Regrets

Publié le par Aimela

Regrets ( bis)

 

 

Chaque matin, Robert descend acheter son journal, à la maison de la presse, près de chez lui puis remonte tranquillement pour le lire. Comme d’habitude, il parcourt les débats insipides sur la politique, les catastrophes de plus en plus effroyables... Rien de nouveau dans ce bas monde se dit-il amère. Soudain son regard accroche une page. Un entrefilet l’attire dans le coin nécrologique. Il ne lit jamais cette page, Pourquoi aujourd’hui l’a-t-il ouverte ? Il ne sait pas. Il respire un bon coup, pose le journal plié devant lui et croise dessus ses mains qui commencent à trembler. Il ferme les yeux et reste ainsi quelques secondes.

 

Le passé d’un coup, revient et devant lui, une multitude d’images. Images de l’enfance, de l’adolescence et de ses premiers amours. Le premier, surtout... Simone était son prénom. Il l’avait rencontré lors d’un bal au village. Elle était belle, petite et toute menue dans sa jolie robe à fleurs. On ne peut pas oublier ces détails, presque cinquante ans plus tard. Elle n’habitait pas la région, il en était sûr mais d’où venait-elle ? Il ne sait plus, c’est si loin. Ils ont passé tout l’été à sortir, discuter avec des amis ou des parents. A l’époque, il n’était pas question de batifoler seuls dans la nature. Peut-être, se sont-ils embrassés mais c’était par mégarde et une seule fois. Il était trop intimidé pour recommencer. Elle est partie sans savoir qu’il l’aimait. Il ne l’a jamais revue depuis.

 

A cet instant, dans le journal, il reconnaît le nom de jeune fille de Simone dans l’avis de décès. Tout comme lui, elle ne s’est jamais mariée. Pourquoi la vie les a séparés et ne les a jamais réuni, alors qu’ils vivaient seuls l’un et l’autre ? Il l’ignore... Pourquoi n’a t-il jamais osé avouer ses sentiments à l’époque ? Il est trop tard maintenant et il ne lui reste que des regrets et un amour toujours présent.

 

regrets

Publié dans Mes-textes-proses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandre A 13/09/2010 17:18



Ce qu'il y a de plus étonnant c'est cet imaginaire sensible. Bravo


 


Alexandre A



Aimela 14/09/2010 11:45



Merci infiniment du compliment  Alexandre , je suis touchée



Babeth 12/09/2010 17:21



quel dommage pour eux, la vie est trop injuste...



Aimela 13/09/2010 10:15



Oui cela aurait  été dommage si l'histoire avait été  vraie . Merci Babeth et bises



fabienne 07/09/2010 00:32



c'est triste :( ça me fait penser à la chanson de david hallyday "tu ne m'as pas laissé le temps", on devrait toujours dire "je t'aime" tant qu'il est encore temps, sans crainte pour ne pas avoir
de regrets


bisous



Aimela 09/09/2010 09:55



Par peur, par manque de temps on ne dit pas les mots importants et après, il est trop tard  malheureusement et les regrets  arrivent Merci Fabienne et bises



Bé@ 05/09/2010 19:47



La façon dont s'est écrit fait penser que c'est une histoire vraie. L'est-elle ? Certainement, mais pour toi ? Qu'est-ce qui t'a fait l'écrire ? Je passais après avoir lu ton très gentil mot
sur mon blog, dont je te remercie du fond du coeur. Contente d'être venue et je reviendrai. Bonne soirée et amitiés.
Bé@



Aimela 06/09/2010 10:25



Cette histoire n'est que pure invention mais il est vrai qu'elle aurait pu exister. Je fais partie  de plusieurs ateliers  d'écriture dont une dans mon quartier et c'est dans celui ci
que je l'ai écrit. L'animatrice nous donne soit des mots, une image, une senteur , quelque fois une musique et  notre imagination  nous fait écrire Merci bé@et reviens lorsque tu le désires, c'est toujours ouvert



reinettec 05/09/2010 14:04



qui ne risque rien, n'a rien mais beaucoup de regrets.


une histoire qui fait réfléchir.



Aimela 05/09/2010 17:56



Je suis d'accord avec ça Merci reinette et amitié



jacinte 04/09/2010 13:07



merci pour ta réponse :) je vais voir ça de plus près ;)



Aimela 05/09/2010 18:02



Quand je peux rendre service, je le fais , merci jacinte d'être repassée



Jacinta Delapuertadelsol 04/09/2010 10:46



Un beau texte simple et près de la vie comme je les aime :)


Peux-tu me dire si tu fais partie d'une communauté ici et comment doit-on faire ? je me sens un peu seule dans mon blog ;) Merci ! Jacinte



Aimela 04/09/2010 11:52



Je fais partie de quelques communautés , elles sont inscrites  sur ma page d'accueil  en bas à droite.  Tu cliques sur une  qui pourrait te plaire  et une page 
apparaît avec les instructions  pour entrer dedans, c'est très simple, il te suffit en quelques mots expliquer le pourquoi tu aimerais entrer dans leur groupe  .


Tu as une autre solution , tu vas  sur l'administration  de ton blog , en haut de ta page tu as accueil et actualité, tendences, blogs, communautés, bloggueurs. Tu cliques  sur
communautés et là tu vas voir toutes celles qui existent, il n'y a que l'embaras du choix . Si tu as quelques
soucis  appelle moi


Merci Jacinta



corinne 02/09/2010 19:22



oups si le jeune homme en photo est ce monsieur qui a lu cet acte de décès, et bien


je ne comprends pas pourquoi Simone, n'avait pas craqué sous son charme enfin bon, ont-ils passé à côté d'une belle histoire ???? ça il ne le saura jamais


des regrets, nous avons tous eu non ???


Je te souhaite une belle soirée


Bisous



Aimela 03/09/2010 10:28



Le jeune  homme en photo est  seulement une image trouvée sur le net. L'histoire est inventée  mais elle a du  exister quelque part. il y a tant de choses qu'on peut regréter
. Merci Corinne et bises



les-jardins-d-aralf.over-blog.fr 02/09/2010 11:27



C'est triste mais bien écrit et ça me rappelle inévitablement la merveilleuse chanson de G. Brassens (texte d'Antoine Pol) "Les passantes"


Je veux dédier ce poème 
A toutes les femmes qu'on aime 
Pendant quelques instants secrets 
A celles qu'on connaît à peine 
Qu'un destin différent entraîne 
Et qu'on ne retrouve jamais


etc


Cordialement


Aralf


http://les-jardins-d-aralf.over-blog.fr/



Aimela 03/09/2010 10:30



Merci Aralf de ton passage et de ton gentil compliment sans oublier  les paroles  des "passantes" Je vais passer  voir ton blog



michel 01/09/2010 21:23



tu es en plein dans le réel


que d'amour et de temps perdu parfois


que de personnes masculin et féminin vivent chacune de leur coté en s'ignorant


merci pour ton texte.........bisous


michel



Aimela 02/09/2010 09:44



Malheureusement c'est ainsi , on n'ose pas et après, il est trop tard . Merci Michel et bises