiros-defaillance                                                         Défaillance  David-Alfaro-Siqueiros



 

 

Las,
Il est allongé là
Assommé
Lavé
Vidé
Il n'aurait jamais pensé
Se retrouver dans le trou
Profond, si profond trop...
Qu'il n'en sortira pas
Jamais auparavant ses sens ne l'ont abandonné
Lui le Don-Juan adulé des femmes
Devenu vieux, vilain et pleurant pour une caresse
Forçant sûr de lui les récalcitrantes.
Lui le polichinelle de pacotille
Ratant sa sortie
Tomba dans l'escalier
Se cassant les membres
Gisant lamentablement
Sur le sol noir de la honte

 


Publié dans Mes- Poèmes-et-slams

Commenter cet article

Joelaindien 01/07/2011 21:11



très beau texte !



Aimela 02/07/2011 09:53



Merci beaucoup Joelaindien, je suis touchée Cordialement



les cafards 01/07/2011 13:50



remarquable ! et on est sincères sinon on ne fait juste que passer sans laisser de traces



Aimela 02/07/2011 09:56



Vous êtes combien   les cafards ? Qu'importe le nombre, je vous remercie tous



michel 29/06/2011 22:52



désarticulé come un pantin


avec un regard triste ,enfantin


sachant sa gloire bien finie


maintenant il git dans l'infini......bisous Martine



Aimela 30/06/2011 09:17



Superbe tes rimes mais cela ne m'etonne pas, tu es doué dans ce genre d'écriture, contrairement à moi Merci Michel
et bises



Solange 29/06/2011 21:00



Une fin difficile à accepter. Félicitations 



Aimela 30/06/2011 09:19



Je crois qu'il est plus dure de vieillir  pour  quelqu'un  de "beau" que je mets en entreparenthèse  car où est la notion de  beauté  et à quel yeux ? Merci Solange,
amitié



Corinne 29/06/2011 17:53



rhalala pauvre Polichinelle


Je pensais qu'il serait tombé d'une échelle


Qu'il ne s'inquiète pas


nous allons le relevé et ses blessures le soigner


que même il reviendra.....


Bisous



Aimela 30/06/2011 09:22



A son point de chute morale, je ne sais pas s'il pourra guerrir  Enfin espérons pour lui. Merci  Corinne et
bises



Elo 29/06/2011 15:33



BRAVO !!!! Ton texte en impose sur cette peinture !!! Bises



Aimela 30/06/2011 09:23



Merci du compliment Elo, je suis touchée bises



jacques 26 29/06/2011 15:18



bien ecrit martine mais je n'y connais pas grand chose en poesie


amitiés



Aimela 30/06/2011 09:27



Je te rassure, moi non plus je n'y connais rien  dans la vraie  poésie heureusement  que Prévert l'a fait libre  sinon, je n'en aurai jamais écritJe sui  plus à l'aise avec les dialogues . Merci Jacques et amitié



Nina Padilha 29/06/2011 15:16



Et beaucoup finissent ainsi.
C'est lamentable...



Aimela 30/06/2011 09:29



En plus de la prison c'est un chatiment qui va  les "tuer" Merci Nina et bises